La comète du 15 février et l’aggravation des éruptions solaires

Agravation des éruptions solaires au plus mauvais moment

Houlaaaaaaaa !
La taille des éruptions solaires aujourd’hui…

L’aggravation ne pouvait pas tomber à un plus mauvais moment.

Ce soir, à 20h24 une comète doit frôler la terre. Ce n’est pas du tout le bon moment pour avoir des jets de plasma à une vitesse pouvant atteindre jusqu’à 2.880.000 km/h.

Agravation des éruptions solaires au plus mauvais moment

Une autre comète est passée un peu plus près de nous, le 30 juin 1908 en Sibérie centrale. Elle n’a même pas touché la terre.
Son explosion entre 5 et 10 kilomètres d’altitude a eu plusieurs centaines de fois la puissance de la bombe atomique d’Hiroshima, provoquant un séisme de magnitude 4,5 à 5.
60 millions d’arbres couchés instantanément.
Le souffle détruisit la Toungounska sur plus de 100 kilomètres. Des cendres recouvrirent tout le continent. L’atmosphère fut tellement saturée que les nuits suivantes furent claires comme le jour, jusqu’au centre de l’europe.

Puis d’immenses incendies finirent de ravager la région pendant des semaines.

A cette époque, il n’y avait pas encore des réacteurs nucléaires partout sur la planète.

Boooooooom !…

Ce matin en Russie, à Tcheliabinsk, une pluie de météorites a détruit une usine et a fait 500 blessés en soufflant des vitres.

Début avril, la comète Lemmon (C/2012 F6) devrait passer si près de la terre que les habitants de l’hémisphère nord pourront l’observer à l’oeil nu.

 

Tempel 1 est une comète périodique qui revient environ tous les 5,5 ans.

La 4 juillet 2005, l’agence spatiale américaine a mis en pratique sa super bonne idée de lui balancer un impacteur pour étudier sa composition.
Crétins.

Un corps céleste aussi gros, qui nous frôle tout le temps, il faut être sacrément putain de con pour risquer de modifier sa trajectoire.

Donc sa course millénaire à changée maintenant qu’elle a un cratère de 30 mètres sur un côté et 10.000 tonnes de moins.

Les crétins…. euh… les « scientifiques » ont été surpris, ils ne s’attendait pas à une telle densité.

Cool, non ?

C’est étonnant comme de jour en jour, en fonction de l’évolution des progrès techniques, toujours plus de scénarios délirants des films catastrophes deviennent réalité.

Après la fin des dinosaures, ne manquez pas le prochain épisode : La fin de l’espèce humaine.

Bientôt sur vos écrans.

Boum.

 

Recherches populaires vers cette page :

  • comète 15 fevrier (26)
  • Comète du 15 février (26)
  • comète du 15 (14)

7 comments

  1. Alain dit :

    Vendredi dernier comme en 1908, il ne s’agissait pas de comètes, mais de météorites. Des rochers tombés sur la Terre.

    • Alexandre dit :

      Oups!
      C’est vrai, merci pour la correction.
      Cette fois je n’ai pas eu le temps de la réflexion avant de poster l’article. Dès que j’ai vu les photos solaires j’ai écrit spontanément.

      Les informations du jour semblent confirmer ce que je pensais.
      La Nasa annonce un chiffre de 10.000 tonnes de météorites.
      Etrange, non ?

      Le chiffre qu’ils sortent maintenant de leur chapeau est bizarrement exactement celui dont je parlais il y a trois jours. Comme si ces gens connaissaient la nature de l’objet et attendaient sa venue.

      Les russes évaluent, eux, à seulement une tonne de débris, ce qui me semble plus réaliste. Les morceaux de Tempel 1 n’ont pas pu tous se déplacer à la même vitesse. Je serais tenté de dire qu’on est bien parti pour se faire bombarder pendant plus de 100 ans.

      Le cratère du morceau principal vient d’être découvert. Autour, les fragments n’indiquent pas des blocs de poussière mais des roches contenant 10% de fer.
      Je me demande si des scientifiques de la Nasa en parleraient comme des morceaux « étonnamment denses. »

      Le bilan russe est finalement de 1200 blessés et 25 millions d’euros de dégâts.

      Ça ne fait que commencer.

      Merci l’agence spatiale américaine.

  2. Alain dit :

    « ça ne fait que commencer »? Quoi donc???

    • Alexandre dit :

      Les pluies de météorites.

      La destruction partielle de la comète Tempel 1 lors de l’opération ratée Deep Impact a créé un tellement colossal nuage de débris que l’observation des conséquences à été impossible.

      L’énorme majorité des éclats est toujours dans l’espace.

      • hallain dit :

        En quoi cette opération a-t-elle été « ratée »?

        • Alexandre dit :

          Par exemple, quand on va dans un laboratoire pour une petite prise de sang de rien du tout, pour une petite analyse, et que l’on nous arrache une main, que l’on éparpille chaque phalange dans toute la pièce et qu’on étale notre sang sur tous les murs dans tout le bâtiment, dans la rue, dans tous les bâtiments autour,
          on peut parler de complet ratage, non ?

          C’est ce qui s’est passé pour cette comète.

  3. Alain dit :

    L’objectif était de percuter la comète pour analyser ses composants. Et non de se poser dessus!
    Si on va à l’hôpital pour se faire ôter les amygdales et qu’on vous place un cataplasme sur la gorge, là l’opération est ratée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *