Il est temps d’adopter un vocabulaire de guerre : traitres, collabos, ennemis…

Il est temps de faire un petit rappel pour mettre le points sur les i :

Maintenant vous n’avez plus à poser la question « A quand la guerre civile en France ? » puisque nous sommes officiellement en guerre depuis novembre.
Le président et le premier ministre l’ont annoncée après les attentats extrêmement sanglants de Paris.

… Or, depuis RIEN n’a été fait pour que les tueries ne se reproduisent plus.
Les milliers de perquisitions illégales depuis la proclamation de l’état d’urgence ont donné une seule procédure pour terrorisme.

Apparemment l’état d’urgence sert surtout à museler d’avantage ceux qui dénoncent les problèmes volontairement organisés par les politiciens et les financiers, avec le soutien des médias.

Citation valls, habituez vous a vivre avec le terrorisme

Maintenant si un prêtre parle des dangers de l’islamisme, son site internet est bloqué sans jugement grâce aux mauvaises lois. Le serveur hébergeant son site (et ceux d’autres clients de l’hébergeur qui n’ont rien à voir avec ça) confisqué abusivement par des petits fonctionnaires collabos.

Dans ce contexte il est bon de commencer à ne plus faire de concessions à la bien-pensance obligatoire sous peine de procès très coûteux, et de nommer un chat un chat.

Les problèmes n’existaient pas avant que les politiciens les organisent.
Ils ont supprimés nos frontières, ils ont fait venir des millions de musulmans qui ne travaillent pas et sont coupables de presque tous les crimes en France (regardez les statistiques).
Ils ont des salaires, retraites et avantages gigantesques qu’ils se « votent » eux-mêmes entre VOLEURS, sans faire quoi que ce soit pour améliorer la vie de notre peuple, transformé en clochards, en sans-dents ou en proies.

Les « juges » vomissent des jugements où la justice n’existe pas.

Les « journalistes » désinforment et manipulent massivement, dans le sens voulu par ceux qui détournent des milliards d’argent public pour les subventionner.

Les « anti-racistes » et tous les bien-pensants subventionnés travaillent activement à détruire le mode de vie des français, notre culture, et nous poursuivent en injustice si on se défend.

A cause de tous ces gens,
A cause de tous ces gens,

nous sommes en guerre depuis trois mois.

valls declare que nous sommes en guerre

Rien n’a été fait pour empêcher que de nouveaux massacres se produisent. Normal, puisque visiblement (le bilan est très clair) ils agissent pour rendre les crimes islamistes possibles sur notre sol.

Vous pouvez commencer à appeler haut et fort tous ces gens avec le bon mot :

TRAITRES !

Et surtout à l’écrire sur internet, sur les réseaux sociaux, pour qu’il ne disparaisse pas.

Les grands moralistes, les donneurs de leçon, les ayatollahs de l’antiracisme à sens unique, les salopards de fonctionnaires islamophiles qui censurent les sites patriotes sans jugement grâce à l’état d’urgence.

Des collabos.

Même s’ils portent un uniforme ou un titre, ils ne sont que des sales traitres.

Les français(es) qui sont déjà morts, ou déchiquetés, et les dizaines ou centaines de milliers qui vont encore l’être, c’est à cause d’eux.

L’histoire est la même, dans tous les pays, partout dans le monde, quand une dictature tombe, les traitres ont ce qu’ils ont mérité, et qu’ils ont souvent fait aux autres.

Et là on approche de la fin.

Execution publique par guillotine

Ou plutôt d’un redémarrage.
Le retour de l’ordre, de la morale, de la justice, de la peine de mort des criminels, du bon sens le plus élémentaire.

Depuis une dizaine de jours dans plusieurs pays d’europe les policiers ont commencé à fuir des foules d’honnêtes citoyens en colère qui n’en peuvent vraiment plus.
Le changement arrive partout.
Je le sais parce que je lis les vraies informations sur internet, sur des sites patriotes, pas sur les médias du système.

Sur des sites qui ont été attaqués de plein de manières différentes, piratages, harcèlement judiciaire, sans succès. Maintenant il est soi-disant « légal » de les faire taire en les bloquant sans jugement comme dans une dictature.

Personnellement je m’en fous de me faire censurer. Je peux réinstaller en moins d’une heure une sauvegarde du site dans un pays non-censurable par des fonctionnaires français, loin d’europe, avec un nouveau nom de domaine non-filtré nationalement. Et je gagnerais même encore énormément de visiteurs et de légitimité en profitant de l’évènement.
Techniquement il n’est pas possible d’effacer totalement quelque chose qui a été diffusé sur internet, il reste toujours des enregistrements. Mieux, ou pire, en cas de censure, les gens recherchent, copient et rediffusent d’eux-mêmes encore plus ce qui à été interdit. C’est amusant quand c’est interdit.

Alors en cas de censure soi-disant légale je préfère prévenir : dans la foulée je mettrai tout en haut du site, sur la première ligne, en grosses lettres rouges clignotantes, les noms et adresses des collabos qui auront abimé mon site, ou l’adresse de tout leur service -tous coupables collectivement- si je ne peux pas identifier seulement le collabo coupable.

Je n’irai pas en « justice ». Le problème est justement la justice, la loi, l’état, les fonctionnaires…
Je ne vais pas perdre de temps à croire que les coupables du bordel ambiant vont enfin agir correctement.
Je préfère simplement diffuser des noms, adresses et listes de faits.
C’est tellement facile.

Juste qui a fait quoi, quand, où les trouver.

  Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • 2016 c est dant l air traitre islamo collabos! (3)
  • 2016 la guillotine pour les islamo collabos! (2)
  • mare es islamo collabos (2)
  • cest quoi un collabo (1)
  • faire une liste des traitres islamo collabos a guillotiner (1)
  • france guerre civile patriotes et traitres islamo collabos (1)
  • 2016 attentat les islamo collabos coupable de haute trahison! (1)
  • guillotine pour les traitres islamos collabos (1)
  • ils faut établir les listes des islamos collabos traitres! (1)
  • 2016 traitres islamo collabos! (1)

10 comments

  1. Massard dit :

    Lu et approuvé !

  2. Lancelot dit :

    Pour ceux qui ne connaissent pas l’abbé Pages poursuivit pour apologie du terrorisme parce qu’il dénonçait la violence et les subtiles de l’islam,
    Le dangereux activiste chrétien susnommé qui n’enseignait que l’amour du prochain et qui exhortait les mahométans à quitter les voies de perdition de cette idéologie mortifère, vient de subir perquisition judiciaire, rapt de de son matériel informatique, suppression de son blog chez l’hébergeur :

    https://youtu.be/5cIujvOqsvs?list=UUcbxr7lYmlfLhINCBhO4aOg

  3. Lancelot dit :

    Dans le cas l’abbé Pages les policiers semblent avoir violés les élémentaires principes suivants, les premiers étant constitutionnels (DDHC de 1789), le dernier répond aux exigences du Code de déontologie des forces de l’ordre (Loi du 13 juillet 1983, Article R. 434-3 et 434-5) :

    Art. 4. –
    La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l’exercice des droits naturels de chaque homme n’a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits.

    Art. 5. –
    La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.

    Art. 7. –
    Nul homme ne peut être accusé, arrêté ni détenu que dans les cas déterminés par la Loi, et selon les formes qu’elle a prescrites. Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis ; mais tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l’instant : il se rend coupable par la résistance.

    Art. 10. –
    Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

    Art. 11. –
    La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

    Art. 12. –
    La garantie des droits de l’Homme et du Citoyen nécessite une force publique : cette force est donc instituée pour l’avantage de tous, et non pour l’utilité particulière de ceux auxquels elle est confiée.

    – Devoir de désobéissance des agents de fonction publique :

    La loi du 13 juillet 1983 précitée a toutefois consacré l’obligation de désobéissance « dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public ».

    – Devoir de désobéissance des agents des militaires :

    Article 7 de l’Instruction n° 201710 publiée au BO : le subordonné doit refuser d’exécuter un ordre prescrivant d’accomplir un acte manifestement illégal » et, surtout, « le militaire fait savoir son refus, par tout moyen et dans les plus brefs délais soit au ministre de la Défense, soit à son chef d’état-major d’armée, soit à l’inspecteur général de l’Arme » ;

    Chapitre 1er Autorité et protection
    Article R. 434-3 – « Nature du code de déontologie et champ d’application « :

    I. – » Les règles déontologiques énoncées par le présent code procèdent de la Constitution, des traités internationaux, notamment de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, des principes généraux du droit, et des lois et règlements de la République. »

    Article R. 434-5 – Obéissance

    I. – » Le policier ou le gendarme exécute loyalement et fidèlement les instructions et obéit de même aux ordres qu’il reçoit de l’autorité investie du pouvoir hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public. »

    « S’il pense être confronté à un tel ordre, il fait part de ses objections à l’autorité qui le lui a donné, ou, à défaut, à la première autorité qu’il a la possibilité de joindre, en mentionnant expressément le caractère d’illégalité manifeste qu’il lui attribue. Si, malgré ses objections, l’ordre est maintenu, il peut en demander la confirmation écrite lorsque les circonstances le permettent. Il a droit à ce qu’il soit pris acte de son opposition. Même si le policier ou le gendarme reçoit la confirmation écrite demandée et s’il exécute l’ordre, l’ordre écrit ne l’exonère pas de sa responsabilité. »

    « L’invocation à tort d’un motif d’illégalité manifeste pour ne pas exécuter un ordre régulièrement donné expose le subordonné à ce que sa responsabilité soit engagée. »

    « Dans l’exécution d’un ordre, la responsabilité du subordonné n’exonère pas l’auteur de l’ordre de sa propre responsabilité. »

    II. – » Le policier ou le gendarme rend compte à l’autorité investie du pouvoir hiérarchique de l’exécution des ordres reçus ou, le cas échéant, des raisons de leur inexécution. Dans les actes qu’il rédige, les faits ou événements sont relatés avec fidélité et précision. »

  4. pierrre dit :

    tout ce qui porte un uniforme est sans foi , ni loi , vous en etes convaincu maintenant ? QUAND ILS doivent repondre contre des parasites , et disent désolé ! ont a des ordres de ne pas intervenir etc etc , et quand ils doivent intervenir sur un vieux , une femme , des blancs bien conciliants , ils abusent de leur pouvoir , et ils disent pour se justifier encore ! désolé c est les ordres ! c est pas des hommes c est des putains payées par l etat pour nous la mettre a nous citoyens honnêtes

    • jami dit :

      Moi je n’avais jamais vu un tel Boxon que la gare de Marseille!Heureusement que les employés de la SNCF arrivent à mettre un peu d’ordre en se faisant insulter comme on peut même pas l’imaginer!
      Et les forces de l’ordre? Absentes ou en train de boire un café.
      J’avais jamais vu ça!
      Je ne veux pas entendre parler d’objectifs . Ils sont dans la fonction publique et donc au service du public.Mais voilà je pense qu’il y a des primes ou un truc du genre…. mais je ne crois pas à une hiérarchie qui leur demande de faire n’importe quoi!
      En plus je les soupçonne d’avoir peur des représailles de certaines populations.Lorsque j’ai été très sérieusement menacé par un délinquant violent on m’a laissé me débrouiller seul pendant très longtemps alors que pour l’arrêter c’est tout juste s’il n’ont pas faits venir des blindés.

  5. EQUALIZER dit :

    J’ en étais arrivé grosso modo aux mêmes conclusions dès 1962 … ! autant dire que la suite de l’ Histoire n’ a fait que les confirmer . 😉 il y a des leçons d’ évènements que l’ on n’ oublie pas .. qui servent de fil conducteur . Bravo pour ton billet , tu fais parti des éveilleurs ! J’ ai aussi retenu les conseils de mon père , à l’ école de l’ occupation allemande et de la Résistance . S’ il n’ aimait pas les allemands (c’était de famille à l’époque) il n’ avait pas de haine envers eux .. mais contre ceux qui avaient mis le pays dans la tourmente : les socialistes ! nommés sociaux-traîtres chez nous . Ils ont toujours apporté les impôts et la guerre .. charognes ! eux et les ordures de droite loukoum !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *