Faire pousser, faire germer : solutions locales pour un désordre global

Sorti en salle en France le 7 Avril 2010, « Solutions locales pour un désordre global » est un film témoignage de Coline Serreau de 1 heure 53 minutes, riche en informations.

Avec la crise économique, l’envolée des prix, et la volonté des politiques de propager les OGM, nombreux d’entre-nous aspirent au retour à la terre, avec le potager d’auto-suffisance.

Très bien réalisé, ce film illustre de manière contemporaine les évolutions de l’agriculture et introduit le concept d’association d’A.M.A.P. (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), pour ceux qui ne connaissent pas encore.

Il vous aidera, à obtenir une approche pragmatique, concise, de l’environnement de l’agriculture et du potager.

Il va vous faire prendre conscience des enjeux pour demain, et pourquoi les multi-nationales et le gouvernement ne veulent pas que vous compreniez le système malsain et totalitaire qui se met en place progressivement.

Découvrez ce film documentaire d’entretiens, avec de nombreux témoignages sur le monde paysan d’aujourd’hui, son avenir et la place des néo-ruraux parmi ceux-ci.

Après 3 années passées à parcourir le monde, du Brésil, en passant par L’Inde, jusqu’en France aujourd’hui, Coline Serreau nous offre ce fabuleux documentaire, étonnant de vérités simples.

Grâce à ses rencontres, elle y découvre de belles personnes, comme Lydia et Claude Bourguignon,  Vandana Shiva, ou encore Dominique Guillet (qui n’est plus à présenter, fondateur de Kokopelli semences, association qui milite pour la sauvegarde de la biodiversité des semences, voir plus bas).

Vous aurez l’excellente surprise, d’y voir son intervention dans le film.

En voici la bande annonce :

Les multinationales responsables de la crise écologique

Si vous avez pu visionner notre documentaire sur le film « Les Alimenteurs », vous allez y découvrir, maintenant ceux qui sont de l’autre côté de la barrière des multinationales :

Dominique Guillet, est un héros des temps modernes.

Pour ceux qui sont fascinés par Hollywood, il n’y a pas de cape, ni d’epée ou encore moins de super pouvoir ici.

courageMais le courage de dénoncer des vérités qui dérangent dans les hautes sphères des multi-nationales, et surtout d’agir avec coeur, bienveillance et bon sens.

Ne soyez pas étonné si de nombreux semenciers l’attaquent en justice, car Dominique Guillet est seulement coupable de vouloir préserver la biodiversité en proposant des varités bio anciennes et fertiles.

Quel crime, vous imaginez ?

Maintenant vous comprenez qui est en face de lui et pourquoi lui et son équipe sont des héros.

Comme vous l’avez compris, Dominique Guillet avec sa femme, sont les fondateurs de l’association Kokopelli, dont voici le site :

kokopelli

https://kokopelli-semences.fr/

Kokopelli propose depuis 1999, plus de 2200 variétés diverses biologiques, dont 650 variétés de tomates.

tomates biologiquesCar en plus de proposer de belles variétés anciennes qui produisent de vrais fruits et légumes biologiques et non stériles, vous y retrouverez le vrai goût des aliments. Oui, le vrai goût, un goût parfois oublié, comme le terme diversité biologique, de nos jours.

Oui, je le répète, de vraies semences fruits et légumes biologiques, non « trafiquées », non stériles.

Le catalogue officiel des semences

Qu’est-ce que tout cela signifie ?

Cela signifie qu’il existe un catalogue officiel, la liste nationale, où le gouvernement (soutenu dans l’ombre par les multinationales dont le géant Monsanto), a fortement réduit les espèces qui y sont référencées.

Cette programmation est progressive de la brevétisation du vivant, les semences, les graines en ce qui concerne notre sujet d’aujourd’hui. (car ils cherchent à tout brevétiser en fait) en est l’illustration.

Un petit extrait, pour illustrer mon propos :

Si vous avez visionné ce petit passage, vous comprendrez donc les enjeux et ce dont il est question aujourd’hui.

La main mise sur le vivant et sa brevétisation, accouplée avec l’utilisation d’engrais, pesticides, la restriction et disparition des espèces, ne nous promet pas un bel avenir en terme de choix et de qualité alimentaire.

Car c’est déjà le cas.

Mais nous avons encore la possibilité de choisir notre alimentation, ou de produire nous-même avec notre potager d’auto-suffisance.

De plus, ce document vous explique aussi pourquoi les multi-nationales ont un intérêt à produire des semences et graines modifiées, des OGM, afin de fabriquer non seulement des espèces hybrides, stériles mais beaucoup moins riches en nutriments.

Engrais chimiques, pesticides et toute une variété d’antibiotiques (parfois plus d’une centaine), pour notre « bien », « facilite » de « tomber malade » plus souvent.

Si je vous dis que compagnies alimentaires et pharmaceutiques travaillent mains dans la mains, vous me croyez ?

Quoi ? Non ? Vous ne me croyez pas ? Ah bon.

Comme vous voulez, mais n’oubliez pas que pour les compagnies pharmaceutiques, leur business principal, c’est la maladie, et ce ne sont pas des philanthropes.

Ca pourrait rappeler les compagnies d’anti-virus informatiques, sauf qu’il ne s’agit pas d’ordinateur ici, mais bel et bien de votre corps et de votre santé.

Cette explication ne vous suffit pas ? Le film vous l’expliquera plus agréablement et en détails.

Et si le film ne vous suffit pas, je vous invite à faire des recherches et faire aussi appel à votre bon sens.

Nous vivons dans un monde où tout est lié.

Aujourd’hui nous pouvons encore planter, faire germer des graines pour un potager d’auto-suffisance

Aujourd’hui et pour la première fois sur le site, je vais employer le terme de Nouvel Ordre Mondial ou le N.O.M.

Si vous ne savez pas ce que c’est, je vous invite à faire vos propres recherches, tirer vos propres conclusions et à revenir ici.

Mais si j’ai seulement trois choses à vous dire sur la politique, les voici :

  • « En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. » Franklin D. Roosevelt, président des Etats Unis de 1932 à 1945.
  • Créer des problèmes pour y apporter leurs solutions, stratégie première, et faire que la solution demandée vienne de vous, si possible.
  • Une fois les problèmes créées, sous réserve de protection, de liberté, de sécurité (personnelle, nationale, collective, hygéniénique, sanitaires…), il apportent et mettent en place leur solution. Créent des projets de lois et les appliquent.

Lois que nous n’avons jamais voté et ne voteront jamais.

Un exemple : Un jour, vous entendez parler à nouveau de maladie ou problème sanitaire, comme par exemple, le concombre tueur en 2011 (ce qui pourrait être vrai, mais je me demande comment ça peut l’être en fait) par les « médias favoris ».

Médias possédés par les mêmes qui tiennent les compagnies pharmaceutiques, alimentaires et copains du gouvernement.

Inutile donc de s’étonner si pour raison sanitaire, ils commencent à mettre en place des mesures d’austérités avec de toutes nouvelles lois.

  • Réduction des espèces au catalogue
  • Obligation d’utiliser certains produits chimiques pour traiter « le risque »
  • De ce fait, obligation de se fournir chez les semenciers avec les hydrides, ogm ou toutes cochonneries
  • On peut bien parler du quasi monopole de Monsanto et de sa toute puissance.
  • Puis au fur et à mesure……interdiction d’avoir son propre jardin potager pour raisons sanitaires ou de sécurité.

Vous êtes choqués ? Outrés ?

L’idée même de vous dire qu’il est interdit aux professionnels de resemenser aujourd’hui, sans payer de taxe ne vous interpelle pas ?

Qui sont ces gens pour interdire les choses les plus naturelles qui soient ??????

Vous voulez des preuves en voici :

Julie Bass, américaine qui a eu des problèmes avec la police, pour un potager dans la ville de Oak Park dans le Michigan aux USA.

Ou encore la Nouvelle-zélande qui interdit les potagers dans cet article sur le site le Post

La résolution HR 875, projet de loi aux Etats-Unis

Est-ce que cela vous dit quelque chose ? Non ?

semences monsantoRésolution HR 875 : Ce projet de loi interdit tout simplement de cultiver son jardin biologique. HR signifie ici House of Representative.

Vous voulez en savoir plus ?

Voici des informations sur le site de Greepeace Canada.

D’autres projets de lois complémentaires à la résolution HR 875 sont à venir : HR 2749, HR759, S 510.

Ces projets prévoient la fin des petites fermes.

TraductionMonsanto, veut le pouvoir total sur les semences !


Rassurez-vous, nous n’en sommes pas là !!

En tout cas, pas encore.

Il est très important de garder l’oeil ouvert, quand à l’évolution des choses et de commencer par agir en mettant en place son premier potager biologique aussitôt que possible.

La permaculture est le meilleur moyen d’y parvenir, pour se préparer à cette Transition, et il est possible aussi de cultiver un potager en appartement ou avec une espace restreint.

Dans tous les cas, je vous invite à découvrir ce film, afin d’illustrer tout ceci clairement avec des interview honnêtes et professionnels avec des solutions concrètes.

Site officiel : http://www.solutionslocales-lefilm.com/

Vous avez aimé cet article ?

Faites nous part de vos commentaires et partagez le !

A bientôt.

Bruno
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • graine non sterile (10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *