Evolution des prix : depuis le passage à l’euro, une catastrophe pour le pouvoir d’achat

hausse-des-prix

Tout le monde le sait, tout le monde la voit car tout le monde la pratique tous les jours. La hausse des prix généralisée depuis le passage à l’euro, en 2002 est un sujet d’actualité sensible.

Mais qu’en est-il vraiment aujourd’hui 10 ans plus tard  ?

Certains analystes prétendent encore aujourd’hui que le passage à l’euro n’a aucune responsabilité avec l’augmentation des prix.

Force est de constater que ceux-ci ont fortement augmenté dans la plupart des biens de consommation courante (hors technologie, bien entendu) . Corrélation ou pas, l’inflation sur les produits de base est belle et bien réelle. Elle illustre une partie de la crise économique que nous vivons aujourd’hui. Et c’est le consommateur, comme d’habitude, qui en subit les conséquences.

Les postes de la répartition moyenne d’un budget par foyer

Nous pouvons selon le classement de l’INSEE répartir un budget familial de la manière suivante :

Si l’on doit classer par ordre décroissant, les parts les plus importantes de la répartition d’un budget pour un foyer moyen, cela se représente de la manière suivante :

31 % de part réservée en moyenne pour le loyer. Le loyer est le poste le plus important et son augmentation sensible se traduit par une réduction importante de la consommation d’autres produits qui seront jugés de moindre nécessité. En temps de crise, les consommateurs les plus modestes concentrent leurs dépenses sur l’essentiel.

Voir plus bas pour l’évolution des prix des loyers dans les villes. Dans ce poste est compris l’énergie du foyer, dont l’électricité, le gaz dont le chauffage. L’augmentation importante de l’énergie, notamment de l’électricité et du gaz impacte aussi le pouvoir d’achat des ménages dans ce premier poste.

17 % environs de dépenses du budget pour l’alimentation : second poste dans le palmarès après le logement, l’alimentation ainsi que l’évolution de ses prix est un autre poste de dépenses auquel les ménages portent avec inquiétude leur attention. Nous verrons plus bas ce qu’il est en est pour l’évolution et l’augmentation des prix des produits alimentaires.

15 % de dépenses réservées au transport : L’augmentation des prix à la pompe depuis une dizaine d’année devient elle aussi très préoccupante. Celle-ci concerne aussi les entreprises très dépendantes, dans leur modèle et toute augmentation déséquilibre non seulement les consommateurs mais les acteurs économiques professionnels.

Nous traiterons aussi ce sujet très bientôt, avec des solutions alternatives et concrètes.

Evolution des prix des logements anciens en France métropolitaines dans les grandes villes en 10 ans.

Ce poste a fortement augmenté en métropole française depuis une dizaine d’années pour de nombreuses raisons :

– Spéculation générale. Manipulation marketing des professionnels et tous médias confondus. Investisseurs déplaçant des capitaux.

– Changements des moeurs : augmentation des familles monoparentales ou personnes isolées, étudiants

– Nouvelles lignes de TGV reliant les grandes villes et migration de population. Exode rural.

– Immigration.

– Demande d’emploi et de travail

– Démographie en hausse.

– Recul de l’âge de la mortalité

Il y a deux choses à bien distinguer dans le logement. L’évolution des loyers et l’évolution des prix de vente (ancien et neuf).

Dans le graphique ci-dessous, on remarque que depuis 2000, l’écart se creuse très fortement entre pouvoir d’achat et capacité d’acquisition.

Il est facile de comprendre que la capacité de financement des ménages moyens soit très faible. Avec des salaires qui n’ont pas suivi la hausse soutenue des prix immobiliers, il est donc de plus en plus difficile d’accéder à la propriété actuellement. De nos jours, de plus en plus nombreux sont ceux qui ont totalement fait le deuil de ce projet.

Au niveau des loyers, l’exemple de Paris demeure le plus représentatif et pas moins stupéfiant.

L’augmentation du prix des loyers à Paris de 1999 à 2009 est de l’ordre de 85 %. Les prix des loyers ont quasiment doublé en dix ans !!!

Se preparer aux crises.fr publiera prochainement des informations complémentaires à ce sujet et vous apportera des solutions pour faire face à cette crise immobilière ou bulle immobilière.

Nous vous invitons aussi à consulter le site riche en informations : http://www.bulle-immobiliere.org/

Comparaison et évolution des prix des produits alimentaires de base en 10 ans (Entre 2000 et 2012)

Voici quelques exemples de l’augmentation des prix des produits alimentaires en 10 ans :

Source du graphique : http://www.planete-revelations.com/t5436-hausse-des-prix-alimentaires

Des produits courants de consommation alimentaires comme l’huile de tournesol ont doublé.

D’autres produits, comme la majorité des fruits et légumes : carottes, pomme de terres ou salade laitue (multiplié par deux voire trois parfois), sont de simples exemples parmi tant d’autres qui illustrent cette envolée des prix progressive sur la majorité des produits alimentaires de base pendant ces dix ans.

Une augmentation des prix alimentaires qui devient de plus en plus inquiétante

En Août dernier, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricole, la FNSEA, a annoncé que les fluctuations très rapides et volatiles du prix des matières premières agricoles, se répercuteront inexorablement encore sur les prix des produits à la consommation.

Le prix des matières premières agricoles ont vu leurs cours exploser sur les dix dernières années. Nous aborderons plus en détails ces évolutions de prix de matières premières agricoles dans de prochains articles.

Marges colossales des supermarchés et hypermarchés, spéculation sur les cours, manipulation de marché, problèmes climatiques (sécheresse, tornade, catastrophe naturelles), ont soutenu très fortement à la hausse, les prix des produits alimentaires.

Avec une démographie globale en hausse, les choses vont sérieusement se compliquer au niveau mondial. (Plus de détails avec l’explication du jour du dépassement, le Global Overshoot Day )

Augmentations des cours du Blé, Maîs, Soja, Sucre, Café, matières premières vitales à l’alimentation industrielle et humaine en situation d’oligopole,  couplées à une politique de profit maximale des grandes surfaces prennent le consommateur en otage depuis 10 ans.

Loyers, alimentation et transports

Trois postes actuellement qui représentent additionnés 65 % du budget global de dépenses d’un ménage moyen.

Ils ont explosé au cours de cette dernière décennie (entre 60% et 300%).

De nos jours, aucune perspective pour le ralentissement de la croissance des prix. Imaginer des baisses durables semble vraiment illusoire dans le temps, de nos jours avec la crise économique.

Réduire ou optimiser les trois postes signifierait se protéger contre les crises financières, énergétiques et alimentaires actuelles.

Se preparer aux crises.fr  répondra à ces trois problématiques très prochainement de manière détaillée.

Nous vous aiderons à anticiper et se protéger de ce phénomène d’inflation.

Toujours avec des solutions concrètes et efficaces afin se préparer à la crise alimentaire et financière qui s’accentuera sur les prochaines années.

Vous avez aimé cet article ?

Faites nous part de vos commentaires et partagez le !

A bientôt.

Bruno
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • répartition des dépenses des ménages (136)
  • evolution des prix depuis 2000 (70)
  • repartition des depenses des menages 2012 (42)
  • augmentation des prix depuis 2000 (27)
  • répartition du budget des ménages français 2012 (27)
  • répartition des dépenses des ménages français (25)
  • budget des ménages 2012 (24)
  • REPARTITION BUDGET MENAGE (20)
  • repartition des dépenses des francais (20)
  • depenses des ménages (18)

26 comments

  1. jugon dit :

    votre étude et grafique sont plus que parlant , ce qui est très inquiètant c’est que personnes ne bougent , comme des moutons qu’on amenent a l’abattoir . ils se résignent a subir les hausses des produits sans broncher .moi a mon étage , je chasse des dlc courtes , prend en gros les légumes , faits beaucoup de recettes économique , retraire les reste mais mon métier est cuinier gestionnaire . pour avoir un vrai poids contre ces grandes surface et multi-nationnal qui font la pluie et le beau temps en therme de spéculation . UNE SEULE SOLUTION , UN GROUPEMENT D’ACHATS ;le fonctionnement simple grouper nos achats similaires pour creer une puissance d’achat!
    ENSEMBLE FAISONS PLUS! cordialement bonne année 2013 mr jugon

  2. Bruno dit :

    Bonsoir Monsieur Jugon,

    Tout d’abord, merci pour votre remarque. En effet, tout le monde sait que les prix ont fortement augmenté en dépit des salaires pour une majorité depuis maintenant dix ans.

    Nous sommes en train justement de diffuser ce message sur Internet qui est le suivant :

    Notre économie est fondée sur le pétrole.

    La majorité des denrées alimentaires sont produites soit à l’étranger soit à des distances de plusieurs milliers de kilomètres (et souvent fabriquées aussi à base de matières premières étrangères).

    Ce modèle ne peut durer. Sans compter les spéculations.

    Votre idée d’un groupement d’achat est intéressante, elle met du temps à se mettre en place et demande aussi de la gestion.

    Pourquoi pas ? Si vous avez des idées, ce serait aussi un début.

    Je sais que Bernard Tapie, célèbre homme d’affaire, s’est déjà positionné sur ce créneau sur son site Bernardtapie.com. Gain France sur le fait aussi sur son site. Mais je ne suis pas encore allé plus en profondeur à ce sujet. A voir…

    Personnellement j’envisage à long terme, le problème sous un angle différent avec un retour à une simplicité volontaire, ou décroissance, afin de retourner à la terre, et recommencer à produire.

    Alexandre le soulève aussi dans de nombreux articles.

    Globalement, que pouvons-nous dire?

    Tant que nous chercherons pas à prendre notre propre vie en main, les industriels, financiers, politiques ou puissants, le feront à notre place.

    Apprendre à devenir Autonome, permet non seulement d’apprendre des choses intéressantes, enrichissantes, mais surtout utiles, si l’on a une vision durable dans un monde de plus en plus instable et aliénant.

    Et puis c’est aussi très valorisant, cela permet de développer l’estime de soi en devenant producteur.

    Bientôt, se-preparer-aux-crises.fr, vous apportera tout cela clé en main.
    En attendant, restez pas loin, partagez cet article avec vos amis via Facebook, Twitter, et postez ici quand vous le désirez, vous y êtes le bienvenu.

    Tenez moi au courant, si vous trouvez des infos intéressantes par rapport à vos groupements d’achat, je vais aussi regarder cela de mon côte. On se tient au courant…

    A bientôt.

    Bruno

  3. Yrreiht dit :

    Mais ou faites-vous vos courses ?

    Le lait et le sucre se trouvent actuellement à 1 €/kg(L), et les pommes de terre aussi, et l’huile de tournesol aussi.

    D’accord pour dire qu’il y a eu une inflation très supérieure à ce qui est annoncé officiellement, mais en rajouter fait très mauvais effet…

  4. Alexandre dit :

    Je fais mes courses à Marseille et dans ses environs proches.
    Maintenant je prends prioritairement des produits premiers prix, ce que je ne faisais pas avant.

    L’année dernière dans une jardinerie, mon premier sachet de graines de tomate m’avait coûté 1,40 euros environ.
    La semaine dernière, dans une autre jardinerie j’ai reposé toutes les graines qui me plaisaient quand j’ai vu les prix.
    Autour de 7,80 euros par sachet.

    Bon, ce n’est pas la même enseigne donc ce n’est pas représentatif de l’évolution des prix, mais c’est le sentiment que j’ai en passant à la caisse, me faire braquer.

    Les gens savent que la crise économique est une de mes principales préoccupations, donc tout le monde me parle spontanément de leurs problèmes.

    Il y a encore trois ans, on parlait de sorties, de soirées, de picnics à 70 personnes sur les plages, de randonnées dans d’autres départements même si c’était à deux heures de route, avec le prix de l’essence et des payages,…
    Maintenant les gens me parlent de « survivre », si si, je n’invente pas, c’est le genre de mot qui apparait dans les conversations.

  5. MarieSylvie dit :

    Survivre, oui, quelle autre solution?? Les logements vieillissent, se détériorent, mais les loyers augmentent continuellement. Cherchez l’erreur.. Ils augmentent 2 fois par an. Une fois parce que c’est l’indice INSEE qui change, et la 2ème fois c’est parce que le prix de l’eau, du gaz a tellement augmenté que c’est les charges qui augmentent avec. Comment suivre avec des salaires qui stagnent? Et des emplois qui deviennent de plus en plus précaires?
    J’attends la révolte des loyers. Quand plus personne ne paiera les loyers parce que c’est devenu une véritable mafia, un racket organisé, là enfin, je pense qu’il se passera quelque chose. Oui, je sais, on peut toujours rêver..

    • Alexandre dit :

      Moi j’ai une solution très simple :

      Les dernières études des statisticiens les plus compétents, montrent que l’immigration coûte déjà à la communauté de 30 milliards à plus de 40 milliards nets PAR AN.

      Puisque l’état est en faillite, qu’il a déjà volé l’année dernière 32 milliards dans la poche des français,
      que le gouvernement veut continuer en volant les retraités,
      en taxant les allocations familiales des familles françaises,

      la solution est simple :

      Ceux qui viennent en France doivent pouvoir subvenir à tous leurs besoins sans piller les ressources de la communauté.

      Ceux qui nous prennent tout, DEHORS !!!

      Donc, les aides au logement seront mieux réparties pour aider les familles françaises pauvres.
      Si on ne paie plus 150 euros par nuit d’hôtel pour des immigrés en présence irrégulière, ils vont aller parasiter d’autres pays. Donc ici, l’offre de chambres d’hôtels vides va augmenter, donc les prix sont obligés de baisser.

      • rébéré dit :

        Même si le message fait un peu raciste, c’est vrai :/

      • glop dit :

        Il y a aussi des statisticiens qui disent que l’immigration rapporte plus qu’elle ne coute.
        En tout cas les boulots mal payées sont toujours faits par des immigrés sous payés et non par des fachos de souche

        • Alexandre dit :

          Espèce de crétin, c’est justement ça le problème. Des millions d’envahisseurs qui ne payent presque rien en France tirent les salaires des français en dessous d’une rémunération qui permette de gagner sa vie et pas seulement survivre en payant tous les impôts (pour donner tous les soins gratuits à des envahisseurs).

          … donc, obligé d’avoir toujours des envahisseurs pour faire les boulots.

          Cette situation ne rapporte qu’aux employeurs et tire une très grande partie de la population française en dessous du seuil de pauvreté.
          Le système est pourri et s’effondre.

        • Alexandre dit :

          Et il n’y a pas que le côté économique à prendre en compte. La qualité de vie est très importante mais n’intéresse pas les voleurs de la politique qui ne pensent qu’au PIB et à la croissance.

          Toi qui semble être un minable petit con et une pourriture de traitre, explique aux français de souche pourquoi les millions d’envahisseurs musulmans et ces crasseux de roms et d’africains puants sont responsables de presque tous les crimes en France, pourquoi la justice est complètement saturée parce qu’ils ont tous l’impunité pour leurs centaines de récidives.

          Explique en quoi c’est bien d’avoir des voitures incendiées, des écoles brûlées, des commerces pillés, des centaines de milliers de cambriolages, des monuments aux morts détruits pour voler le métal, des tombes ouvertes par des roms pour arracher les dents en or et voler les bijoux…

          Le facho de souche serait très content d’apprendre ta mort, sale traitre.

        • frenchkiss dit :

          Glop, pour ce qui concerne tes soi disantes études (à mon avis plus simplement des affirmations non fondées de nos politiques au pouvoir actuellement et de leurs assoss pro immigrés), je suppose qu’elles ne prennent en compte que l’immigration propre et voulue : (vrais) travailleurs polonais et d’europe de l’Est, étudiants étrangers. Ceux-la effectivement rapportent à la France, soit immédiatement par leur travail, soit à plus long terme pour le fameux « multiculturalisme » ou du moins la toute petite part interressante de celui ci.
          Ne sont pas comptabilisés les étrangers immigrés légaux non travailleurs (regroupement familial, descendances inactives de travailleurs) et les clandestins, ni bien sûr tout ceux qui ont été naturalisés en masse et sans condition. Vu que ces derniers sont plus de cent fois plus nombreux (je n’ai pas les chiffres exacts, mais c’est sans doute pire que ça), je ne crois vraiment pas que la balance économique prouve que les immigrés rapportent plus qu’ils ne coutent!
          Pour la deuxième partie de ton « argumentaire », je te répondrais que nous ne sommes plus dans les années 60, les immigrés ne prennent plus le travail des français qui n’en veulent pas, pour la bonne raison que les Français de souche (ou pas d’ailleurs, il n’est pas besoin d’avoir des ancêtres venant de l’époque d’Astérix pour être Francais patriote), ces français cherchent du travail et donc acceptent tout! Vois tu encore beaucoup d’arabes ou de noirs poubelliers, ou maneuvres sur les chantiers, non ce sont maintenant des blancs! Il n’y a plus de boulots que les français refusent, les immigrés globalement prennent la place des francais!
          Je suis moi même Pied Noir et en 1963 déjà, il n’y avait plus beaucoup de travail, vu l’arrivée préalables des magrébins qui avaient fuit leur pays, ne voulant pas la guerre contre les francais, ni l’indépendance et craignant d’être pris à partie par le petit pourcentage d’indépendantiste.
          Depuis cette époque, ton raisonnement ne tiens plus, et ne reste valable que pour certaines professions pour lesquelles la France manque de diplomés et donc appelle à l’immigration ciblée, mais là, il est très peu question de magrébins ou d’africains…

      • amor fati dit :

        Aprés le pen et son immigration c’est l’euro qui nous la met sans vaseline ….En fin des années 80 c’est la réunication de L’Allemagne qu’on n’a pas pris en compte et puis le domaine ou les Français étaient les premiers.. la Culture s’est effondrée vive le patrimoine qu’on vendait le peu qui restait a l’etranger(qui considérait plus notre culture que nos engraissés nationalistes blancs français ) l’anglophone triomphait ainsi que l’américanisation de la france s’effectué par Chirac et ses jeunes facistes technocrates tous sauf français des pro de la nouvelle industrie et technologie des rois de l’anesthesie générale et locale…Et on se focalisait encore sur l’immigré…Les prix ont augmenté a max pour une société très pauvres de par sa petite politique les peuples sont subtitués par des Etats le citoyen est remplacé par les chrétiens démocrates et Daft punk portent toujours leur masques pour cacher tout leur outils technologiques et esthétisme épuré dommage que nous participons pas pleinement dans la course spatial quoi que la colonisation et le néocolonialisme n’a aucun secret pour nous …Reenons sur terre avec l’immigration…Un jour la foule française dégagera notre champ de vision elle s’écartera fuyant une odeur nauséabonde et on y verra un grand cadavre que l’on marchait dessus et bizarrement on reconnaitra la France celle qui fut morte et réanimé sous l’occupation…

  6. Yrreiht dit :

    Ho oui Alexandre, je m’en rend bien compte la vie est beaucoup plus chère et il s’agit bien de survivre…

    Il y a 10 ans, je réparai ma maison, je partais 2 fois en vacances, j’épargnais et dépensais sans trop me poser de questions.

    Aujourd’hui je ne dépense plus rien en réparations, je vais une seule fois en vacances, je n’ai plus rien à épargner au contraire je suis souvent à découvert. Sachant que mon salaire à augmenté, cherchez l’erreur du côté des prix…

    Je gagne + du double du smic, j’imagine que pour d’autres c’est bien de survie dont il s’agit.

    La révolte ? Quand les gens auront faim peut-être, mais pas avant.

    • procureur dit :

      Y a 14 ans je commençais a bosser avec mon épouse on s en tiré correctement quelques loisir resto sorties vêtements et memes quelques vacances ca avec 2800euros et pas d’enfant aujourd’hui nous avons 2 enfants nous gagnons 4100 euros payons de notre poche 800 a 900 euros par mois de frais de garde d’enfants hors période de vacance scolaire car en cas de vacances c’est plutôt 1200 euros nous n’avons aucune aide payons 420 euros d’impôts revenue/froncier/Habitation 1400 euros de crédit immo pendant 25 ans pour un maison modeste de 89m2 vives les alpes maritimes nous ne sommes jamais partie en vacance avec nos enfant avons deux épave qui nous de voiture 900 à 1000 euros de courses par mois assurance voitures 70euros assurance habitation 30euros téléphonies diverses 80euros habillement,coiffeur 100euros eau 50euros électricité 90 euros bois de chauffage 60euros bref n’oublions pas les imprévus faite le calcule il reste pas grand chose et on a juste bosse que 50 heures par semaine chacun bref les moutons y en ont plein le cul bordel de merde !!!!!!

      • Yrreiht dit :

        Salut procureur,

        Avez-vous envisagé que madame ne travaille pas ? Du coup, pas de frais de garde d’enfant, pas d’impôt sur le revenu, une seule voiture nécessaire, et des allocations logement.

        Je crois que vous seriez gagnant : déjà garde enfants + IR ça fait déjà 1300 € !!!

        • BG dit :

          effectivement, c’est le choix que nous avons fait avec mon compagnon
          fini la nounou et + de temps avec les enfants
          moins de frais de voiture (et encore on en a qu’une alors que parfois il nous en faudrait 2)

          mais c’est pas pour ça que l’on vit bien… avec un seul salaire à peine plus haut que le smic(qui lui augmente tous les ans alors que le salaire de mon mari non!!! bientôt il se retrouvera au smic du coup) et avec 2 enfants et une maison à rennover (à payer encore 23 ans) et la vie courante aussi à payée, on est jamais parti en vacances en famille!! une seule fois en weekend en plus de 12 ans
          et encore on a plein d’astuces pour dépenser moins… si on devait tout payer au prix fort, je sais pas comment on pourrait faire!!!

          mais que faire??? desendre dans la rue pour ça!!! alors que comparer à d’autre pays nous sommes très chanceux. pas de guerre, l’ecole pour les enfants, la santé, le cadre de vie!!! c’est quand même mieux en France qu’au Mali!! se plaindre alors qu’on est un des pays où on vit le mieux, est ce correct vis a vis de ceux qui ont moins que nous???
          Et puis cela fait tellement longtemps que les médias et autre politiques nous rabachent que c’est la crise, qu’en fait je crois que les gens se sont habitué et son résignés.
          comme le prix du gasoil il y a plusieurs année, on rallai quand le prix s’approchait des 1€ le litre et maintenant, on dit plus rien alors qu’il a dépasser ce tarif il y a bien longtemps!!! Mais ça tout simplement car depuis des années aussi, on nous explique en long en large et en travers que de toute façon un jour du gasoil il n’y en auras plus et que son prix ne ferras qu’augmenter… mais on ne parle pas des réserves, des zones non exploitées car pour le moment pas rentable… etc… bref on a été programmé (ou résigné) et on dit plus rien
          j’arrete là car c’est déjà pas mal LOL

        • Fullwood dit :

          @Yrreiht: Outre le fait que votre remarque est assez machiste (Pourquoi Madame ?) elle ne raisonne que dans le statique (N’oubliez pas qu’une majorité de couple divorce un jour ou l’autre, et que si dans ce cas l’un ne travaille pas, c’est très dur pour lui. Le fait que Mme ne travaille pas induit un fort déséquilibre d’autonomie dans le couple, certaines veulent divorcer mais n’osent pas pour cette raison: elles n’ont pas de job, et à 50 ans, va en trouver un si tu es hors du marché de l’emploi depuis des années !)

  7. titi dit :

    C vrai qu on est pas l plus malheureux
    C d la survie en quelque sorte mais après il n faut pas oublier qu on a toutes les choses primordiales apres c vrai c pas tjours facile mais il faut se battre et relativiser

  8. JMS... dit :

    Au passage à L’Euro je gagnais 16000 Francs.Aujourd’hui je gagne 2500 Euros càd en réel 2500 Francs…
    Comprenne qui voudra…

  9. JeanPaulB dit :

    En fait, toutes ces comparaisons de prix ne veulent rien dire puisqu’elles partent de chiffres sortis de je ne sais où…

    Oubliant, chiffres de l’INSEE que le smic horaire brut en 2000 était de 6,41 € (42, 02 Francs) et qu’aujourd’hui, il est de 9,54 € soit une augmentation 48,83%.

    Moi, j’ai d’autre chiffres concernant le prix du pain, d’un site dédié à l’inflation, est en l’an 2000, la baguette ne coûtait pas 0,40 € mais 0,64 €, en fait, il faut remonter à 1985, pour un tel tarif.

    http://france-inflation.com/prix_du_pain_depuis_1900_en_france.php

    Aussi si vous prenez mes chiffres et que vous le compariez avec le prix horaire du smic, vous verrez que l’€uro n’a pas fait augmenter la baguette, puisque qu’avec une heure de boulot vous achetez tout autant de baguette en 2014 qu’en 2000…

  10. christruc dit :

    bonjour a tous,
    juste pour dire que oui, depuis que nous sommes entrée dans l’euro nous nous sommes fait piloné !! les loyers montent à n’en plus finir d’ailleur pour exemple :la j’ai un appartement de  » 69m2 732 euros charge comprises ( 4801.92 Francs) » alors que en 2001 j’avais un appartement de  » 84m2 tjrs charges comprises 426.83 (2800 Francs ) chercher l’erreur !! de toute façon ceux qui sont pour l’euro ne dirons jamais que l’euro nous a mis dans la merde ! je dis juste une chose, si cela est possible ( et je pense que oui ) nous devrions revenir en francs car nous sommes français soyons fieres de nos racines car rester a l’euro pour pouvoir soit disant faire marcher le commerce c’est une grosse et belle connerie car avant nous avions et l’avons encore tout ce qu’il faut il nous manque juste le petrole !! LA FRANCE EST UN GRAND ET BEAU PAYS NOTRE PATRIMOINE !

  11. Refaudit dit :

    Si vous voulez de la vrai info économique par un vrai spécialiste qui vous donne des infos qui vont vous faire peur (et en même temps avec tellement d’humour)… Inscrivez vous sur le site de Charles Sannat http://www.lecontrarien.com/

    La vous allez comprendre bien des choses, apprendre que des banques Allemandes viennent d’êtres repéchés de justesse (ça ne passera pas la prochaine fois: « Avec 266 milliards d’euros d’actifs en gestion et 11 000 employés, c’est la plus grande « Landesbank » d’Allemagne dont le siège est à Stuttgart. Vetter a été nommé en 2009 pour ni plus ni moins sauver cette banque qui était en faillite virtuelle et bénéficiera de fonds publics pour assurer son redémarrage dans le cadre d’une nationalisation pure et simple. ») qu’une banque Espagnole en cessation de paiement vient de voler les épargnants, Le Mexique emprunte à 100 ans à 4,2 % bref, vu que nous sommes dans la même situation… http://www.lecontrarien.com/mexique-vend-des-100-ans-bond-en-euros-en-premiere-offre-par-le-gouvernement-14-04-2015-ce-monde-est-devenu-fou?utm_source=Le+Contrarien+Matin&utm_campaign=3bcdbfd6f3-daily_newsletter_2015_04_14&utm_medium=email&utm_term=0_b6dd3f3e5f-3bcdbfd6f3-45433173

    Bref avec des avec des taux zéro, si on veut faire de l’argent (les banques par exemples) il faut prendre de plus en plus de risques et la…

    J’adore ce Mec, malgré un beau salaire à 5 chiffres et une reconnaissance mondiale, il explique qu’il habite dans quelques M2 chez son proprio, et qu’il ne fait aucune économie (sauf acheter de l’or et des conserves, il est aussi directeur économique de aucoffre.com) Mais quand on pense qu’il dit que ça craint tellement qu’il faut investir dans le pouvoir d’achat, dans les supermarchés, mais juste au rayon conserve et flotte, c’est inquiétant !

    Et j’adore le fait que sa signature dans chaque article, c’est: « Il est déjà trop tard, préparez-vous. » 😉

  12. VINCENT dit :

    Tout à fait d’accord avec votre analyse. Les effets prix se sont encore accentués depuis 2012 et une mise à jour de l’étude le démontrerait probablement car, pour beaucoup de produits et de services nous sommes proches de 1 F en 2012 pour un ,1 € en 2015.
    La grande distribution, en situation de monopole profite de la situation en faisant croire aux prix bas avec un approvisionnement dans les pays à bas salaires d’où l’exploitation des pays en voie de développement. Le pouvoir d’achat est rogné de jour en jour car si nous comparons les prix avec l’évolution des revenus, nous sommes loin du rattrapage de l’évolution des prix. Nous pouvons également y ajoutes les secteurs de l’automobile, de la construction, de la restauration.. qui ont pris des proportions exorbitantes.
    La cause de la crise est effectivement liée en grande partie à l’Europe car il nous a fallu rattraper les cours du DM. Les pays restés en dehors de la zone Euro s’en sortent mieux que nous, le Royaume Uni par exemple.
    A l’évolution des prix il convient donc de conjuguer une baisse relative des revenus et la classe moyenne en supporte toutes les conséquences si l’on ajoute la pression fiscale.
    Nos politiques sont davantage occupés à conserver leur statut et leurs avantages que de gérer la situation des Français au jour le jour.
    Quand la France s’éveillera, il sera trop tard et il nous faudra repartir de zéro comme la Grèce et les pays sur la voie de la faillite.
    Nous soutenons certains pays du monde mais sans moyens, avec une seule volonté politique alors que le Monde est près a être conquis par la volonté de dictateurs en puissance.
    Réveillons nous et agissons, il y va de notre survie…

  13. coquerelle dit :

    Quelle constat!
    Toujours pas de rapport et de moratoire…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *