Dictature socialiste, l’ONU s’en mêle

Etendard de l'organisation des nations unies, sur un mat, secoué par le vent.

Le 6 juin 2013 à Genève, M. Grégor Puppinck (directeur du Centre Européen pour les Droits de l’Homme et la Justice, ECLJ en anglais) a informé le conseil des droits de l’homme des graves violations dont sont victimes des millions de français depuis l’arrivée au pouvoir de cette bande de tarés incompétents et fanatiques.

En à peine un an ils ont ramené le pays 225 ans en arrière, dans le même état d’injustice qu’avant la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789.

L’ECLJ n’avait encore JAMAIS dénoncé un pays européen.

Voici son texte intégral, ainsi que la vidéo :

 

Monsieur le Président,

Dans le cadre de l’Examen Périodique Universel, l’ECLJ souhaite attirer l’attention du Conseil des droits de l’homme sur des événements graves qui se produisent actuellement en France en matière de contrôles d’identités, d’arrestations et de détentions arbitraires ainsi que de violences policières.

Depuis plus de huit mois, des millions — oui, des millions- de français manifestent pacifiquement dans toute la France pour défendre la famille et les droits des enfants contre une loi nouvelle qui crée un droit à l’adoption d’enfants et au mariage par les couples de même sexe. Ce mouvement social est le plus important en France depuis Mai 68.

Plutôt que de tenir compte de ce mouvement, le gouvernement a menacé d’interdire ce mouvement. Il le réprime par l’usage abusif de gaz lacrymogènes contre la foule, par des violences policières, des arrestations et des détentions arbitraires par centaines.
Je dis bien arbitraires et par centaines.

Monsieur le Président,
Entre le 24 et le 26 mai, ce sont 350 personnes qui ont été interpellées et détenues en garde à vue jusqu’à trois jours durant.
Sur ces personnes, sept seulement ont été condamnés, très légèrement. L’arrestation des 343 autres était arbitraire et politique.

En plus, ces dernières semaines des centaines d’autres personnes ont été arrêtés et retenus au prétexte de contrôles d’identités. Souvent, elles ont été arrêtées au faciès, parce qu’elles portent un vêtement marqué du symbole de la manifestation que je vous présente ici.
A aucun moment, la légalité de ces arrestations n’a été contrôlée par un magistrat indépendant.

Ces manifestants sont à présent fichés, leurs identités et empreintes sont conservées par la police.

En outre, le gouvernement a ordonné l’identification dans l’armée des officiers proche du mouvement.

L’ECLJ documente tous ces cas de répression : nous recevons de très nombreux témoignages, notamment de victimes de brutalités policières, y compris sur des enfants et des mères de famille.

Monsieur le Président, cette répression doit cesser et être dénoncée.

Elle démontre en particulier un dysfonctionnement grave des procédures de contrôles d’identité et de gardes à vues. L’ECLJ invite donc respectueusement le Conseil des Droits de l’Homme à se saisir de ces violations particulièrement graves pour un pays qui se targue d’être exemplaire dans le respect des droits de l’homme.

Je vous remercie.

 

Etendard de l'organisation des nations unies, sur un mat, secoué par le vent.

Bien…

Puisque maintenant le monde entier sait que le gouvernement de notre pays opprime son peuple comme la pire des dictatures d’un bled islamique, personne ne sera surpris par la suite.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets.

 

Couple fusillé par le peuple. Mise à mort des criminels par le peuple opprimé.

Exécution du dictateur roumain Nicolae Ceaușescu, le 25 décembre 1989 à Târgoviște

Fin de la dictature lybienne, mouammar kadhafi, tué le 20 octobre 2011 à Syrte

Lynchage long et douloureux du dictateur lybien mouammar kadhafi, le 20 octobre 2011, deux mois après avoir été renversé du pouvoir.

Bientôt en tapant « dictateur mort » dans google, on trouvera peut être aussi des photos de françois hollande, de manuel valls, de christiane taubira, de jean luc mélenchon,…

Nettoyage politique et mort des gouvernants illégitimes. Le peuple reprend le pouvoir par les armes.

saddam hussein, dictateur irakien, exécuté par pendaison le 30 décembre 2006 à Bagdad

 

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • ceausescu (189)
  • ceausescu mort (73)
  • nicolae ceaușescu (35)
  • execution ceausescu (31)
  • ceausescu execution (30)
  • mort de ceausescu (28)
  • nicolae ceausescu mort (24)
  • nicolae ceauşescu execution (20)
  • mort ceausescu (12)
  • dictature socialiste (10)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *