Marges, stocks, investissements, services et tout le tralala…

Silhouettes de travailleurs de services, reparateur, techniciens

Je suis retombé il y a quelques jours sur un cours de commerce d’il y a 20 grosses années. Sur une page j’avais entouré trois fois en appuyant très fort « Les services permettent généralement beaucoup plus de marges que les fournitures », on ne voyait que ça.
Comme une évidence, une révélation, une vision de la vierge, ou que je découvrais l’eau chaude.
L’Evidence de chez Evidence.

Pas de stocks, pas de locaux pour entreposer, pas d’alarme, pas de grilles anti-intrusion, pas de puces antivols, pas de casse, pas d’invendus, pas d’investissements colossaux pour des marges ridicules,
pas de gaspillage.

Juste du temps facturé ou une tâche, un service.

Création spontanée d’argent à partir de rien. Ou presque.

Peu de limitations matérielles.
Pas de limitations du bénéfice parce que seulement 12 cartons d’objets à vendre. En y passant le temps qu’il faut, l’argent se crée.

Donc, voilà, je vous donne l’info puisqu’en France on ne gagne quasiment plus rien quand on investit. On récolte presque juste des dettes, des corvées et des soucis avec tous les fonctionnaires parasites démotivants qui croient faire quelque chose de bien en tuant ceux qui paient leurs salaires.

Donc, les services, ça peut être une étape intéressante pour remettre le pied à l’étrier, pour les millions de chômeurs qui veulent changer de vie, mais qui n’ont la possibilité d’investir ou d’emprunter.AutomationDepuis ce vieux cours de commerce il y a bien 20 ans, une chose a changée : une très grosse partie de la communication, des savoirs, des biens culturels, sont maintenant dématérialisés, en produits numériques.

En quelques clics on peut en faire gratuitement une copie identique.

On peut vendre des centaines de milliers de copies de logiciels sans investir plus.
Pareil pour les livres électroniques, les vidéos, la musique, les cours de langue, les cours d’un peu tout, les photographies, les dessins…
Presque tout.
Il existe des sites pour vendre un peu tout.

Une chose est très très très intéressante actuellement, c’est l’affiliation. C’est à dire être rémunéré avec un petit pourcentage sur les ventes que l’on permet de faire à d’autres.

Il existe des centaines de milliers de programmes d’intéressement sur l’internet francophone.

Regardez par exemple sur clubaffiliation.com, vous aurez des milliers d’idées.

Selon ce que vous vendez, la commission varie énormément.

Par exemple, sur ce magnifique carrousel d’aspect très professionnel fourni gratuitement par Amazon, me permettant de choisir jusqu’à 10 de ses produits, ma commission n’est que de quelques dizaines de centimes :


Ce qui se comprend très bien, parce qu’il y a d’énormes charges de transport, stockage, maintenance, logistique, comptabilité, assurances, vigiles, etc… qui s’ajoutent au niveau de charges salariales hallucinantes sur les emplois français.
Sur les produits physiques, surtout en temps de mort de l’économie, il ne faut pas espérer dégager beaucoup d’argent.

Tous ces politiciens de merde qui eux roulent sur l’or, ont tellement tout cassé que plus de 150 entreprises française meurent chaque jour.
Donc, ceux qui produisent de leurs mains, qui fabriquent des objets, qui font des efforts physiques, sont déjà eux-mêmes presque dans la survie, alors il ne faut pas être trop gourmand.

Entrepreneur avec un boulet au pied

Travailler plus pour… …

Par contre, sur les produits numériques 100% dématérialisés, la commission peut être gigantesque. 40, 50, 60, 80%…

C’est de la génération spontanée, de l’apparition comme magique à partir de rien, ou presque.
En quelques clics un nouveau produit fini identique à l’original est vendu.
Pof. Presque 100% de création de richesse spontanée, indépendante de toutes les contraintes physiques : pas besoin de stock, pas besoin d’eau pour faire grandir les plantes, pas de crainte de sécheresse… juste quelques clics.

Si l’auteur du produit numérique vous donne 70% du prix de vente en commission, vous allez être très motivé pour travailler avec lui.
Pour lui, c’est environ 29% de gain et 1% de charges techniques. Donc c’est très intéressant d’avoir des centaines de ventes en gagnant 29%, plutôt que juste quelques ventes en gagnant 100%.

Donc, vendre des livres électroniques semble être un bon plan du moment. Le marché est en très groooos boum avec une croissance gigantesque tous les ans.
Maintenant que plein d’appareils que l’on a souvent sur soi, comme des tablettes ou des téléphones, permettent d’embarquer sa bibliothèque avec soi, la quantité de livres électronique vendue augmente considérablement.
Déjà plusieurs lecteurs de ce blog m’ont même écrit en privé pour me parler d’écrire des ebooks de survie, d’autosuffisance, de sécurité…

On dirait que plein de petits malins n’ont pas les yeux dans leurs poches.

Justement, des ebooks, j’ai commencé à en écrire plein moi-même, mais finalement j’ai plutôt choisi de publier des articles sur des blogs et forums.
Comme j’ai un trafic étonnant sur mes quelques pages, je peux tester et vérifier plein de choses en temps réel, gratuitement, en un clin d’oeil.

Par exemple, il y a moins de trois semaines j’ai ajouté discrètement la fonction « Faire un don » en ouvrant gratuitement un compte Paypal :




L’image a déjà été affichée largement plus de 150 000 fois.

Le bilan est net :

Capture PayPal Faire un don0 €.

Quand on n’impose rien, quand on offre, les gens ne font que prendre.

Non non, c’est pas un souci. Ne culpabilisez pas. Ne cliquez pas pour vous faire pardonner et m’offrir un euro (dont Paypal prend 35 centimes), c’est pas le but.

Quand c’est gratuit, le produit c’est vous.
Là, par exemple, les plus grands moteurs de recherches du net ont enregistré que vous êtes depuis un moment sur cette page, donc qu’elle est pertinente et intéressante. Donc, les moteurs vont proposer cette page dans leurs premiers résultats.
… c’est à dire que parce que je partage gratuitement avec vous des connaissances qui nous intéressent et nous concernent,
je vais avoir toujours plus de milliers de lecteurs quotidiens, dont quelques uns vont me rapporter quelques centimes en achetant sur Amazon, ce qui sur un an auto-finance l’hébergement du site,
mais surtout ma capacité à communiquer avec toujours plus de monde augmente tout le temps.

Pour le moment c’est comme d’avoir planté des arbres. La troisième année on peut enfin grappiller quelques fruits, les années suivantes toujours plus, et 10 ans plus tard on a assez de bois pour construire 10 maisons ou 500 potences pour pendre les traitres qui nous nuisent à tous.

Pour bien faire les choses il faut du temps.

Thomas Edison disait au sujet de tous ses essais pour mettre au point l’ampoule qui a totalement changé le monde : « Je n’ai pas échoué. J’ai trouvé 10 000 façons de faire qui ne fonctionnent pas ».

… alors comme justement dans ce monde presque plus rien ne fonctionne correctement,
qu’il faut essayer soi-même de trouver des moyens de garder la tête hors de l’eau,
qu’on n’a plus de ressources pour faire des essais,
autant faire des essais en investissant très peu, avec peu de risques.
Ne pas investir dans des stocks ou des usines pour gagner seulement des dettes,
privilégier les services, les valeurs ajoutées par sa propre intervention,
utiliser des produits numériques,
créer à partir de rien ou quasiment rien,
utiliser à petit prix le marché des biens matériel d’occasion, les petites annonces gratuites,
la vente sans intermédiaires,

Actuellement toutes les méthodes autorisées par l’état gouverné par des traitres islamophiles francs-maçons, mènent à l’endettement et à la faillite. C’est leur but.
Mettre à genou un pays dans tous les domaines essentiels, ça ne peut pas être une coïncidence, ou de l’incompétence. C’est volontaire.
Les hauts fonctionnaires organisent la fin de notre peuple.
Et en s’amusant en plus. Ils montrent leur haine en mettant une pute hystérique étrangère criminelle recherchée dans son pays, comme symbole de pureté, la Marianne française. C’est un jeu sadique comme des bourreaux nazis avec leurs victimes qu’ils haïssent.

Vous voyez ce qu’on gagne tous à respecter leurs décisions merdiques, monstrueuses, immorales et grotesques.
Pourquoi vous suivez ces gens qui vous prennent tout et vous tuent ?
Des traitres.
Pourquoi vous pensez comme eux, comme ils vous disent de penser ?

Peut être parce que personne ne vous a jamais appris à voir des évidences.

Quand quelqu’un dit quelque chose de beau et fait dans votre dos le contraire pour vous nuire, ça s’appelle du mensonge, de la trahison, de l’arnaque, un crime, un ennemi.

C’est pas parce que ça passe en permanence sur tous les médias subventionnés par les politiciens francs-maçons pour diffuser leur pensée unique obligatoire sous peine de fin des subventions donc de chômage durable,
que c’est vrai.

Pensez par vous-mêmes.

Et parlez un peu à vos grands parents.
« Comment on faisait à l’époque ? Pourquoi ça marchait et plus maintenant ? … ha bon ? il n’y avait pas 20 lignes de prélèvements sur les fiches de paie pour des assurances obligatoires qui ne remboursent presque rien et engraissent des financiers privés ? on pouvait mettre de côté pour les mauvais jours, pas besoin de s’endetter ? ou profitait des fruits de son travail ?… »

Et ajoutez des nuances dans votre perception.
Rien n’est tout mauvais, ou exclusivement bon. (A part le mercure, le fluor, les francs-maçons, les socialistes, les musulmans, les journalistes… noooon, je déconne. Les traitres antifrançais ne flippez pas comme ça. Les musulmans ont du bon. Il font marcher le commerce des entreprises de sécurité privée, donc c’est bien la preuve qu’ils ne sont pas… euh, non, j’ai rien dit).

Tenez donc, un exemple sur du gratuit, des nuances, de l’immatériel, des essais, de la valorisation de l’expérience (à vous de prendre ce qui peut vous être utile en fonction de vos connaissances et de vos buts) :

Le premier eBook de jardinage que je comptais publier se serait appelé « Comment lancer une entreprise rentable avec 100 euros en poche ».
Quelques sachets de graines, du terreau, de gobelets, des palettes, des cagettes gratuites récupérées,… et surtout du savoir faire, pour mettre au bon moment des centaines de graines quasi-gratuites en terre, pour vendre des centaines de plantes à quelques euros ou plusieurs dizaines d’euros selon les variétés.

La marge est normalement délirante, mais l’état franc-maçon vole quasiment tout l’argent produit. Le problème est ce système d’esclave moderne qui doit être entièrement remis à plat, et ses fonctionnaires traitres abrutis les plus fanatiques doivent être envoyés au chômage ou en cage, au minimum.
Les graines, c’est un très bon plan.

Partout dans le monde où les choses se passent mal, parmi ceux qui s’en sortent le mieux, il y a les combattants, les prostitué(e)s, ceux qui font du marché noir, et ceux qui savent produire de la nourriture.

… et comme on s’enfonce de plus en plus dans la guerre de religion avec des saloperies de millions d’envahisseurs sur notre sol qui écrasent, poignardent ou mitraillent les nôtres,
que l’euro agonise au point que la banque centrale européenne accélère encore sa perte de valeur,
que presque toute l’économie et le marché de l’emploi s’effondre,
autant préparer la suite avec les façons qui marchent partout dans le monde.

Donc, Je publierai peut être ce livre électronique au printemps, sous le titre « Comment démarrer facilement un potager d’autosuffisance, sans place ni argent ».
Pas un roman à la mode, mais un livre rempli de solutions simples que même un gosse peut faire, pour améliorer la vie de toute sa famille.

Pas au format papier, avec des investissements lourds à l’impression, pour seulement quelques milliers d’exemplaires.
Du 100% dématérialisé qui ne coûte grosso-modo qu’1% du prix de vente.
Sur des plate-formes de vente de livres numériques avec programmes d’affiliations qui permettent de reverser 70% aux vendeurs, pour juste quelques liens copiés collés en trois clics vers leurs réseaux sociaux ou leurs propres sites…

Et sans jamais faire totalement l’impasse sur un système.
Ca sera vendu en produit numérique, avec énormément d’images, très structuré, sérieux, tout public,
mais aussi quelques chapitres allégés seront diffusés gratuitement ici où je vais en profiter pour encore dire que j’aurais beaucoup de plaisir à me prendre en photo à pisser sur la tombe de manouel valls, en discutant avec les visiteurs dans les commentaires des pages web.
Il y a des choses que l’on peut faire sur un blog mais pas du tout dans un livre.

Quand on prend le temps, on peut bien faire les choses.
Ne pas fermer des portes mais en ouvrir plein.
Planter des graines pour plus tard…

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • SerVice (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *