Citations sur le vol « légal » des impôts

Cahuzac dans sa conférence de la lutte socialiste contre la fraude fiscale

« Grâce à la bureaucratie et au socialisme, il n’y aura bientôt que deux partis en France : ceux qui vivent de l’impôt et ceux qui en meurent.  »
Achille Tournier

 

« Si l’impôt, payé sous la contrainte, est impossible à distinguer du vol, il s’ensuit que l’État, qui subsiste par l’impôt, est une vaste organisation criminelle, bien plus considérable et efficace que n’importe quelle mafia « privée » ne le fut jamais. »
Murray Rothbard

 

« Il ne fait pas doute qu’un impôt exorbitant, équivalant par exemple, en temps de paix comme en temps de guerre, à la moitié ou même au cinquième de la richesse de la nation, justifierait, comme tout abus caractérisé de pouvoir, la résistance du peuple. »
Adam Smith, (Leçons de jurisprudence)

 

« Verser de l’argent ès mains d’un percepteur ressemble terriblement à l’opération niaise qui consiste en le jet d’une pareille somme dans un abîme probablement sans fond. »
Alphonse Allais

 

« Ainsi, le peuple n’est pas misérable seulement parce qu’il paie au-delà de ses moyens, mais il est misérable encore par l’usage que l’on fait de ce qu’il paie. »
Benjamin Constant

 

« L’impôt est un vol, purement et simplement, même si ce vol est commis à un niveau colossal, auquel les criminels ordinaires n’oseraient prétendre. »
Murray Rothbard

 

« Le fait est que, tel un voleur de grand chemin, le gouvernement vous dit : la bourse ou la vie ! Il est vrai qu’il ne vous attaque pas dans un lieu désert, au bord de la route, vous braquant un pistolet sur la tête pour vous vider les poches. Mais le vol n’en est pas moins un vol, et il n’en est que plus lâche et honteux. »
Lysander Spooner

 

« D’après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d’exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l’État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s’appelle un vol. (…) L’impôt fondé sur le principe de la justice sociale et de la réduction des inégalités donne lieu aux spoliations les plus injustes. »
Philippe Nemo

 

« Si en France on établit l’impôt sur le revenu, on commencera avec un taux progressif fort supportable, et puis, chaque année, à l’occasion du budget, on l’augmentera. »
Vilfredo Pareto

 

« Il est doux de prendre sa part d’un impôt qu’on ne paie pas. »
Vilfredo Pareto

 

« Un contribuable, c’est quelqu’un qui travaille pour l’État, mais qui n’a jamais eu besoin de passer un concours. »
Ronald Reagan

 

« L’évasion fiscale préserve la liberté des citoyens en asphyxiant le budget de l’État. Ceux qui la pratiquent n’en profitent pas seulement eux-mêmes, ils rendent service à toute la collectivité en freinant la prolifération des bureaucraties. »
Christian Michel

 

« Tout cela n’a qu’un but: détourner l’argent des poches des citoyens (sujets), vers leurs élus (maîtres). L’État s’accapare de larges parts des ressources des citoyens, les laissant souvent dans une misère qui forcément fait d’eux une clientèle toute trouvée. »
Hervé Duray (L’état est une secte)

 

« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os. »
Michel Audiard

 

« Mon percepteur des contributions m’abandonne généreusement une partie de ce que je gagne. »
Hergé

 

« Quand je donne quatre coups de pédales, il y en trois pour l’État et un pour moi. »
Bernard Hinault (champion de France de cyclisme)

 

« La fiscalité, c’est le vol et le brigandage par lesquels une partie de la population, à savoir la classe dirigeante, s’enrichit au détriment du reste de la population, à savoir les gouvernés. »
Hans-Hermann Hoppe

 

« Qui paye ses impôts vole sa famille. »
Anonyme

 

« D’après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d’exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l’État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s’appelle un vol. »
Philippe Nemo

 

« Le droit public vous permet, si vous êtes un agent de l’État, de faire des choses que le droit privé ne vous permet jamais de faire. Si je vole l’argent de votre portefeuille, je serai puni en tant que citoyen privé. Si je fais toutefois cela en tant qu’agent du fisc, ce n’est pas considéré comme un crime, même si du point de vue de la personne qui subit le vol il n’y a absolument aucune différence. Le droit public permet de voler. »
Hans-Hermann Hoppe

Recherches populaires vers cette page :

  • alphonse allais citation fiscalite (1)
  • alphonse allais les impots (1)
  • impots vol legal (1)
  • pareto survivaliste (1)
  • payer ces impots ces vole sa famille (1)
  • qui paie ses impots vole sa famille (1)

2 comments

  1. Raynote dit :

    Très bonnes, toutes ces citations! Celle que je préfère c’est celle de Christian Michel sur l’évasion fiscale.

    Par extension, tout cela me rappelle que le néolithique nous a, hélas, apporté deux calamités: l’état et les religions. Eh oui…, une grande partie de nos malheurs vient de ces deux institutions.

  2. Menzies dit :

    Je découvre votre site et les quelques articles que j’ai lus sont extrêmement pertinent mais comment faire prendre conscience au citoyens français de l’impasse dans laquelle nous sommes , Nos ancêtres qui ce sont battus pour leurs convictions , qui ont donnés leurs vie pour que nous puissions vivre dans une France du peuple ce retournerais dans leurs tombes en voyant ce qu’elle est devenue . Ou est passé le patriotisme , où sont les convictions de liberté d’égalité et fraternité ? Qui se lèveras contre ceux qui nous oppressent ?
    Nous ne sommes pas unis et beaucoup de gens ont oublié ces valeurs qui sont pourtant importantes.
    Je me sens très seul en pensant ainsi , j’ai croisé très peu de gens qui croyent en ces choses là.
    Tant que les gens auront encore à manger dans leurs assiettes ainsi que l’illusion d’une pseudo liberté je crains que pas grand monde ne bouge . Aujourd’hui on manifeste pour des choses plus ou moins futiles , l’état est bien content d’avoir un peuple de mouton si peu soucieux de son avenir ou tout du moins pas prêt a prendre les choses en mains . Je ne vote pas pour la bonne et simple raison que je ne pense pas qu’aucun de « nos élus » en ais quelque chose a foutre de ce que je pense comme le disais Coluche  » si le vote servait à quelque chose il y a bien longtemps que sa serait interdit  » .
    A quand une prise de conscience générale , quand entendrons nous de nouveau une foule en colère chanter la Marseillaise , je frissonne rien qu’as cette idée ou plutôt ideal car malheureusement je craint de ne jamais voir cela et pourtant je souhaiterais tellement que les choses changent , que le peuple reprenne ce qui lui appartient au lieu de se battre pour des broutilles …
    La situation est de plus plus en inquiétante …
    Désolé pour le pavé et merci à ceux qui m’ont lu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *