Citation, William Faulkner, Un chêne poussera sûrement tôt ou tard…

« Les arguments sont comme les glands. Tous ne donnent pas un chêne, mais si vous en plantez suffisamment un chêne poussera sûrement tôt ou tard. »

William Faulkner,
1897 – 1962,
Romancier américain, prix Nobel de littérature.

Semer des glands

Mettre des gland en culture dans des gobelets en plastique

Trois cagettes de jeunes chenes sauvages

Petits chenes gratuits

 

Glands sauvages recuperes pour reboiser des collines brulees

 

7 comments

  1. Chris dit :

    J’espère vraiment qu’un chêne évitera de pousser à partir de l’argument que développent deux glands nommés Karine Berger et Valérie Rabault dans leur livre « Les 30 Glorieuses sont devant nous » : L’ECONOMIE FRANÇAISE A BESOIN DE 10 MILLIONS D’IMMIGRES D’ICI A 2040

    Faut-il comprendre que nos actuels chômeurs, retraités et sans-abris nationaux ne sont pas les mieux placés pour je cite « régénérer la population, permettre à notre économie de conserver sa capacité d’innovation et pérenniser notre système de protection sociale » ?

    Sachez-le bien, ces deux personnes considèrent l’immigration comme la clé de voûte de leur plan de secours de l’économie française. Les baffes se perdent………………………

    • jami dit :

      Salut Chris si c’est des filles glands ça fait glandes et elles vont par paire.Je dis ça parce que sinon ton commentaire est sexiste;il faut tout féminiser:une auteure madame la ministre une préfète et donc une paire de c…..glandes.
      Bonne soirée

      • Chris dit :

        Salut Jami,

        Mon commentaire faisait surtout référence à la citation de William Faulkner 🙂 quoique avec leurs arguments de gland qui décrivent l’immigration comme la condition de survie du pays, les deux dames me font plus penser à deux folles furieuses qui me mettent…. les glandes, en effet!

  2. gabelles dit :

    bonjour dans ma région ( alpes maritime) il y a des forets de châtaigniers plutôt au nord,

    j’aimerai en implanter dans des endroits ou il n’y en a pas ,endroits favorables bien sur,
    ma question:
    quelqu’un a t’il tenté des boutures et si oui quelle procédure, en attendant, je plante des châtaignes sans la bogue a 5 cm, mais je sais que dans les endroits a sangliers beaucoup seront bouffés.

    Il suffit d’un seul châtaignier en haut d’une colline, pour réensemencer par gravité le flanc de colline,(les bogues roulent et s’ouvrent au hasard
    bien sur ,
    vu mon age je n’en profiterais pas,
    mais quand on aime la nature , et que l’on voit comme elle peut être généreuse.
    il faut juste un peu l’aider, pour réparer les méfaits des pyromanes.
    Et puis si l’on en profite c’est que d’autres avant nous l’on fait: il suffit de voir voir les bancaous: synonyme restanques .

  3. Alexandre dit :

    Je n’ai encore jamais bouturé de châtaigner donc je ne sais pas, par contre je reprends pour mes sorties l’excellente idée de planter en haut pour que les graines se répandent plus loin par gravité.
    Merci.

    http://marseille.onvasortir.com/sortie_read_new.php?Vac=&Id=4192161

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *