Citation, le Dalaï Lama, Si vous avez l’impression d’être trop petit pour changer quelque chose…

“Si vous avez l’impression que vous êtes trop petit pour changer quelque chose, essayez donc de dormir avec un moustique. Vous verrez lequel des deux empêche l’autre de dormir”.

Le Dalaï Lama.

 

Un moustique se fout des règles des autres, de leurs lois, de leurs croyances, leurs titres, leurs moyens financiers… il pique quand une occasion se présente.

Et vous savez ce qui est pire qu’un moustique ?

 

Plusieurs.

 

Recherches populaires vers cette page :

  • citation dalai lama moustique (10)
  • dalai lama moustique (4)
  • dalai lama citation moustique (4)
  • dormir avec un petit moustique citation du dalai lama (3)
  • citation moustique dans une piece (2)
  • citation du dalai lama sur le moustique (2)
  • citation moustique (2)
  • citation sur les moustiques qui nous piquent (2)
  • si vous pensez etre trop petit pour changer le monde (1)
  • proverbe moustique dormir (1)

15 comments

  1. JF dit :

    A part que le moustique peut être tué avec un insecticide,les humains ont droit à un homicide lorsqu’ils parlent trop!!

  2. pierre dit :

    oui surtout quand le moustique est posé sur un de tes testicules et qu il va te piquer ! tu le frappe ? ou tu te laisse piquer ? dans les deux cas tu aura tres mal

      • Alexandre dit :

        Note sur un papier tout ce que tu aimerais voir changer,
        réfléchis pendant quelques jours,
        puis reviens partager tes idées ici.

        Plusieurs cerveaux valent mieux qu’un.

      • lancelot dit :

        Mieux, débusque les points faibles de l’ennemi, c’est là qu’il faut frapper.

        « Pour qu’un château de cartes s’écroule, il suffit d’en retirer une seule. »
        Dominique Muller ;Extrait de Les Filles prodigues

        « Le tocsin qu’on va sonner n’est point un signal d’alarme, c’est la charge sur les ennemis de la patrie. Pour les vaincre, il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et la France sera sauvée ! »

        Danton ; Discours à l’Assemblée législative du 2 septembre 1792

  3. lancelot dit :

    A la question « Que faire ? », je réponds qu’un brin de lecture est souvent salutaire afin de former les esprits…

    « Quant aux conseils des rois, voici à peu près leur composition :
    Les uns se taisent par ineptie, ils auraient eux-mêmes grand besoin d’être conseillés. D’autres sont capables, et le savent ; mais ils partagent toujours l’avis du préopinant qui est le plus en faveur, et applaudissent avec transport aux plates sottises qu’il lui plait de débiter ; ces vils parasites n’ont qu’un seul but, c’est de gagner par une basse et criminelle flatterie, la protection du premier favori. Les autres sont les esclaves de leur amour-propre, et n’écoutent que leur avis ; ce qui n’est pas étonnant ; car la nature inspire à chacun de caresser avec amour les produits de son invention.
    C’est ainsi que le corbeau sourit à sa couvée, et le singe à ses petits.

    Qu’arrive-t-il donc au sein de ces conseils, où règnent l’envie, la vanité et l’intérêt ?
    Quelqu’un cherche-t-il à appuyer une opinion raisonnable sur l’histoire des temps passés, ou les usages des autres pays? Tous les auditeurs en sont comme étourdis et renversés ; leur amour-propre s’alarme, comme s’ils allaient perdre leur réputation de sagesse, et passer pour des imbéciles. Ils se creusent la cervelle, jusqu’à ce qu’ils aient trouvé un argument contradictoire, et si leur mémoire et leur logique sont en défaut, ils se retranchent dans ce lieu commun : « Nos pères ont pensé et fait ainsi ; eh ! Plût à Dieu que nous égalions la sagesse de nos pères! » Puis ils s’assoient en se rengorgeant, comme
    s’ils venaient de prononcer un oracle. On dirait, à les entendre, que la société va périr, s’il se rencontre un homme plus sage que ses ancêtres. »

    « Utopie » en version PDF :

    http://classiques.uqac.ca/classiques/More_thomas/l_utopie/utopie_Ed_fr_1842.pdf

    Cet extrait est tiré de l’excellent ouvrage Utopie de Thomas More, (1478-1535)- qu’il faut lire en le replaçant dans le contexte de l’époque, c’est une merveille ! – :

    Homme politique et humaniste anglais, qui s’opposa au roi Henri VIII, ce qui lui coûta la vie. Homme de loi, proche des humanistes et notamment d’Erasme, Thomas More entra dans les ordres en 1499. Il renonça à la vie monacale quatre années plus tard et entra au Parlement en 1504. Il devint le conseiller du roi Henry VIII, il fut nommé à la Chambre des communes puis, en 1529, chancelier du royaume.

    Pour avoir désapprouvé le divorce d’Henri VIII et de Catherine d’Aragon, il vit sa carrière politique brisée. Ses convictions religieuses l’empêchaient, en effet, de contredire l’autorité religieuse du pape. Le roi le fit emprisonner en 1534 et décapiter le 7 juillet 1535. Il fut canonisé par l’Eglise catholique.

    Thomas More est l’auteur d’un roman politique célèbre, Utopie, écrit en 1516. Dans ce roman politique et social, on peut observer deux parties. L’ouvrage débute par une critique de la propriété privée et du régime monarchique, où l’auteur vise particulièrement l’Angleterre et la France. Il décrit ensuite l’organisation économique, sociale, politique et culturelle de l’île d’Utopie, où règne une vie en communauté idéale. Dans cette communauté, tous les individus sont égaux, soumis à un régime qui n’entrave en rien la liberté de chacun.

    • lancelot dit :

      Imaginez l’auteur, à une époque où 99 % des gens ne savaient pas lire, entrain de coucher minutieusement à la plume d’oie son esprit sur le vélin, ce qui était déjà une prouesse en soi.

      Ajoutez à cela une qualité de prose bien supérieure aux infâmes plumitifs modernes, tant sur le fond que sur la forme.

      Et songez de surcroît, que cet ouvrage du passé eût été censuré par nos lois liberticides contemporaines – qu’en somme, ce que nous appelons « liberté d’expression » n’est que le fruit pourri d’une constante régression. 

      Enfin, imaginez que cette œuvre disparaîtra sans faute lorsqu’ internet ne sera plus opérationnel, à savoir dès le prochain chaos qui s’annonce, vous saurez alors tout le prix d’un trésor…

  4. manamana dit :

    arrêtez tous franchement 9 coms pour un sujet pareil moi je jette l éponge !

    • Alexandre dit :

      Ouais, c’est ma faute, je n’ai vraiment pas beaucoup écrit ici cette semaine.
      Repasse dans quelques jours. Je vais annoncer le lancement d’un nouveau jouet. Celui qui prend justement tout mon temps.
      Avec le naufrage super prévisible à tous points de vue du vote inutile de ce dimanche, ça va tomber à pic.

      Je construis une machine à transformer les rêves en réalité…

      • esculape dit :

        « jouet » ? as tu du mépris pour ceux qui contribuent a ton post ?

        « vote inutile » ? vas donc prêcher cette parole de renonciation et d abandon de poste dans les rangs de la goooooooche

        je parlais aussi de vote inutile autrefois pour ne pas leur donner de legitimité mais ils s en foutent pas mal

        je me suis aperçu que rester le cul vissé a sa chaise a rédiger des coms et des posts n a jamais fait avancer notre vie et faisait au contraire le lit des dictatures comme celle de manuel gaz et des guerres civiles ou les dictateurs mous comme bidochon conduisent les troupeau de moutons bêlants

        les muz eux pendant ce temps presentent des « partis » bientot on sera fait comme des ….rats ?

        ne pas voter c est mourir et tuer les siens je n abandonnerai pas le navire sauf en cas de vote electronique arnaque de bonneteau

  5. Lancelot dit :

    Salut Escalope,

    Calme-toi, bientôt voter sera obligatoire et assorti d’une amende, et comme en Belgique, en Bolivie, en Grèce nos ennuis seront enfin résolus, nous connaîtrons enfin la prospérité, la joie et le bonheur.

    Sérieux, si le seul fait de voter permettait de se débarrasser de la ploutocratie mafieuse qui se goberge sur notre dos ça serait interdit depuis longtemps.

    Ne rêve pas, nous vivons dans une dictature larvée. Tu as conscience de ce que signifie de désigner un énième fois des maîtres dans un scrutin à deux tours dénué de proportionnelle ?…

    Au lieu d’aller voter comme des abrutis pour des menteurs patentés, des traitres iniques, criminels en puissance, les français de souche feraient mieux de s’informer et de se mobiliser afin trouver rapidement les moyens de briser leurs chaines.

    En l’occurrence, ce site est une excellente amorce…

    • esculape dit :

      salut !

      en fait tu préconise une victoire par les armes ? (quoi d autre sous entendu ?) un coup d état en fait qui n aurait pas plus de légitimité aux yeux de la plupart d entre nous

      perso comme nous sommes bel et bien une dictature non pas larvée mais avérée je préconise un observateur étranger , russe par exemple et indépendant , tiré au sort parmi la population , dans chaque bureau de vote pour en verifier la régularité

      une fois j ai participé au dépouillement dans une ville juste collée a cote de Marseille que je ne vais pas nommer car bien entendu je vais me retrouver a la gestapo

      résultat des courses au moment de dépouiller les bulletins ils ont pris l urne transparente et se sont barrés dans une pièce hors des regards durant qq minutes puis ils sont revenus

      ho surprise c est la Gooooooooche communiste qui a gagné … surpris ?

      il faut en plus les empêcher d installer des machines a frauder électroniques car si on veut inscrire sur le bulletin par exemple « allez tous vous faire foutre » il n y a pas de bouton correspondant ! cela devient impossible non ? (humour)

      • Lancelot dit :

        Lis le nouvel article d’Alexandre, les réponses coulent toutes de source.

        En outre, à supposer que mon avis vaille quelque chose, je dirais qu’il y a 25 siècles, les citoyens athéniens se réunissaient souverainement en Ecclésia (assemblée)et décidaient des lois de la cité. Ils votaient même pour ou contre leurs juges, l’ostracisme étant un moyen de vote très efficient.

        Il avaient pour principe unificateur la Nation ( eth. « natio » : être né -en l’occurrence de famille athénienne ), les métèques – ce n’était pas péjoratif alors – n’avaient pas le droit de voter.

        Par dessus tout, le droit à l’isegoria était sacré : un accès libre et égal à la parole au sein de l’Assemblée.

        Tout cela a fonctionné à merveille, mais la liberté démocratique de cette civilisation apollinienne très raffinée ne fut garantie au premier chef que par les qualités guerrières de ses citoyens.

        2015, France, que voit-on ?…

        De toute l’histoire de l’humanité, jamais encore un pouvoir oligarchique n’a été aussi faible et ridicule, et jamais non plus les gens n’ont été aussi informé, ni autant en capacité de réfléchir par leur propre fond et de communiquer en réseaux.

        Comparé à la Corée du Nord ou à l’Ukraine de Porochenhko, les pourritures du système ne sont que des bourgeois apeurés et des tafioles sans envergure.

        Ils ne pourront prospérer dans la voie de la dictature armée sans le soutien indéfectible des corps constitués, lesquels les vomissent viscéralement de plus en plus.

        Globalement, nous n’avons jamais été potentiellement aussi riches en moyens de production, ni aussi cultivés et puissants.

        La loi est immuable : tout système contient en lui-même les germes de sa destruction.

        Même la toute puissante Rome est tombée, en raison précisément de la corruption de ses élites et gras sénateurs ; de la privatisation du système financier de l’empire par une caste financière aux mœurs orgiaques et pédophiles.

        On y est à nouveau. L’occident est exsangue et des cohortes hétéroclites de racailles incultes attendent de tout pouvoir mettre à feu et à sang.

        La Vie est darwinienne, les êtres humains ont de tout temps dû entretenir un esprit guerrier afin de ne pas être éradiqués. Révoltes, guerres civiles, massacres, et coups d’états en sont les lieux communs.

        Sinon je ne « préconise » rien, si ce n’est de se préparer. Crèverons ceux qui doivent crever, la vie et la mort ne sont que les deux faces d’une même pièce.

        La Vie tue les faibles, les lâches et les idiots, c’est normal, pas de quoi s’affoler…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *