Archive for Armes

Evitez l’achat de gros calibres

Encore un lynchage dans l’actualité. Deux jeunes ont étés massacrés par une meute de 15 à 20 barbares, à coup de marteaux, pioche, batte de base-ball, couteaux, pistolet à grenaille… « Un mauvais regard d’un des frères des victimes aurait conduit à l’expédition punitive. »

Plus d’infos, là.

Le procureur de la République de Grenoble nous explique « qu’il s’agit, d’une bagarre d’une grande banalité qui a tourné de façon tragique », blablablabla…

Pour survivre à une agression de ce genre, il ne faut pas vous faire d’illusion, ce n’est pas en soufflant dans un sifflet d’alarme pour faire du bruit que vous allez faire fuir les tueurs. Face à des tueurs, il faut une arme mortelle.

La police a des armes, mais elle n’est jamais là quand il y a un gros problème. C’est justement pour ça que vous devez apprendre à vous défendre vous-même, dans les cas d’urgences.
… par exemple, vous avez sans faire exprès jeté « un mauvais regard » à un primate en train de commettre un crime, oups!, c’est votre faute, vous l’avez provoqué, il peut vous tuer vous et vos frères. Et même si ce n’est pas vous qui avez jeté ce mauvais regard, ils peuvent venir à plus de 15 avec des armes pour vous tuer.

Mais il faut absolument savoir deux petites choses essentielles avant d’investir.

Dans tout ce que vous voyez au cinéma, dans les séries télé, les armes ne contiennent pas de projectile.
Donc au ciné, n’importe quelle bouffonne en slip peut tenir deux calibres 12 à bout de bras pour faire Boum Boum avec des cartouches à blanc.

Un fusil a canon scié dans chaque main, à bout de bras

La réalité, c’est ça :

Rien qu’avec des petits plombs, sans même avoir scié la crosse, ce qui stabilise encore un peu l’arme.
Je n’arrive pas à retrouver la vidéo du crétin qui avait chargé les deux canons pour s’amuser à tirer à une main. Le premier coup a tellement de recul qu’il tord sa main et ses doigts écrasent la détente involontairement. Le deuxième coup part à quelques centimètres de son front.

Avec une balle, c’est pire. La vidéo est assez édifiante pour que tout le monde comprenne le danger.
On ne joue pas avec une arme, on ne frime pas avec. On apprend à ne pas mettre son doigt sur la détente quand on a une arme dans les mains pour éviter un tir involontaire tant qu’on est pas sûr de toucher la cible…

Le problème est le même avec les pistolets et les carabines.

C’est surtout la masse du (des) projectile(s) qui détermine le recul.
Aussi un peu la charge de poudre dans la cartouche. Les magnums, surdosées, sont beaucoup plus puissantes, donc ont plus de recul.

Sur la dernière vidéo, on voit qu’un soldat, donc un homme fort et très sportif, bien entrainé, se fait avoir aussi.

Une arme qui vous casse le nez ou vous éborgne au premier coup est clairement une arme que vous ne pouvez pas confier aux membres de votre famille en cas d’urgence.
Une arme qui continue de tirer une rafale hors de contrôle dans la mauvaises directions est un très mauvais choix.
Donc, oubliez les monstres des films pour faire du spectaculaire à l’écran, et contentez vous de petites choses efficaces et sûres, pour l’arme comme pour les munitions qu’elle peut tirer.

 

Les fusils de chasse ont la particularité d’accepter une très grande variété de munitions différentes dans la même taille de cartouche. Donc une seule arme pour plein d’usages différents. Par exemple :

  • Une balle striée pour du tir précis sur une grosse bête jusqu’à plus de 100 mètres ;-);
    Il s’agit de balles civiles pour la chasse, donc elles se déforment à l’impact pour donner un choc maximal et tuer très rapidement.
    C’est pour la chasse : une balle, une mort.
    On peut comparer ça à l’effet des fusils de base des soldats de l’OTAN, équipés de 2,5 kilos de 6 Chargeurs de 25 balles en 5.56. Des munitions plus pour blesser que pour tuer. Lorsque des soldats ennemis s’occupent de blessés, ils ne sont plus en train de tirer, ce qui en neutralise plusieurs d’un coup.
    Par contre, ça donne des témoignages de soldats flippés qui voient que des adversaires continuent de les charger avec plusieurs balles dans le corps, en vrai, comme dans les films avec des zombies.
    Les besoins en armement des militaires ne sont pas ceux des civils qui veulent seulement pouvoir se défendre.
  • De grosses billes de plomb dans une même cartouche (chevrotine) pour du tir au jugé sur des grosses bestioles jusqu’à une trentaine de mètres. Plus la distance est courte, plus le tir est concentré sur une petite zone et fait d’énormes dégâts.
    C’est un peu comme prendre 9 balles de petits calibres d’un coup.
    Le faible poids de chaque projectile fait aussi ricocher le tir sur des murs. C’est intéressant pour toucher un tireur (ou plusieurs d’un coup) dans un bâtiment, sans avoir besoin de se mettre à découvert par un tir direct,
  • On peut charger avec du très petit plomb pour chasser des moineaux, les petits animaux,
  • Ou même des balles à blanc ou en caoutchouc pour que les gentils ne puissent pas blesser les adversaires et puissent donc se faire tuer comme s’il n’avaient pas de fusil dans les mains,
  • Et… très intéressant pour les armes chargées pour un seul coup par canon, on peut mettre des adaptateurs pour tirer quasiment toutes les munitions de plus petit calibre. Donc, un fusil est très clairement une arme de survie extrêmement polyvalente, utilisable même dans les pires conditions de pénuries.

 

 

Un fusil à deux canons et des munitions adaptées est un bon choix pour une première arme pour défendre sa famille.

Pouvoir tirer deux fois avec une arme de défense est le minimum, vu le temps nécessaire pour recharger. Oubliez tous les modèles à un coup.

Et oubliez tous les trucs délirants qui tirent 45 coups par secondes, les armes de guerre, les trucs d’accrocs au ciné. Quand on voit à l’écran que 300 balles ne traversent pas une portière de voiture, c’est totalement faux.

Pendant mon service militaire j’ai remplacé en urgence un gosse dépressif qui avait profité du pistolet de service de l’armurerie, pour se suicider. Une balle de 9 mm. Une munition militaire très lourde que rien n’arrête. La balle a traversé sa tête, une cloison de plâtre et de bois, les deux épaisseurs de l’angle d’un classeur en métal, et a ricoché en faisant 5 impacts sur les murs et le plafond de béton de l’armurerie.

Tous les gens à peu près devant le canon sont en danger quand on appuie sur la détente, même juste à cause de ricochets.

Pour un civil, le bon usage d’une arme de défense, ce n’est pas d’arroser bêtement en vidant des tonnes de chargeurs. Un seul tir, uniquement en étant presque sûr d’atteindre le responsable du danger, c’est la plus sûre des méthodes.

Il vaut mieux ne pas tirer que de mettre en danger des innocents.

Si l’arme part dans tous les sens à l’usage, ou vous arrache l’épaule, vous massacre un oeil ou le nez à cause du recul, vous serez incapable de tirer une deuxième fois si c’est nécessaire.

Oubliez les armes puissantes.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Un push-dagger très discret

Contrairement à un vrai push-dagger qui a clairement l’aspect d’une arme, une petite paire de ciseaux à bouts pointus peut être emportée presque partout tellement elle semble inoffensive.
En plus c’est très léger, peu encombrant, et ça peut réellement servir de paire de ciseaux.

Pourtant avec ça même une petite femme pourrait infliger de très sérieuses blessures à un agresseur beaucoup plus fort.

Une arme très dangereuse et insoupconnable

Transformer une petite paire de ciseaux en arme d’auto-défense

Selon une statistique américaine, 86% des femmes ayant échappées à une tentative de viol ont réussi grâce à une réaction violente.

Dans des mains qui savent l’utiliser, même un très petit objet tout simple peut vous éviter l’enfer.

 Ciseaux push-dagger

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

La plume plus forte que l’épée ?

Le 11 septembre 2012, des intégristes ont attaqué une ambassade américaine.
4 morts.

Il est curieux que tous les médias aient très lourdement insisté sur le pseudo prétexte, un film de tellement mauvaise qualité qu’il est à juste titre passé inaperçu pendant des mois.
Il est impossible que la date et la cible soient des coïncidences.
… mais tous ceux qui voulaient laisser se déchaîner leur haine en ont profité pour mettre à feu et à sang la planète. Un idiot quelque part dans le monde à critiqué le prophète, holala !!!
Vite, profitons-en pour déclencher la troisième guerre mondiale !

La réaction de Charlie Hebdo n’a aucune proportion avec celles des assassins.
Il s’agit juste de caricatures d’humour.

Pourtant tout le monde craint une amplification des violences.

Les intolérants n’attendent qu’un nouveau prétexte.

Voilà ce qui arrive à ceux qui utilisent la plume sans épée devant ceux qui emploient l’épée :

Les assassins de Christopher Stevens s’amusent à faire danser son corps

On vous a toujours appris que la violence c’est mal ?
qu’il ne faut pas frapper, qu’il ne faut pas devenir violent ?
qu’il ne faut pas posséder d’épée, que ceux qui ont des armes pour se protéger sont des paranos, des fous ?
que si vous ressentez le besoin de vous armer vous êtes quelqu’un de sale, de répugnant ?

Peut être que les fous dans ce monde de fous sont les seuls à être encore lucides.

Peut être que les vieux principes ne fonctionnent plus dans ce que devient le monde.

Si maintenant on se fait assassiner parce que quelqu’un qu’on ne connait pas du tout, quelque part dans loin sur la planète à fait quelque chose qui a déplu à des criminels qui cherchaient un prétexte… peut être qu’il est bon de s’armer maintenant, non ?

Voilà à quoi sert la plume : quand on place les bons mots, on obtient plein de bras pour dresser des épées pour défendre des causes justes.
(Ou même des causes profondément injustes apparemment).

La plume et l’épée sont complémentaires.

Vous ferez comment sans épée la prochaine fois que nos sages dirigeants donneront une fois de plus l’ordre aux policiers et gendarmes de se retirer « pour ne pas faire de vagues », quand votre ville est en feu, comme à Amiens, qu’une bande de sauvages vous frappe en vous sortant de votre voiture avant de l’incendier, tout en tirant sur des policiers qui ne font que regarder de loin ?

Oubliez les vieux principes, le monde à changé.

Préparez vous.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr