Archive for Les bonnes choses du passé

La pendaison

Mode d'emploi pour faire un noeud coulissant de pendu

La pendaison est une activité humaine permettant de récompenser des dictateurs comme ils le méritent pour leurs bons et loyaux services.

Humour noir, gif animé du dictateur saddam hussein fixant du regard le balancement d'une corde de pendu

Bien que peu coûteuse, elle est très appréciée par la foule qui souvent, partout dans le monde, applaudit et danse lors de l’évènement.

La corde peut être réutilisée des centaines de fois, ce qui en fait un accessoire de cérémonie festive particulièrement économique. Il n’est pas besoin de consommable supplémentaire pour l’utiliser.
La corde se suffit à elle-même. Son efficacité a été traditionnellement testée depuis des centaines des générations.

En période de crise du pouvoir d’achat et d’augmentation inégalée des impôts, un matériel d’équipement d’intérêt public aussi rentable sera apprécié bien au-delà de sa valeur marchande.

Boules de cordes solides de 15 mètresn orange, verte, blanche, rouge vif et bleu roi.

La couleur peut être adaptée aux vêtements et aux grades des personnalités dont on célèbre la fin de carrière.
Des couleurs or et argent sont par exemple souvent trop appréciées par les élus, alors que les gens du peuple, plus simples, peuvent très bien se contenter d’une corde toute en sobriété de couleur écru ayant déjà plusieurs fois servi.

Le blanc pur peut être assorti avec élégance à la carrosserie des berlines de luxe des dealeurs de cité au RSA, des braqueurs récidivistes tueurs de policiers, ou encore des violeurs en réunion.
Plusieurs couleurs peuvent aussi être utilisées simultanément pour mettre joliment en valeur la mise à la retraite des pillards et incendiaires d’écoles de la république.

Ficelles multicolores, rouge, brune, marron, rose, orange, jaune fluo, vert nil clair, vert sombre émeraude et noir

La mise en oeuvre est très simple et à la portée de n’importe qui.
Voici ci-dessous des schémas montrant les différentes étapes pour réaliser un noeud de pendu qui coulisse parfaitement, pour le plus grand plaisir des spectateurs :

Mode d'emploi pour faire un noeud coulissant de pendu

La réalisation du noeud en lui-même ne présente aucune difficulté.

comment faire une corde de pendu. Dessin, shema, mode d'emploi, méthode de réalisation du noeud en image

Le support et la longueur de corde varient en fonction du résultat espéré.

Pour un beau son mélodieux, un Crack! fort et retentissant, le retraité doit être poussé de haut. La corde mettra fin à sa chute en réglant par la même occasion d’éventuelles douleurs aux cervicales résistantes aux médicaments.

Au contraire, la prestation sera plus durable si le bout des pieds de l’heureux participant touche encore le sol.
Cela lui permettra d’exécuter tranquillement une très longue danse rythmée de nombreuses saccades spectaculaires, particulièrement appréciée par la foule.

Une sorte de harlem check de la justice.

Que du bonheur.

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

 

IMPORTANT : ——————————————-

Cette page d’humour noir est incorrectement référencée dans les moteurs de recherche. Apparemment maintenant presque tous les francophones qui cherchent des informations sur internet dans l’idée de se suicider arrivent dessus.

Je n’ai pas la capacité d’aider toutes les personnes en détresse.

Pour savoir si vous avez besoin d’aide il y a un signe simple :
Si vous pensez que votre mort serait une bonne chose, la fin des problèmes, c’est un signe clair que votre jugement est gravement en panne et que donc vous avez besoin de l’aide d’une autre personne.

Il existe des structures capables de vous écouter et de vous aider à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.
Tenez, pour commencer :
www.google.fr/search?q=Numero+urgence+suicide

Vous pourriez éventuellement affiner votre recherche par votre zone géographique pour trouver le CMP (centre médico-psychologique) capable de vous recevoir rapidement à côté de chez vous.
Les consultations sont gratuites et les personnels compétents pour vous aider. En plus des médecins il y a même des assistantes sociales pour débloquer les situations coincées…

—————————————————-

 

Recherches populaires vers cette page :

  • comment se pendre (640)
  • noeud de pendu (472)
  • noeud du pendu (286)
  • image (222)
  • noeud pendu (210)
  • noeud pour se pendre (145)
  • comment faire un noeud de pendu (120)
  • se pendre (101)
  • noeud coulant (101)
  • corde pour se pendre (92)

Le vrai rendement des énergies propres

Ceux qui vendent du pétrole, du gaz, du charbon, des centrales nucléaires dangereuses de plusieurs milliards qui ne fonctionnent même pas, comme l’EPR,
ces gens qui possèdent aussi les médias ne veulent pas que vous sachiez.

Soi-disant le rendement énergétique serait très faible, comparé aux énergies polluantes.

De la manière dont je vois les choses, le rendement réel est +100%.

Bin oui.
C’est évident.
Puisqu’au départ vous n’avez rien.
Vous n’y mettez pas de combustible, pas de matière première.

Regardez. Une démonstration :
Par exemple, imaginez un très beau paysage.
Au hasard, une plage.
Imaginez que vous regardez les filles qui marchent sur la plage,
leur poitrine gonflée par le désir de vivre, quand elles se déshabillent et font semblant d’être sages.
Le vent qui les décoiffe, et les sourires fugaces. Vous regardez les vagues qui jouent avec leur corps,
le soleil sur leur peau qui joue à cache-cache…

Vous imaginez bien ?

Et bien tout ça, c’est de l’énergie. Partout.

Du soleil, de la chaleur, du vent, de l’eau agitée créant une éternelle colossale force marémotrice, de la gravité qui maintient tout au sol, du moindre petit grain de sable aux beaux gros seins lourds des filles qui marchent sur la plage,
Tout ça c’est de l’énergie, partout !

Et pas de la petite énergie, avec une autonomie pourrie, comme une pile au lithium à 6,40 euros qui dure 1 heure 15 puis sera jeté en empoisonnant 2000 litres d’eau. C’est de l’énergie inusable.
Des forces qui existent depuis le début de l’univers et qui fonctionneront toujours jusqu’à la fin des temps. Et certainement même encore après.

Tout ça, c’est plein de règles physiques surpuissantes. Elles sont tellement évidentes que c’est justement le problème, on ne les remarque plus. On ne voit pas à quel point elles sont magiques et que la nature est bien faite.
Elle nous donne tout ce dont on a besoin. Tout autour de nous est vie et énergie.

Donc à la base, pas de matière première. Pas de combustible à acheter.
Si vous avez le moyen de canaliser ces énergies, même si le rendement de vos appareils est faible, par rapport au rien du départ, c’est +100%.

Ensuite, si vous faites intelligemment les choses, vous pouvez récupérer l’énergie perdue par les autres appareils, qui eux consomment, et que vous utilisez de toute façon.

Par exemple, ajouter une turbine à vapeur dans un système qui produit énormément de chaleur pour son activité. Dans une centrale nucléaire, dans une usine de traitement de la canne à sucre, dans des systèmes d’incinération, dans une fonderie,…
Au lieu de laisser se perdre la vapeur, elle peut être transformée en un mouvement mécanique ou en énergie électrique.

Si au départ vous n’investissez pas une somme délirante, la rentabilité apparait très vite.

Par exemple j’ai un ami qui a ajouté derrière sa cheminée quelques canalisations d’eau qui traversent les murs pour aller dans les deux chambres de ses enfants et la sienne.
La cheminée du salon suffit maintenant pour tout chauffer, alors qu’avant son bricolage, les vieux murs épais empêchaient la chaleur de passer. Maintenant presque tout l’hiver il économise la consommation de 3 chauffages électriques.

Vous pouvez donc réutiliser une partie de ce qui se gaspille pour augmenter différemment l’efficacité. L’air chaud qui partait dans le conduit d’évacuation devient de l’eau chaude qui chauffe la maison.
Mais pas seulement…

Toujours pour quelques dizaines d’euros de simples tuyaux, avec une vitre et quelques matériaux de récupération, vous pouvez fabriquer un panneau solaire thermique pour avoir de l’eau chaude, du chauffage, chaque fois que le soleil brille.
La température de l’eau d’un petit bricolage vite fait de ce genre, varie entre 70 et 250° selon la qualité des matériaux et des formes et volumes de montage.

Vous n’êtes pas obligé de passer par une conversion électrique à chaque fois.

Nos ancêtres vivaient très bien (voir mieux pour beaucoup de choses, même), sans avoir à payer tous les mois un abonnement électrique pour avoir du 220 volts, sur un réseau énorme, hors de prix, qui gaspille de l’énergie rien que par la résistance des câbles longs de dizaines de kilomètres pour apporter l’électricité fabriquée dans d’autres pays.

Selon vos besoins, une petite éolienne en boite de conserve, sur un vieux ventilateur de pc, peut largement suffire pour recharger la veille batterie qui traine dans le garage, qui sert pour un peu de lumière quelques heures de temps en temps et un peu de musique.

Si vous avez un cours d’eau à proximité, une turbine hydraulique fait la même chose que l’éolien.
Ou même toujours sans passer par un générateur électrique, juste avec un axe décentré, une courroie ou quelques roues dentées, vous pouvez par exemple pomper l’eau de la rivière pour alimenter votre chasse d’eau.

Il existe souvent plusieurs manières d’avoir un résultat à peu près équivalent, avec des rendements légèrement différents, pour toujours la même source d’énergie.

Par exemple, selon le débit du cours d’eau, il peut être plus intéressant de remplacer la pompe par un bélier hydraulique, qui transportera aussi de l’eau vers une hauteur sans aucune source d’énergie nécessaire. Le poids de l’eau qui coule suffit.

Et le rendement pourrait vous étonner.
Regardez par exemple cette pompe bélier, fabriquée à partir d’un extincteur recyclé.
4 litres par minute :

La page d’où vient cette image vaut vraiment le coup d’oeil. C’est un travail superbe :
http://aventure-installation.blogspot.fr/search/label/Fabrication%20b%C3%A9lier%20hydraulique

 

Il existe beaucoup d’autres systèmes de pompage. Par exemple par la force d’aspiration d’une cuve d’air simplement laissée à chauffer au soleil.

D’une manière *générale* (il y a des exceptions dont on va parler très bientôt) on peut dire que l’on n’obtient vraiment pas le même rendement, la même vitesse, la même efficacité rapide qu’avec des machines à pétrole ou qui se branchent sur une prise de 220 volts.

… Mais si vous n’êtes pas dans l’urgence, pour vider une cave pendant une inondation, pour empêcher le niveau de monter trop haut et de détruire vos biens, mais juste pour remplir tranquillement votre cuve au fond du jardin, sans prise électrique ni laisser trainer dehors un appareil coûteux qu’on peut vous voler,
le bric à brac facile à faire en énergie libre, mérite qu’on s’y attarde un moment.

L’énergie libre n’est pas qu’une question d’eau qui se déplace, d’eau chaude, de vapeur, d’électricité, de solaire, de vent, de force d’une chute ou d’une rivière.
Il existe des dizaines de machines exploitants des principes et des règles naturelles différentes :

– la température de l’air,
– la force des marées,
– les moteurs à aimants permanents,
– des générateurs d’hydrogène et d’oxygène à partir d’eau ordinaire,

Selon vos besoins, vos habitudes, la place dont vous disposez, les notions scientifiques que vous possédez, vous allez plutôt vous sentir à l’aise avec des réactions chimiques, ou des turbines, ou des canalisations, ou des aimants, ou du feu, ou…

Jetez simplement un oeil dans les vidéos sur youtube, ou dans google. Il existe des milliers de prototypes. Les gens partagent leurs idées.

Je fais partie de ces dingues.
Et j’adore ça.

Savoir qu’on travaille à chercher des solutions non polluantes pour en finir avec le pétrole, le plomb dans l’essence qui rend des millions de personnes malades, la pollution du charbon,… que si on met au point quelque chose qui marche, et qui ne coûte pas grand chose à produire, on va permettre à 7 milliards de personnes dans le monde d’avoir accès à de l’énergie pratiquement illimitée, pour pomper de l’eau, pour s’éclairer, pour mieux vivre,
c’est vraiment sympa, agréable, moral.
C’est très épanouissant comme activité.

A une époque où tout le monde fait la gueule et déprime de plus en plus, mettre un petit coup de main vers la bonne direction me donne souvent un petit sourire en coin, et même parfois des lèvres étirées jusqu’aux oreilles, qui font mal à force de sourire aussi fort.

 

Ca ne se limite pas à bricoler une éolienne en boite de conserves pour pomper de l’eau.
Ou refroidir sa chambre, ou sa voiture quand le soleil cogne trop fort.
Ca ne se limite pas non plus à réduire sa facture de chauffage, ou de gaz pour la cuisine en utilisant des fours solaires ;

Vous pouvez même en faire votre activité professionnelle, alors que le chômage augmente.

 

Si vous avez une idée révolutionnaire vous pouvez déposer un brevet, qui vous rapportera sans rien faire.

Ou vous pouvez prendre les meilleures idées déjà en partage libre sur internet pour mettre au point vos propres machines et les vendre.
Vous pouvez commercialiser seulement des pièces détachées pour construire facilement vos machines.

Les débouchés sont énormes.

Personnellement pour le moment, en plus d’une mini pépinière qui est un échec complet à cause de la très mauvaise météo de cette année, de plusieurs sites web, d’ebooks en préparation, je passe aussi du temps à préparer le lancement d’une activité commerciale en rapport direct avec les énergies libres. J’ai le sentiment que ça va être un excellent plan dans pas longtemps.

Pour le moment, je me contente de proposer à la vente les produits et livres des autres, dans ma boutique, en touchant jusqu’à 5% de commission.
Vous pouvez vous inspirer de l’idée, mais il faut l’améliorer. Je n’ai pas encore vendu un seul livre sur le sujet. Donc, là pour le moment, ce que je fais n’est pas bon.

 

Je place tranquillement mes graines. Je prépare pour plus tard.

Tant qu’on n’aura pas viré ce gouvernement de nuisibles et fait en sorte que la création d’entreprise et le travail ne soient plus sanctionnés, que l’état ne nous vole plus presque tout (donc ce n’est vraiment pas pour cette année), je ne créerai pas une usine de montage en France, pour mes propres moteurs.
A priori ça devrait créer un wagon d’emplois, vu la quantité de compétences nécessaires. (Recherche et développement, fabrication, emballage, expédition, comptabilité, commerce,…)

Mais pour le moment, avec des charges totalement délirantes qui augmentent constamment, alors que la valeur réelle de la monnaie fond, il ne faut surtout pas créer d’emploi en France, on serait presque sûr de faire faillite.

Mais si vous allez dans cette voie, donc construire vos machines pas seulement pour vos besoins énergétiques mais éventuellement aussi dans un but commercial,
je rajoute encore quelques conseils très importants pour bien commencer :

Vous pouvez en faire votre activité, SI vous êtes passionné par le sujet.

Il y a tellement de choses à savoir, que si vous vous lancez la dedans, il vaut mieux être passionné.
Par exemple, sur les trois dernières années, j’ai vu plus de 700 prototypes de moteurs magnétiques ou surnuméraires à aimants. Sur le tas, il n’y en a que 6 qui marchent.

Apprendre à comprendre pourquoi ils ne marchent pas ne vient pas tout seul du jour au lendemain. Il y a énooooooooooooooormément de choses à savoir.

Grâce aux gens qui partagent leurs échecs, nous pouvons tous avancer plus vite vers la fabrication de vrais moteurs propres et performants.

Un échec sur une roue à eau sensée être perpétuelle peut vous apprendre des principes physiques utiles même sur des mécanismes sans aucun liquide.
Chaque fois que vous comprenez pourquoi ça ne marche pas, vous faites un grand pas.

 

Ensuite, le prix de vos machines ou de vos pièces doit être faible.
L’investissement doit être très rapidement rentable. Ca permettra au plus grand nombre de s’équiper avec vos appareils. Les pauvres qui pourront fabriquer à bas prix vos machines, comme ceux aisés qui pourront vous acheter directement des moteurs prêts à fonctionner.

Plus il y aura de moteurs propres sur la planète, mieux le monde entier se portera.

C’est une activité où même en ne voyant que votre intérêt, vous améliorez la vie de tous.

 

Ne pensez pas qu’à un modèle à bas coût en plastique moche.
Eventuellement pensez aussi à un modèle en acier brillant, avec du bois ciré, et un socle noir.
Pas le genre d’appareil qu’on planque à la cave, mais que les élites branchées exposent fièrement dans leur bureau, dans leur salon,…

Pensez aux gens différents de vous avant de commencer à investir au risque de vous planter.
Qui va acheter ?
Homme, femme, ado, sénior, actif, casanier, nomade, pro, perso,…
Posez vous les bonnes questions avant de faire des frais.
Pour qui, pour quoi, comment, combien, forte marge ou pas, etc…

Tout a un coût à prévoir.

 

Presque toutes les bonnes idées ont déjà été creusées.
Maintenant, c’est de l’amélioration. Du mélange d’idées, pour créer quelque chose d’innovant.

Vous pouvez par exemple mélanger plusieurs principes pour optimiser le rendement. Feu, vapeur, électricité, force motrice de l’eau qui condense et redescend en entrainant une deuxième turbine,…
En mettant en chaînes plusieurs idées, vous récupérez ce qui se perd, pour améliorer encore le rendement global de votre machine.

Quelques watts produits 24h/24 peuvent être stockés dans une batterie pour faire fonctionner des appareils trop puissants pour les brancher directement au moteur.

 

Complexifier le système en enchainant plusieurs mécanismes complémentaires et différents,
mélanger les énergies, c’est bien, MAIS :
Essayez de simplifier au maximum tout ce que vous pouvez.

Moins il y a de pièces, moins c’est cher à fabriquer.

Si vous vendez 500 machines en économisant 4 euros sur chacune, l’économie n’est pas négligeable, pour une pièce en moins, ou avec moins de matière première, ou des matériaux plus courants et abordables.
Moins il y a pièces, de frictions, de forces, de mouvements parasites, de surpoids, moins il y aura d’usure et de risques de pannes, donc de surcoût de fonctionnement.
Donc dès le départ, moins de clients mécontents qui vont faire une mauvaise publicité et détruire votre entreprise qui commence à peine.

Le mécanisme parfait est atteint quand vous ne pouvez plus rien enlever.

 

Entourez vous de personnes très compétentes.
De préférences des profs de science, ou des artisans avec de longues années d’expérience, ou des ingénieurs, des techniciens de centrales hydroélectriques,…

Et ne sous estimez pas vos idées.

Si vous créez une dynamique, vous êtes le boss.
Vous guidez, vous dirigez l’orchestre. Même si vos collègues sont plus compétents que vous, ils n’ont pas eu l’idée de s’y mettre avant que vous leur mettiez vos prototypes en mains.

Croyez en vous.

Par exemple, Troy Reed ne savait pas, contrairement à toutes les grosses têtes autour de lui, que l’on ne peut pas faire de mouvement perpétuel, qu’on ne peut pas faire d’énergie à partir de rien, une évidence enseignée par les profs de science.
Du coup, il a travaillé sur des idées nouvelles, des « hérésies » scientifiques, et maintenant il se promène dans une voiture qui n’a pas besoin d’essence, qui fonctionne juste avec des aimants puissants qui canalisent le champ magnétique terrestre.

Si vous vous sentez à l’étroit dans les règles des autres, imposez les vôtres.
Ce monde ne marche pas de toute façon. Il agonise. Nous n’avons plus grand chose à perdre à tout changer.

Vos nouvelles idées seront peut être celles qui rendront les gens heureux.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage.
Les hanches qui balancent et les sourires fugaces,
Je regarde les vagues qui jouent avec leur corps.

J’aime.

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage,
Quand elles se déhabillent et font semblant d’être sages,
Leurs yeux qui se demandent mais quel est ce garçon ?

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage
Leur ventre qui se colle sur le sable chaud,
Le vent qui les décoiffe et les sourires fugaces.

J’aime regarder les filles qui marchent sur la plage

Je regarde les vagues qui jouent avec leur corps…

Recherches populaires vers cette page :

  • belier hydraulique (25)
  • pompe bélier (24)
  • bélier hydraulique a vendre (19)
  • pompe bélier a vendre (13)
  • machine de fabrication de glacon carbonique (10)
  • vente belier hydraulique a vendre (3)
  • vente pompe belier (2)
  • comment fabriquer un belier hydraulique (2)
  • fabriquer une pompe belier (1)
  • pompe bélier plan extincteur (1)

Médecine traditionnelle et faillite du système de santé

Demie rhizome en train de germer

Si vous choisissez comme moi de faire pousser des remèdes traditionnels dans votre jardin, leur utilisation est sous votre entière responsabilité :

Je ne suis pas votre nounou et encore moins votre médecin.

Pour tout ce qui concerne la santé, le risque est toujours sérieux.
Les plantes médicinales contiennent des principes actifs dont la concentration est extrêmement différente d’une espèce à une autre. Quatre cuillères de trop de telle plante ne présenteront aucun risque, quand trois baies d’une autre peuvent vous empoisonner.

Donc, cet article ne s’adresse qu’aux personnes adultes, intelligentes, capables de se documenter par elles mêmes sur au moins trois sources sérieuses différentes avant de commencer à lever le petit doigt.
Comme pour les médicaments très actifs vendus en pharmacie, ce qui marche pour vous, pour votre cas particulier, n’est jamais à conseiller ou à administrer à quelqu’un d’autre.

Et surtout pas lorsqu’il s’agit d’enfants.
Les vrais fanatiques complets du tout bio, tout zen, tout naturel, tout écolo bousillent définitivement la santé de plus d’une dizaine de bébés français tous les ans en croyant bien faire, rien qu’en remplaçant le lait de vache par du lait d’amande et d’autres substituts bios qui créent une carence en protéine mortelle pour le système immunitaire des nourrissons.

Il arrive que des parents qui refusent les vaccins par conviction voient mourir leur enfant d’une maladie qu’ils croyaient bénigne.

Donc, cette article ne s’adresse qu’aux adultes, capables de se documenter par eux-mêmes sur plusieurs sources différentes, pour toujours commencer leurs essais par le dosage le plus prudent.

Ce n’est qu’une base pour votre réflexion personnelle, à adapter au cas par cas, si vous voulez vous mettre a l’abri de l’effondrement du système de santé, qui s’est déjà produit en Grèce, au Portugal, en Espagne,… et qui arrive en France.

Surveiller tout seul son hypertension artérielle à son domicile en investissant dans le bon matériel

15 10, au calme… je vais essayer de ne pas me mettre en colère aujourd’hui

Oups, ça, c’est pas bon.

J’ai quarante ans et un bel excès de poids, ce qui commence à m’exposer à des risques cardio-vasculaires sérieux, comme un AVC.

Soit je vais voir un cardiologue à 65 euros, qui va me prescrire pour un mois, un médicament cher et pas beaucoup remboursé, plein d’effets secondaires, pour lequel il va falloir revoir un médecin presque tous les mois pour renouveler l’ordonnance ;

Soit je fais comme les chinois, dont le système de santé n’a pas de sécu qui rembourse, et donc la première médecine est la prévention.
Entretenir en douceur la machine, sur la durée, pour éviter la casse.
Du Qi-gong ou une autre gym douce, pour bouger un minimum et prendre le temps de respirer à fond, de méditer, de prendre soin de son corps.

Des aliments sains et les plus naturels possibles. Des tisanes légères, des compléments alimentaires en petite quantité, comme de la poudre de gingembre tous les jours. Ou du gingembre frais.

Demie rhizome en train de germerLe gingembre est justement exactement le genre de plante que l’on peut faire pousser plutôt facilement chez soi.

 

Il ne s’agit pas d’un arbre tropical de 6 mètres de haut, qui a besoin de 4 mois de pluie qui l’arrosent chaque jour de 700 litres d’eau.

Le gingembre n’est qu’une sorte de petit roseau de moins d’un mètre, qui peut pousser en pot.

Selon les goûts, la récolte se fait dès 6 mois pour ceux qui aiment un parfum citronné très vif, à environ 9 mois pour un goût plus poivré.
Quand les feuilles commencent à se dessécher et jaunir, il est temps de récolter les racines.

On peut les manger fraiches, sans dépasser 10 grammes par jour. C’est déjà une très petite quantité.
Comme le principe actif est efficace avec ou sans humidité, on peut aussi faire sécher les racines pour les consommer beaucoup plus tard. En rondelles ou rapées, par exemple.
Là, il ne faut pas dépasser 2 grammes par jour. <= c’est un site sérieux qui l’affirme ! sans toutefois préciser si c’est la même dose pour une mini-nana toute fine et pour un boxeur de 100 kilos… Vous voyez là une des raisons qui rendent la documentation sur plusieurs sources sérieuses absolument indispensable avant de commencer à avaler des substances actives.

Ou vous pouvez commencer avec la plus faible dose, puis augmenter prudemment petit à petit jusqu’à ce que vous atteignez la posologie efficace.

 

Le gingembre séché se trouve aussi en poudre, dans des gélules, comme n’importe quel complément alimentaire.
Donc là aussi, puisque c’est séché, donc concentré, la quantité nécessaire est minuscule.

 

La posologie dépend du trouble à traiter. La dose peut être fragmenté facilement avec un simple couteau.

Avec un simple couteau, on peut facilement arriver à la quantité exacte voulue

Lors de la récolte, ont peut couper les parties qui vont donner des germes, pour les replanter pour en avoir toujours plus les années suivantes, et arriver à l’autosuffisance totale.

Les autres parties des racines seront mangées comme des légumes, des aromates, mais aussi comme un médicament traditionnel, ce qui est mon but.

 

Des racines saines

Même en magasin bio, le prix du frais est très bas comparé à celui des compléments alimentaires

Deux belles racines, bien vigoureuses, avec des débuts de germes.

Je n’ai dépensé que 0,40 euros pour ces deux racines fraîches, dans un magasin bio. Donc, sans pesticide, sans conservateur, sans produits chimiques ajoutés.

Je peux essayer de faire pousser sans conséquences sur le porte monnaie, vu l’investissement ridicule.

rhyzome tranché en deux morceaux au couteau, en laissant de beaux germes

Je coupe en deux chaque racine pour doubler les résultats du test.

Au lieu d’avoir seulement deux tentatives, j’en aurai 4.

Deux fois plus d'essais en séparant les racines

… Mais ce n’est quand même pas fiable, puisque les deux racines viennent du même magasin, du même producteur, et n’ont peut être pas été cueillies à maturité…

Il faudrait des racines venant de plusieurs fournisseurs différents pour que ce test soit raisonnablement fiable.

Si une racine est morte ou stérile, le fait de ne prendre que la moitié de chacune plantée de deux manières différentes, permet d’augmenter un peu la fiabilité du test, pour faire pousser du gingembre à la maison.

 

Doubler les chances de réussite de l'expérience

D’après les livres, je connais deux méthodes pour faire germer un rhizome (c’est le nom de la racine) de gingembre.

Soit en l’immergeant dans un gros centimètre d’eau, un peu comme on le ferait avec le bas d’un noyau d’avocat criblé d’allumettes et posé sur un verre d’eau ;

Soit en la posant à demie enterrée dans un terreau pas trop humide les premiers temps, pour éviter le moisissement.

Bon… ça, c’est pour la théorie.
Et comme le savent tous les bricoleurs, les inventeurs, les jardiniers, ceux qui font des choses avec leurs mains, le savoir des livres ne résiste jamais à l’épreuve de la réalité.
Il faut toujours apporter les modifications que l’on n’acquiert que par l’expérience.

Là par exemple, dès le départ j’ai fait une belle bêtise. J’y reviendrai plus loin.

4 piques à dessert en bois plantés dans la racine de gingembre pour la maintenir au dessus de l'eau

Donc, quatre petits cure dents pour les racines que je laisse en partie dans l’eau.

Préparation d'une racine pour la faire pousser dans de l'eau

Et hop ! en quelques minutes, c’est déjà fini.
Deux essais dans des verres d’eau, et deux essais dans un terreau à peine humide.

Deux moyens de faire germer, avec ou sans terre, terreau

Trop facile.

Un petit peu d’arrosage de temps en temps, et dans un bon mois, les premiers germes devraient sortir.

En théorie, d’après les livres.
… mais j’ai été trop pressé. Comme j’ai coupé mes rhizomes, il fallait que j’attende deux jours que la plaie sèche avant de les mettre en contact avec l’humidité.
Donc, ils sont déjà couverts de moisissure et ça m’étonnerait que j’obtienne des pousses.

Alors j’ai décidé de retourner au magasin bio pour en acheter un peu plus.
Pareil, la même façon de procéder, sauf que après avoir coupé de belles parties, je les laisse sécher deux grosses journées avant de retenter.

Morceaux de racines de gingembre coupées pour la culture. A planter dans des pots pour l'autoproduction médicamenteuse

Couper soigneusement pour laisser des bourgeons sur chaque morceau

 

N’oubliez jamais que l’automédication n’est pas sans danger.

En mélangeant des médicaments très courants et bénins, comme de l’ibuprofène, de l’aspirine, du paracétamol… des médicaments antidouleur en vente libre, on peut s’abîmer l’estomac et le trouer d’ulcères.

Tout ce qui est actif nécessite des précautions.

N’oubliez pas qu’un médicament qui a été efficace sur vous, peut être dangereux sur quelqu’un d’autre.

Les médicaments traditionnels, les racines, les tisanes, des fleurs ou des feuilles simples, très ordinaires, même sans contenir aucune chimie peuvent être très très très dangereux.

Peut être même encore plus dangereux que les saletés chimiques des grands groupes pharmaceutiques qui tuent des gens et en invalident par centaines, par milliers…

Des pilules anticonceptionnelles qui tuent des femmes, les rendent hémiplégiques, où les transforment en légumes complet après une attaque vasculaire cérébrale, comme la Diane 35 ;

Le Mediator du laboratoire Servier, que l’Afssaps (l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a laissé tuer des français pour le profit des groupes industriels,…

On ne manque pas d’exemples de médicaments vendus sur ordonnance ayant eu de très graves conséquences imprévues, parfois sur plusieurs générations, comme pour les familles ayant eu des enfants malformés à cause de la thalidomide.

Avec des herbes traditionnelles, on sait dès le départ à quoi s’attendre. Il ne s’agit pas de nouvelles molécules aux effets indésirables pas encore connus.
La littérature ne manque pas.

 

En cas de problèmes graves et urgents, oubliez l’automédication et consultez rapidement un professionnel de santé.

L’automédication est plutôt pour les petits bobos, et pour les améliorer son confort de vie quand des changements radicaux sont nécessaires.

Par exemple, arriver à la quarantaine avec un bon surpoids, donc avoir un peu trop de tension. Donc prendre un peu de gingembre plusieurs fois par jours, parallèlement à un changement d’habitude alimentaire, pour manger moins riche et moins salé, tout en bougeant un peu plus.
Un comportement sage, de fond pour entretenir la bonne marche, plutôt qu’avoir à réparer la casse plus tard.

 

Dans les pays d’europe où la crise financière a déjà presque tout détruit, après des plans d’austérité inhumains, la situation du système de santé est catastrophique.

En Grèce ceux qui ne peuvent pas acheter les médicaments n’y ont plus accès.
Il existe des vidéos de l’année dernière sur youtube montrant des pharmacies vides, en faillite, couvertes de dettes, parce que l’état n’a pas remboursé pendant plus de 6 mois.
Depuis, la situation à encore empirée.

En Espagne et au Portugal, il arrive presque la même chose.
Un des deux pays, je ne sais plus lequel, ne rembourse plus les soins des malades du cancer en phase terminale pour faire des économies.
Donner un sursis aux banques, responsables de la destruction de leur pays, est pour leurs politiciens prioritaire sur donner un sursis aux malades.

 

Tout ce qui se passe dans les pays qui se sont déjà effondrés se produit deux à quatre ans après ici. Donc, autant anticiper la faillite de la sécurité sociale.

Un français sur trois repousse ses soins à plus tard et n’a pas les moyens d’avoir une mutuelle complémentaire.
Par contre, les étrangers en présence IRREGULIERE, ont tout 100% gratuit. Cette préférence immigrée systématique est en train de couler le pays autant que le fanatisme des élus de soutenir coûte que coûte cette europe qui n’est pas viable et qu’il faut tout le temps sauver.

 

Comme on a pu le voir ces dernières semaines dans les scandales sur la viande de cheval dans les lasagnes, les 57 tonnes de viande de mouton interdite stockée encore par la même entreprise, qui ose accuser encore son fournisseur d’un autre pays européen,
avec la mondialisation, on ne sait plus ce qu’on avale exactement.
Les étiquettes peuvent être changées dans un pays, avant de traverser 7 frontières pour brouiller frauduleusement les pistes.

On sait déjà que beaucoup de médicaments génériques n’ont pas du tout l’efficacité des médicaments originaux. Ils sont produits à bas coûts en Asie, dans des zones qui n’ont pas du tout les mêmes contraintes sanitaires, les mêmes contrôles de qualité.

Mais la mondialisation ne s’arrête pas là. Il y a DEJA des pénuries de médicaments en France.
Les grandes entreprises fournisseuses ont fixé des quotas commerciaux par pays. Il arrive de plus en plus fréquemment que des médicaments soient introuvables en France, pour une durée indéterminée, pour faire jouer le prix en fonction de la demande.

Quitte à prendre une substance pour abaisser légèrement ma tension sanguine, je préfère quelque chose qui ne me coûte que quelques centimes par semaines,
ou rien si j’arrive à en faire pousser moi-même,
et qui ne manquera jamais quoiqu’il arrive, parce que je peux même en trouver dans n’importe quel magasin bio, ou au pire, dans les superettes chinoises, mais avec tous les risques de pollution liés.

Voilà mon raisonnement personnel.

Ce n’est qu’une base de réflexion pour vos propres besoins, et ceux de votre famille.
Documentez vous très sérieusement avant de vous lancer, et parlez-en à votre médecin.

Les professionnels de santé savent des choses que les internautes les plus fanatiques et les plus documentés ne savent pas.
Par exemple, les pays du nord qui consomment beaucoup de lait ont beaucoup de fractures liées à l’ostéoporose, donc à première vue, il est légitime de penser que le calcium du lait ne règle pas le problème. C’est la rumeur que l’on trouve sur internet.
Sauf que, pour que le corps profite totalement des apports, il faut un minimum de soleil pour assimiler les molécules. C’est une évidence qui saute aux yeux d’un médecin et qui n’est pas dans l’argumentaire des statisticiens.

Les vérités ne sont pas universelles.

Ce qui marche ici peut ne pas marcher ailleurs pour une raison aussi simple que l’ensoleillement.

Et inversement, ce qui peut sembler une incroyablement mauvaise idée ailleurs, avec un système de santé qui fonctionne parfaitement, peut être une excellente idée dans un pays en faillite comme la Grèce où la sécu ne rembourse plus grand chose, et où la population ne peut plus acheter les médicaments.

Ne vous précipitez pas.
On n’est pas encore dans l’urgence.

Prenez le temps nécessaire pour être sûr de ne pas faire de stupidité.

 

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • culture gingembre (140)
  • planter gingembre germé (54)
  • faire pousser gingembre (47)
  • faire germer du gingembre (24)
  • comment planter du gingembre (23)
  • germer gingembre (21)
  • racine de gingembre qui germe (15)
  • comment faire germer une racine de gingembre (14)
  • faire pousser du gingembre a la maison (11)
  • planter une racine de gingembre (8)

Les femmes souffrent plus que les autres de la crise économique

Smile triste

Hier, 8 mars, c’était LA journée de la femme.

Youpi.

Je suppose que vous n’avez pas été augmentée, hein…

 

Bref c’était une journée comme toutes les autres dans un monde toujours plus fou.
Ha!, quelle Belle invention, le féminisme

D’une certaine manière, ça me rappelle un peu l’histoire du petit cui-cui qui tombe du nid. Vous la connaissez déjà sûrement.

C’est un poussin qui ne réfléchit pas plus qu’une lolita, ni plus qu’une nana emportée par la vague d’un groupe de nanas qui dépensent bien plus qu’elles n’ont pour faire du shopping et acheter des bottes qui ne vont avec rien et qu’elles ne mettront que deux fois, si si, on en connait tous des comme ça,

, et donc, à force de faire bêtement ses trucs de poussin, hop! il finit par tomber du nid.

Et ouais.

 

Au sol, il crie, il crie, il crie, il crie, mais personne ne vient pour le ramener dans son nid.

Le soleil est couché, la nuit s’installe, et le petit poussin commence à greloter de froid. Il est tout seul et il pleure.

De l’autre côté de la route, un beau taureau viril a vu toute la scène. Il s’approche, regarde attentivement le petit poussin qui tremble de plus en plus, et là il se tourne, montre son derrière musclé, et au milieu de plusieurs pets magnifiques, lui fait une énoooooooorme, une incroyable, une gigantesque bouse sur la tête, SPRROOOOOTSH!!!

Le petit poussin en a partout, jusqu’en haut du bec.
Il dégouline de bouse, il respire de la bouse, il bave de la bouse,
Il est dans une bouse de 20 kilos, de 3 mètres de large. Le gros taureau a donné vraiment tout ce qu’il avait, il ne tient presque plus debout, il s’en va en titubant.

D’abord le petit poussin reste un moment sans voix, puis il se remet à pleurer, comme une fille.

Bon d’accord, il y a assez d’épaisseur de bouse pour qu’il puisse rester au chaud trois nuits d’affilées sans mourir de froid, mais l’odeur ne lui plait pas du tout.

Alors le petit poussin qui n’a plus froid, pleure de plus en plus fort.

 

Un vilain renard hypocrite qui a sa carte du parti socialiste depuis qu’il a l’âge de mentir et manipuler, passe par là pour rentrer dans son terrier entre deux détournements de fonds publics.

Il entend le petit poussin qui appelle à l’aide, à la solidarité, et qui attend  au fond de sa bouse tout seul, que quelqu’un vienne tout faire pour lui, au lieu de prendre sa vie en main et de faire lui-même tout ce qui est bon pour lui.

Le renard socialiste regarde autour de lui : personne.

Alors il sort tout doucement le petit poussin de sa grosse bouse toute chaude qui pue, et il se met à le nettoyer.

Et quand il est tout propre, il le viole.

 

Puis il le tue.

Puis il le viole encore.

Il le mange à moitié.

Il le viole encore une fois, puis il finit de le manger et s’en va tranquillement chez lui compter ses pièces d’or.

 

L’histoire ne finit pas là. Il y a une morale, sinon ça serait trop triste :

Quand quelqu’un te met dans la merde jusqu’au cou, ce n’est pas forcément pour te nuire.

Et quand quelqu’un fait croire qu’il t’en sort, ce n’est pas forcément pour ton bien.

(En remplaçant le renard socialiste par le nom d’un vilain pokemon, on peut raconter cette histoire aussi aux enfants).

 

Bon, ceci dit, maintenant que j’ai préparé le terrain je vais pouvoir me mettre au-dessus de vous pour vous parler du féminisme…

J’aime pas les féministes.

Les vraies, les bêtes, les naïves haineuses.

Et les fausses, les hystériques dépravées exhibitionnistes qui vident des extincteurs sur les bébés, comme les femen, encore moins.
Elles se prétendent féministes, juste parce que le mot à une signification à priori positive. C’est un peu comme si hitler était rebaptisé « Père Noël », ou « sauveur socialiste », pour profiter du temps de la confiance pour vous mettre plein d’impôts comme jamais, de réduire les retraites, de taxer les allocations familiales,…

 

Ce que peu de gens savent, c’est pourquoi le féminisme est devenu aussi à la mode d’un coup, et s’est imposé en moins de deux générations, pour vous apporter le bonheur que vous savez :

Tout le monde fait au moins deux ou trois belles dépressions dans sa vie, certain(e)s n’ont même pas cessé d’avaler des antidépresseurs depuis 5 ans,
le sommeil ne vient plus,
les femmes souffrent énormément plus que les hommes de la crise économique, puisque plus de 8 enfants sur 10 vivent avec leurs mères et deviennent leur priorité absolue.

Elles doivent se contenter de revenus très modestes et ne s’achètent plus jamais de jolie robe lorsqu’elles deviennent maman. Les bottes qui ne vont avec rien, c’est terminé. Juste des tongs, même en plein hiver.

Dès le 8 du mois, elles sont à découvert et enrichissent les banquiers qui touchent sans rien faire des milliards d’agios de milliards de personnes civilisées, qui vivent dans des pays de rayonnante modernité et de joie de vivre, sans cellule traditionnelle stable permettant à tous les membres de la famille de vivre décemment.

 

Rockefeller a financé le lancement du mouvement féministe. Il a flairé de suite le super bon plan pour lui.

Allez hop, un zeste d’hypocrisie, des litres de bonnes idées mielleuses, et dès la génération suivante, plus personne ne s’en sort correctement.

Donc le recours au crédit est systématique, maintenant même juste pour faire soigner une dent cassée, puisque la sécu ne rembourse plus correctement les français(es) de souche, dont un(e) sur trois ne peut plus payer une mutuelle pour sa famille.
Il faut comprendre les priorités de ceux qui nous dirigent si bien. Quand des millions d’étrangers ont tous les soins gratuits, c’est pas seulement une « belle » idée juste et morale.
Ces gens n’ont pas d’argent, ne cotisent pas, ne peuvent pas payer. Donc c’est intéressant pour le bizness que l’état prenne toutes leurs dépenses à sa charge, avec plein de bon argent public.

Pof, des logements, des pensions, des soins médicaux, des médicaments, des dépenses d’insécurité, d’éducation, etc…

Et doublement gagnant, puisque les français(es) de souche qui doivent tout payer, sont obligé(e)s de s’endetter pour survivre.
Hop, quelques dizaines de milliers de petits crédits par ci, quelques prêts révolving à 20% par là,
quand ce n’est pas carrément le jackpot avec les frais d’opposition sur les découverts non autorisés.

Les banquiers profitent bien d’une situation qui devient pourrie pour 65 millions de personnes.

Il a suffit de mettre quelques millions de dollars dans des idées « révolutionnaires » qui ont fait de gigantesques dégâts.

Séparer la solide cellule familiale traditionnelle, qui a permis à l’humanité de survivre aux plaies d’Egypte, au déluge, à des épidémies de peste, à 14 siècles de djihad…

Quelques décennies de féminisme, de valeurs de douceur, de paix, d’harmonie et d’égalité, de droit de vote des gonzesses, pour diriger un monde noir, d’injustice, de brutes, de rapports de force, de méchants, de monstres, de terroristes, de banquiers,…
et on se retrouve à l’aube de l’extinction de l’humanité, en votant des lois pour que les homos socialistes puissent pondre des bébés clonés depuis leur anus.

 

On n’est pas égaux.

Ce n’est pas qu’une question d’emballage, de physique.
Le sexe influence la personnalité, la pensée, les capacités, les affinités, les dons, les actes.

Hommes et femmes ne sont en rien égaux.

… sauf en droits, ça c’est normal, dans une société civilisée.
Par contre, faut pas compter longtemps sur ça. Au rythme où la charia s’installe dans le pays des droits de l’homme, bientôt les femmes ne vaudront que la moitié d’un homme. Elles ne seront jamais jamais adultes,  et ne vaudront toujours que le poids de la moitié d’un homme, même en étant 6 épouses réunies.

L’égalité s’arrête aux droits.

La nature impose tout le reste.

Aller contre la nature c’est être complètement con. La nature gagne toujours.
Le seul moyen de la vaincre, c’est de s’y soumettre.

 

On n’est pas égaux. Entre une petite poupée de 45 kilos en talons aiguilles qui tapote sur son iphone 5, et un bucheron avec de la moquette qui sort de sa chemise ouverte, il y a une différence.
Les deux ne font pas la même chose, ne pensent pas la même chose, ne réfléchissent pas de la même manière.
La première fera une politique tout en compromis, de faibles, l’autre fera une politique de lion.

Une gazelle ne dirige pas la savane comme un lion.

On n’est pas égaux.

 

On est complémentaires, pas égaux.

 

Les hommes sont doués pour jouer aux jeux vidéo et les femmes pour passer le balai. On a pas les mêmes programmations génétiques.

Si presque 9 enfants sur 10 vivent avec leurs mamans, ce n’est pas pour rien :
Jouer aux jeux vidéos et boire de la bière avec des chips, ça éduque un peu moins bien que d’apprendre à manger sain, équilibré, de sortir rencontrer d’autres enfants sur l’aire de jeu à côté de l’école, de marcher dans la rue en tenant la main d’une maman souriante, avoir une oreille attentive pour aider à faire ses devoirs,…

Les femmes ont un don exceptionnel pour ne pas engueuler les gosses alors qu’ils ne font que des trucs stupides pendant leur 25 premières années.
On ne peut pas rivaliser avec ça.

On a chacun nos spécificités, et c’est ce qui a fait que ça a marché.

 

Si l’espèce a survécue aux plaies d’Egypte, au déluge, à des épidémies de peste, à 14 siècles de djihad (je l’ai pas déjà écrit, ça ?),

C’est parce que des courageux chevaliers croisés dans des armures de 32 kilos sont partis combattre des milliers de barbares maures voleurs, pilleurs, esclavagistes, pour protéger tous les enfants qui s’amusaient à la maison pendant que super maman gérait tout comme une reine.

 

Superman enlève sa chemise pour se préparer au combat

Pas égaux, complèmentaires.

Photo romantique d'une maman et son bébé

 

Depuis que vous avez toutes succombées aux sirènes du féminisme, vous êtes malheureuses, vous dévorez des anti-dépresseurs par kilos, vous rendez les hommes malheureux, votre droit de vote sert à faire élire de pédés qui veulent se reproduire sans vous, sauf pour financer avec vos impôts leur reproduction médicalement assistée.

Pof ! Le féminisme c’est ça.

 

 

Quand j’étais complètement dingue de Tango et que je dansais tout le temps tout le temps tout le temps, en attendant le bus, en faisant la cuisine, en entrant dans la salle de bain, j’avais tout le temps un sourire jusqu’aux oreilles.

J’ai parlé du changement en moi à une copine danseuse de tango aussi, et sa réponse m’a profondément marqué.

Grosso modo, elle m’a dit :

« Avant j’étais malheureuse. J’ai toujours été malheureuse.
J’ai toujours essayé de faire comme les hommes et ça ne marchait pas.
J’ai trop bu pendant 20 ans, j’ai consommé des drogues, j’ai fait plusieurs tentatives de suicide…

… depuis que je me suis mise au Tango, j’apprends à être féminine, à ne rien faire comme les hommes, à ne même pas essayer de faire comme les hommes, et je me sens bien. C’est comme si j’avais enfin trouvé ma place. »

C’est exactement ce que je ressentais aussi.

Une petite leçon pour trouver le bonheur grâce à la danse…

 

Chaque chose à sa place. Une main pour guider...

Chaque chose à sa place. Une main pour guider…

… mais pas seulement la danse.

Faire ce pourquoi on est fait.

Prendre naturellement sa place…

Juste sa place. Pas celle d’un(e) autre, pas celle que la nature ne nous a pas destinée.
Pas des idées fumeuses de féministes déconnectées de la réalité.

Juste poser son bras, là,

Juste, juste, poser son bras, là.

Sa main, … là.

Tout s’emboite parfaitement, comme si on était justement complémentaires…

Tenir sa main

Comme en voiture, on ne peut pas être deux à conduire. Ca ne marche pas. Un seul doit diriger. De préférence celui qui voit par dessus l’épaule de l’autre, pour éviter de se cogner dans tous les obstacles.
Donc le plus grand.
Donc l’homme.

Un petit balancement sur place, pour faire sentir le pied d’appui avant de démarrer, et…

des petits pas,

Puis des pas plus rapides, Tan lan Tan Tan !…

Quand on fait ce qu’on sait faire, on peut mettre de la magie dans chaque geste.

Les femmes, légères et beaucoup plus souples, s’occupent des gestes aériens, un talon aiguille qui vole au moment ou deux violons chantent ensemble,

L’homme est un support qui met ses partenaires en valeur…

Ca a un côté cool pour le danseur. Mais faut pas le dire, c’est un secret connu seulement des danseurs de tango.

Pas de pression, le droit à l’erreur.
L’homme gère 95% de la danse du couple, les déplacements, les figures, la musique, le rythme, les pas, ses déplacements, les pas de sa cavalière, presque tout, mais on ne remarque que la danseuse.
Même les femmes ne regardent que les autres femmes, par jalousie naturelle.
Du coup, chaque fois qu’une nana fait un geste maladroit, on le remarque. Tout le monde pense à tort que c’est de sa faute, qu’elle danse mal, tout ça…

… alors que chaque fois qu’une femme fait un geste maladroit c’est de la faute de l’homme, mais personne ne le sait.
Ca j’aime bien.

… en plus, franchement, être entouré de petites nanas fines et sportives, parfumées jusque dans les cheveux, habillées de robes fines et de talons aiguilles, enlacées, parfois les yeux fermées, avec un petit sourire aux coins des lèvres, il y a pire comme loisirs.

 

Soir de danse dans une salle sombre et intimiste. Le tango est la danse la plus sexiste et machiste de tous les temps. D'un érotisme torride.

Pas seulement en danse, à tous les moments.

Chaque moment en société dépend de relations, d’interactions avec les autres.
Quand on fait semblant de ne pas être ce qu’on est, ça ne marche pas.

Etre soi-même, connaitre, son rôle, sa place, ses atouts,… permet de ne pas se contenter d’une vie ordinaire.
Pas une demie vie en étant moyennement bon ou moyennement mauvais en presque tout.

Accepter d’être nul(le) pour certaines choses,
ne pas essayer de mal les faire,

devenir complémentaires avec celles et ceux qui savent, qui sont,

redevenir un élément d’un tout

et faire ce qui nous fait vibrer.

 

… et quand la musique commence à diminuer,
continuer à se sentir vivant, même longtemps après la dernière note.

 

Magie pure et suspension sur la note finale

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • Photos se tenir par la main (4)
  • image dune main de maman tenant celle de son enfant (1)
  • image romantique de maman et son enfant (1)
  • images romantique d\une mère (1)
  • se tenir la main (1)