Archive for Energie

Comment fabriquer (très) facilement et gratuitement des bûchettes de papier journal pour se chauffer cet hiver

L’actualité du jour parle encore d’une grosse augmentation des factures d’EDF, notre société publique d’énergie que les politiciens traitres et corrompus ont bradée à des financiers privés soi-disant pour faire des économies, et dont les prix ont quasiment doublé depuis.

Donc, vous allez sûrement être motivés pour lire cet article, même si les photos sont particulièrement moches.

Je vais vous montrer quelque chose qui se fait en une minute, sans aucun effort, sans fatigue, sans sciure de bois partout, propre, sans bruit de tronçonneuse, sans électricité, en plus en étant écologique, pour se chauffer gratuitement cet hiver.

Avec cette grosse chaleur, c’est même le moment idéal pour essayer de fabriquer vos premières briquettes en papier journal. Vous allez voir, ça sèche en quelques jours, en été, à l’air libre.
Le séchage est tellement rapide qu’il n’y a pas de moisissure ni d’odeur.

Sechage des buchettes simplement a l air libre au soleil
Le papier journal est fait à base de bois. Ca brûle bien quand il n’y a que quelques feuilles.

Par contre quand vous bourrez une cheminée avec une pile de journaux ou un gros livre, un annuaire, après les premières feuilles en surface, le reste a tendance à se consumer lentement, plutôt que de faire de grandes flammes. C’est justement l’intérêt des briquettes :
Au lieu d’avoir des feuilles séparées qui produisent d’un coup énormément de flammes et beaucoup de chaleur, les feuilles agglomérées en blocs brûlent lentement, ce qui permet d’avoir encore de la chaleur dans la maison à la fin de la nuit, après des heures sans remplissage.

Compresseur a briquette
On trouve facilement des presses à briquettes pour 15 à 30 euros, mais je vous les déconseille très fortement.

J’en ai déjà eu une, elle s’est cassée en même pas deux heures d’utilisation, en trois séances sur deux semaines. Avant elle s’était plein de fois déformée, parce qu’il fallait forcer comme un dingue pour arriver à former les blocs.

Ca n’est pas du tout du bon matériel.
Je ne peux pas vous en conseiller l’achat. Enfin, moi personnellement, je n’en rachèterai plus jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais jamais, mais si vous voulez gaspiller vos sous, faites-vous plaisir.

Je vais plutôt vous montrer comment faire aussi bien, avec une simple barre solide dont la surface est lisse, et de l’eau.

Materiel necessaire, un recipien d eau et une barre de fer ou un baton
Enfin quand je dis « aussi bien », en réalité c’est beaucoup mieux. Vous pouvez fabriquer des bûchettes de toutes les tailles, petites pour de la chaleur rapide, ne durant pas une heure, ou grosses pour durer presque toute la nuit.
Avec cette manière de faire, avec une barre ou un bâton, un manche à balai, il y a un trou central qui permet d’aérer la bûchette et qui permet une très bonne conbustion.

Si la surface de la barre ou du tube et lisse, elle glissera sans effort pour sortir de la bûche. Donc une barre de fer ou un morceau de tube, c’est très bien.

Pile de papier journal a recycler gratuitement en bois de chauffage

Vous ne pouvez pas utiliser n’importe quel papier pour brûler dans une cheminée ou un poêle.

Depuis quelques années, le papier glacé a une mauvaise odeur quand il brûle. La fabrication a dû changer la composition, les produits. C’est peut être dû aussi au blanchiment.
Je sais qu’il y a un gros changement à cause de la couleur du haut de la cheminée, sur le toit. Alors que je brûle toujours les mêmes choses depuis 30 ans, la cheminée est devenue noire ces dernières années. Le papier brûlé a une mauvaise odeur.

(A mon avis c’est à cause du recyclage industriel du papier, avec des tonnes de produits chimiques, mais, shhhut, faut pas le dire, il y a plein de gens qui croient que le recyclage industriel du papier c’est vraiment une bonne chose pour la planète).

Donc, utilisez le moins possible de papier glacé. Juste pour faire des boulettes pour l’allumage, en recyclant les publicités de boite à lettre, mais pas comme composant des briquettes que vous allez faire.

Le papier journal ordinaire, non blanchi, pas glacé, n’a pas cette mauvaise odeur de magazine brûlé.

Je vous recommande de faire des tas de journaux rassemblés par même taille, pour travailler très vite.

Il suffit de prendre un petit tas de quelques journaux, d’un a deux centimètres selon le résultat final que vous souhaitez, et de le mouiller.

Facile.

Le papier journal est bien mouille

Laissez tremper juste un instant, en secouant un peu pour que l’eau glisse vite entre les feuilles.
Vraiment pas besoin de laisser tremper toute une nuit.

Journaux enroules sur le tube

Avant de rouler tout le bloc, mettez un journal mouillé de côté pour la finition.

Si vous roulez tout le bloc en une fois, en séchant les feuilles vont se séparer, se dérouler, et donc brûler trop vite.

Buchette ratee qui eclate en sechant

Par contre si après avoir roulé vos journaux, vous passez une deuxième couche avec un seul journal, toutes les feuilles vont bien rester en place dans un seul bloc.

Bonne buchette qui reste comme un bloc

Donc, voilà, vous prenez votre petit tas de journaux mouillés simplement avec de l’eau, sans colle, rien, juste de l’eau.
Vous mettez un journal mouillé à part pour la fin.

Journaux enroules sur le tube

Vous roulez le bloc de journaux sur la barre solide à surface lisse que vous pourrez retirer facilement du tube de journaux.
Rien de compliqué.

Puis vous prenez le journal supplémentaire pour finir d’enrouler le tube, et garder toutes les pages biens liées ensemble.

Journaux enroules sur une barre de fer

C’est aussi facile que d’utiliser un rouleau a pâtisserie.

Quand vous roulerez, le trop plein d’eau va sortir, donc installez vous là où ça peut couler sans faire de dégât.

Tube enleve

Vous retirez la barre, en la faisant glisser. Vous voyez donc pourquoi il faut une surface lisse plutôt que n’importe quel bâton rugueux ou déformé.

Une barre lisse glisse facilement, sans abimer votre bûche.

Legere compression de la buchette

Ensuite, ça dépend de ce que vous avez utilisé comme tube. Si le trou central est minuscule comme celui des briquettes compressées des supermarchés, ne changez rien.

Si le trou est plus gros, vous pouvez écraser un peu la bûche mouillée pour l’aplatir, donc réduire le diamètre du trou central, donc l’arrivée d’air, ce qui prolongera sensiblement sa durée.

Cette manière de faire a un avantage. Puisque les bûchettes ne sont pas rondes, elles ne rouleront pas. Là où vous les poserez elles resteront. Sur une table ou dans la cheminée. Même pour le séchage à l’air libre un jour de vent.

Produit final obtenu en moins d une minuteEt c’est déjà fini.

Disposez la bûchette de préférence à plat juste sur le dernier bord de journal, pour l’empêcher de s’ouvrir en séchant.
Pas besoin de colle, de lien, de matériel…

Sechage des buchettes simplement a l air libre au soleil

Avec cette chaleur en seulement quelques jours toute l’humidité aura disparue, puis vous pourrez les stocker pour l’hiver sans moisissure ni odeur.

Et pof !

Du chauffage à zéro euro.

Cagette de buches gratuites maison en journaux recycles

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

La paroi extérieure peut changer énormément la température intérieure

Vous avez trop chaud chez vous ?

Il va falloir vous y habituer. Avec le changement climatique, il faut s’attendre à quelques semaines de canicule presque tous les ans.
A moins de vous équiper pour vous protéger efficacement.

Vous avez-vu ce qui se passe dans l’actualité en Grèce ?
Les banques sont fermées pour une semaine. Les gens ne peuvent pas retirer leur argent.
Ca commence à être un peu trop souvent, ce genre de choses, dans les pays d’europe.
Si vous utilisez essentiellement du cash, la confiscation bancaire n’aura pas autant de nuisance sur vous. Il faut s’y attendre. La France est en faillite. En plus les grecs ne rembourseront pas les 70 milliards qu’ils nous ont escroqués.

Vous savez qu’il n’y a plus de secret bancaire en France ?
Si vous êtes tombé au chômage comme 1,2 millions de français depuis l’élection du franc maçon islamo-socialiste hollande, vous n’avez certainement pas retrouvé un emploi, vu que les entreprises ferment par dizaines de milliers tous les mois.
Donc vous allez probablement demander le RSA ou d’autres aides sociales, et là, des fonctionnaires vont fouiller dans vos comptes et saisir une partie de l’épargne de vos gosses, par participation de solidarité obligatoire parce que vous demandez le RSA mais que vous avez encore les moyens, avec les miettes qu’il vous reste.
Si si.

Il faut de l’argent pour que les politiciens puissent construire deux fois plus de mosquées pour des musulmans bien intégrés coupeurs de tête qui tentent de faire exploser une usine classée Seveso.
Woui woui, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes et rien n’est fait pour arrêter le carnage.
Donc, dans tous les domaines, ça va encore empirer.

Si vous écoutez les infos, vous savez aussi qu’EDF intervient massivement sur le réseau électrique à cause de pièces carrément détruites par la chaleur, avec coupure de courant pour des dizaines de milliers de personnes.

… donc, dans cet article, je vais vous montrer quelques idées de matériaux extérieurs permettant de changer la température intérieure, sans électricité.

Honnêtement, vous savez qu’une partie de votre cash sera mieux employée à investir dans des stores qu’à dormir sur un compte saisissable d’un clic, sans prévenir, pour payer les dettes des banquiers fraudeurs en faillite.

Volets fermes

Les volets sont des choses assez peu coûteuses qui durent très largement plus de 20 ans si vous pensez à les peindre de temps en temps, pour les protéger. C’est un très bon investissement.
Ca ne sert pas seulement en empêcher le soleil de rentrer les jours de canicule, mais c’est aussi une protection des issues du votre domicile tout au long de l’année. Vu que le nombre de cambriolages explose toujours plus tous les ans, vous devriez y penser en priorité.

Baisser les stores roulants exterieurs

Les stores roulants ne demandent pas de place pour leur ouverture. Ils s’enroulent dans un boitier en haut de la porte ou de la fenêtre.
Une sangle ou une manivelle, ou un interrupteur pour les modèles électriques, permettent d’ouvrir ou fermer le store sans même ouvrir la vitre.

On n’a pas forcément envie de prendre une rafale de vent glacé en hiver quand il gèle et qu’on sort du lit tout chaud avec deux épaisseurs de couettes.

Stores roulants baisses depuis l interieur de la maison

Quand il fait chaud c’est très agréable.
Contrairement aux volets classiques en un seul bloc, on peut garder une belle aération sur toute la surface de la vitre, tout en restant dans une ombre apaisante.

Il ne faut pas tout fermer sinon ça devient étouffant. L’air doit pouvoir être un peu renouvelé.

Effet de serre de la vitre sur un rideau sombreSavez-vous ce que l’effet de serre ?

Une vitre orientée vers le soleil laisse passer la lumière pour chauffer, mais empêche la chaleur de partir

C’est utilisé pour avoir des plantes hors saison dans des serres, mais aussi dans les panneaux solaires thermiques pour chauffer de l’eau, assez facilement jusqu’à plusieurs centaines de degrés.
Les matériaux accumulateurs de chaleur ou qui la conduisent facilement (tuyaux en cuivre, en aluminium…) la diffusent dans le circuit d’eau et la stockent dans la cuve d’accumulation.

Une vitre à l’extérieur, c’est l’enfer en été.

Un rideau derrière la vitre limite le rayonnement direct qui surchauffe la pièce, mais un ventilateur ou un climatiseur est nécessaire, puisqu’il y a quand même un effet de serre, entre la vitre et le rideau.

Ventilateur electrique compact

Un volet à l’extérieur apporte de l’ombre, comme un parasol. Il n’y a pas d’effet de serre avec la vitre.
En plus la partie qui est chauffée est à l’extérieur du bâtiment. L’accumulation de chaleur à sa surface n’est pas un problème.

Dans ce bâtiment, c’est l’enfer pour tout le monde :

Facade d immeuble couverte de vitre sur les balcons

Tous les après midi d’été, au moins 6 heures de soleil brûlant de Marseille frappe directement cette façade couverte de vitres.
Les choses en plastique gardées sur les balcons ont une durée de vie très limitée.
Les plantes vertes, ce n’est même pas la peine d’essayer d’en faire pousser.

En hiver c’est du chauffage gratuit, mais en été, c’est intenable.

Avec un bâtiment aussi mal conçu par un architecte diplômé d’état, il faut de l’électricité, pour rattraper l’incompétence de l’architecte.

Panneau solaire et soleil brulant

Ce bâtiment est maintenant équipé de panneaux solaires sur le toit, mais ça ne profite pas vraiment aux locataires.
Le propriétaire revend l’électricité à EDF, mais pour les locataires ça reste un gouffre financier qu’il faut refroidir en payant un abonnement électrique, la consommation, et acheter des appareils comme des ventilateurs, des climatiseurs, des brumisateurs…

Climatiseur

Pour ceux qui ont des maisons mal isolées, qui ont besoin de climatiseurs, investir dans des panneaux solaires est plutôt un bon plan.
Plus le soleil brille est moins ça vous coûte de refroidir chez vous. Si vous produisez trop d’électricité vous pouvez même en revendre au réseau et gagner (un peu) d’argent.

Pendant la journée vous pouvez faire tourner autant de machine à laver que vous voulez, ça ne vous coûtera pas plus cher en électricité.

Si le réseau public surchauffe, vous aurez de l’électricité quand des milliers de voisins seront déconnectés.

Rendement exceptionnel pour le solaire. 10 fois supérieur aux placements bancaires.

Il y a 4 ans le solaire était déjà une très bonne opération, 10 fois plus rentable que tous les placements bancaires.
Maintenant les prix des panneaux ont bien chuté en même temps que leur rendement a augmenté.
Et les placements bancaires ne rapportent plus rien. Ceux qui ont un livret A perdent de l’argent.
En plus d’être saisissable d’un clic comme ça se produit trop souvent maintenant pour toute la population de plusieurs pays en europe.
Ce qui est fixé sur vos murs, votre toit, impossible pour les escrocs de bruxelles et les politiciens de vous le voler de loin d’un seul clic.

Store roulant

Là, déjà il est évident qu’aucun fonctionnaire ne viendra passer une heure à décrocher votre store roulant qui vous rafraichit sans dépenser un centime en électricité,
mais en plus dans le cas de fiction dans ce monde absurde où un fonctionnaire con viendrait pour saisir votre store pour renflouer les banques, il serait à portée pour se prendre un coup de fourchette dans l’oeil, accidentellement.
Oui, je sais, c’est absurde.
Mais l’idée est que contrairement aux banques dont beaucoup sont en faillite, ce que vous possédez en réel, ne fondra pas à cause d’une manoeuvre comptable de politicien traitre.

C’est un placement sûr.

Surtout que les prix des énergies augmentent tous les ans.

Voile tendu

Il n’y a pas forcément besoin d’investir beaucoup pour être au frais.

Vous n’avez peut être pas forcément besoin d’un store motorisé à plusieurs milliers d’euros, relié à une station météo, un capteur de vent, de luminosité, avec un détecteur de présence à ondes cancérigènes, avec une télécommande et une connexion à un smartphone…

Votre argent peut être mieux employé, surtout avec l’effondrement généralisé qui s’accélère…

Drap qui seche

Un simple câble un peu solide, comme du fil de séchoir à linge ou pour un rideau de douche peut suffire.

Si vous n’avez pas de protection contre la canicule, maintenant, là, tout de suite, dès cette année, pendant cette vague de chaleur,
vous pouvez tester sans faire de frais juste en accrochant vos rideaux ou vos draps sur vos fenêtres et vos portes vitrées, à l’extérieur, pour ne pas avoir d’effet de serre à l’intérieur.

Vous verrez si ça suffit pour rendre la température agréable ou si vous aurez besoin de plus lourd, pour vous protéger tous les ans des conséquences du changement climatique.

Tente en un seul drap tendu sur un fil au dessus de la pelouse

Tenez, une idée sympa pour les gosses, pour les protéger de la morsure du soleil.
Une tente en deux minutes avec une ficelle, un grand drap ou deux et quelques cailloux ou objets lourds pour tenir les bords.

(Ca peut même servir dans des moments romantiques pour créer une atmosphère irrésistible pour tremper le biscuit, mais, shhhut, c’est pas moi qui vous l’ai dit, hein).

Villa couverte de plantes grimpantes bien vertes

Les végétaux peuvent aussi servir de protection thermique pendant la saison chaude.

Le revêtement peut être quasiment gratuit et 100% sur mesure,
pour un peu toutes les structures mal isolées : maisons, garages, abris de jardin, préfabriqués algeco, mobile home…

Ca sera pour un prochain article.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Couper du bois plus facilement

On est des millions à en avoir plus que marre des « lois » complètement stupides de ce gouvernement de clowns nuisibles. Leur interdiction de se chauffer au bois, c’est inacceptable.

Donc, puisque on n’est pas près de s’arrêter de couper du bois, voici quelques vidéos qui devraient vous donner des idées pour vous simplifier la vie : moins d’efforts, énormément moins de temps investi, plus de confort, des économies…
mieux que toutes les taxes écologiques réunies imposées par les politiciens, qui ne nous apportent absolument rien, juste plus de dépenses.

Mieux que les chevalets en X, voici un petit bricolage très facile, qui peut être fait en moins de deux heures, même avec du bois de palettes récupérées gratuitement aux bords des routes. Ca va très vite puisque les bûches sont coupées 10 par 10 :

Le même principe avec d’autres matériaux :

Là vous voyez que celui qui coupe ne se penche que quelques secondes, ce qui est beaucoup moins usant pour le dos.
Mais mettre le support de bois 15 centimètres plus haut aurait permis de ne jamais avoir besoin de se plier le dos.

Sur la prochaine vidéo vous allez voir un bricolage extraordinaire. On ne manipule pas la tronçonneuse, on ne porte pas son poids, on limite considérablement la fatigue et les risques de maladresse.
Elle est fixée sur un support très solide. La gâchette est reliée à un système simple qui lance le moteur quand une bûche est en place.
Et surtout, il n’y a pas de corvée de ramassage de bois, pas besoin de se baisser des dizaines de fois, puisque tout tombe directement dans une brouette.
C’est fantastique !


Je pensais que c’était ce qu’il y a de mieux, jusqu’à ce que je vois un peu partout sur internet depuis quelques jours cette vidéo :

Une bétonnière recyclée très intelligemment.

On évite tous les problèmes des tronçonneuses, comme par exemple la chaine qui saute, qui fait qu’on passe plus de temps à retendre qu’à travailler.

Pour ceux qui n’ont pas de moyens ou pour ceux qui aiment utiliser une grosse hache pour éclater plein de trucs,
ou qui ont besoin de se défouler parce qu’ils en ont marre de ces putains de socialistes toujours en train de nous casser les couilles et qui méritent des coups de hache dans toutes leurs putains de sales gueules de gros cons, il y a cette méthode pour fendre rapidement des bûches avec un pneu :

Avec les bons gestes, un peu de savoir faire, ou quelques astuces, on voit qu’il n’est pas nécessaire de claquer 3000 euros de fioul pour se chauffer.

Le bûcheron de la vidéo suivante utilise un peu le même principe que le pneu (garder les morceaux à la même place comme une bûche entière) mais avec un système très léger et adaptable de chaine avec un élastique puissant.
Avec deux sandows ordinaires on arrive au même résultat :

Pour le moment je ne retrouve pas la vidéo qui montre comment éclater des bûches en quelques secondes en utilisant le côté plat de la hache, alors je vais vous montrer ce que ça donne pour presque tout le monde qui ne connait pas le principe :

Pour travailler très vite, l’astuce est de ne pas perdre du temps à décrocher la hache à chaque fois. Ce qui est aussi de la fatigue. Et moins d’efficacité, puisque on retient les coups pour ne pas enfoncer trop profondément et ne plus pouvoir retirer la hache.
Donc c’est justement le contraire qu’il faut faire : Taper comme un gros bourrin, que la hache soit solidement coincée dans la bûche. Woui woui.
Et là, plutôt que de la retirer, on soulève la hache avec la bûche coincée, on retourne la hache pour frapper avec le côté plat sur un support dur, la buche au-dessus.
Au choc, le poids de la bûche l’entraine encore plus profondément et la fait éclater.

C’est plutôt pour les hommes un peu sportifs, puisque on ajoute le poids de la bûche à celui de la hache, mais ça permet de fendre en quelques secondes.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr