Archive for Catastrophes

L’autonomie énergétique en ville

Illustration parfaite du manque de place en ville

Il y a quelques jours j’ai écrit « Etre totalement autonome n’est pas possible facilement pour ceux qui vivent en ville, puisque les villes isolent de beaucoup de forces de la nature ».
Comme je suis passé à Marseille aujourd’hui, il m’a sauté aux yeux que l’autonomie énergétique est pratiquement impossible en ville.

 

Illustration parfaite du manque de place en ville

Par exemple, sur cette photo on voit un petit immeuble de 4 étages, pour 4 familles. La toiture est minuscule. Des capteurs solaires couvriraient peut être un vingtième des besoins des habitants.
Une éolienne un petit peu bruyante dérangerait d’un coup 1000 personnes.
A la limite, la surface du toit serait peut être suffisante pour une installation solaire uniquement réservée à l’eau chaude et au chauffage, mais il est très peu probable que toutes les familles aient les moyens d’investir, ou autorisent les travaux.
Donc, réduire ses factures, se mettre à l’abri des coupures de courants, arriver à l’autonomie n’est pas possible pour les citadins.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Les mayas avaient prédit la fin du monde pour le 21 décembre 2012

Cette année un peu tout le monde nous parle de la prédiction de fin du monde par les mayas. Houlalaaaa ! ça fait trop peur !
Leur calendrier s’arrête le 21 décembre 2012 !
Ces gens là étaient supérieurement avancés, il ont compris les alignements planétaires des siècles avant nos savants, et patati et patata…

S’ils étaient aussi bons, c’est curieux qu’ils n’aient même pas vu leur propre extinction, non ?

Bon, alors pour les naïfs, voici une courte explication :

C’est uniquement une question d’échelle.

Comme ces barbares fanatiques coupeurs de têtes et arracheurs de coeurs de leurs esclaves ont disparus du monde (bon débarras), ils n’ont pu réactualiser leur calendrier.
Donc, on ne voit que la fin d’un cycle. Le dernier calendrier qu’ils ont eu le temps d’imprimer.

 

C’est la fin du monde !!!

On peut comparer ça au calendrier des postes, avec des chatons trop mignons en photo sur toutes les pages.

 

On va tous mourir !!!!

Comme l’échelle n’est que d’un an, si le monde est presque totalement détruit cette année, les civilisations futures y verront peut être le signe qu’on avait prédit très précisément la fin du monde pour cette année ?

 

HAAAAAAAA !!! C’est la fin du monde !!!

Ca fait déjà 39 prédictions de fin du monde de calendrier des postes auxquelles je survis.

Je suis encore plus fort que Mad Max.

La fin du monde !!!

… mais bon, c’est vrai que le monde va mal. C’est un ensemble des choses :

– Pic d’activité solaire carrément inquiétant,
– Climat détraqué par les activités humaines,
– Surpopulation,
– Plus assez de production pour nourrir les peuples,
– Baisse de production des énergies fossiles,
– Flambée de l’intégrisme religieux et des massacres partout sur la planète,
– Mondialisation des échanges qui répand de nouvelles espèces et des maladies hors des milieux qui arrivaient à les contenir,
– Pauvreté qui augmente dans toutes les classes sociales,
– Etat qui en fait toujours moins en réclamant toujours plus et qui devient un boulet,

 

Des solutions, il en existe des wagons. Elles ne sont pas dans les calendriers des postes, mayas, dans les cartes, dans le marc de café, dans les prédictions des zinzins.

Le bon sens, l’étude de l’histoire et de la psychologie humaine, avec des connaissances globales de la science, l’observation de ce que nos ancêtres faisaient avec beaucoup moins de ressources,… tout ça donne quelque chose de beaucoup plus fiable pour anticiper l’avenir et s’y préparer.

 

« Si tu veux vraiment quelque chose, trouve des moyens.
Si tu ne veux pas, contente-toi de prétextes. »
Ce n’est plus la peine de se brosser les dents, ni de travailler, puisque les voyants mayas ont prédit que…

 

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Utiliser les forces naturelles

Tout le monde remarque que le pétrole dévient inabordable
Tout le monde sait que le nucléaire empoisonne des dizaines de millions de personnes à chaque accident.
La facture du gaz augmente deux fois par an, avec maintenant un rappel sur les factures précédentes,
Le prix de l’électricité doit augmenter de 50% minimum dans les 5 ans (chiffre officiel de nos dirigeants, sans tenir compte de l’effondrement de l’euro, l’inflation galopante, la baisse des revenus des ménages…).

Il est vraiment temps de se pencher très sérieusement sur les énergies libres.

Les énergies libres reposent sur des évidences :
Puisqu’on ne peut rien faire contre le vent, l’eau qui coule, le soleil qui brille, le champ magnétique de la terre, l’attraction de la lune, la température de l’air,… autant essayer de canaliser un peu de ces gigantesques forces renouvelables en permanence.

 

A ma connaissance (et je suis loin de tout savoir) il existe déjà plus d’une quarantaine de formes d’énergies libres, gratuites, non-polluantes.
Je travaille moi-même de temps en temps sur mon propre prototype de moteur à énergie gratuite, et des dizaines de milliers de fadas dans le monde font comme moi.

Troy Reed par exemple, travaille depuis 1960 sur les moteurs utilisant le champ magnétique terrestre. Parmi ses brevets, on remarque qu’il a eu l’idée d’utiliser des ressorts pour éviter les à-coups qui finissent par stopper les mouvements. C’est tellement simple que ça en est incroyablement génial.

Sa voiture qui n’utilise pas de carburant, seulement le champ magnétique terrestre roule réellement.

L’énergie solaire devient quelque chose de courant partout autours de nous dans les petits appareils électriques : chargeurs, ventilateurs, bornes d’éclairage autonome,… plusieurs domiciles ont déjà commencé à équiper leur toiture de larges surfaces pour couvrir tous leurs besoins électriques.

On peut se chauffer passivement, juste en construisant sa maison avec des matériaux adaptés, orientés vers le soleil, pour avoir 20 degrés chez soi quand il fait -10 dehors, sans chauffage.

On peut faire cuire ses aliment avec des fours solaires. Ca demande plus de temps, mais ça ne coûte rien.
On peut stériliser l’eau pour la rendre potable, sans énergie, toujours gratuitement juste avec le soleil…

 

L’éolien a un rendement bien supérieur, MAIS, même dans une région normalement avec du vent, on peut rester quelque fois 3 semaines sans un souffle d’air.
L’éolien ne peut être utilisé indépendamment des autres systèmes. Avoir des batteries pour stocker l’énergie produite est un bon compromis.

Certains moteurs simples utilisent uniquement la température de l’air pour faire tourner un rotor. C’est presque incroyable.

L’hydraulique est la chose qui me fait le plus rêver.
J’adorerais m’installer près d’un fort cours d’eau. Non seulement ça préviendrait tous les éventuels problèmes d’approvisionnement en eau, mais surtout, ça permettrait de fabriquer 24 heures sur 24, avec autant de puissance qu’une turbine éolienne, de l’électricité, même la nuit.

 

Il est aussi intéressant de noter que l’on n’a pas besoin de convertir les mouvements de la nature en électricité.
Nos anciens s’en sont servi pendant des siècles sans électronique. Le vent permet par exemple de pomper de l’eau.
Ce qui est encore plus surprenant, c’est que l’eau, toute simple, ordinaire, juste avec son poids, permet de pomper de l’eau sans énergie, 24H/24 pendant des années, pour l’amener des dizaines de mètres plus haut dans des cuves de stockage… (sous lesquelles on peut par exemple enchainer des turbines hydrauliques).

.

 

Si on veut réduire ses factures énergétiques, quitter les abonnements toujours plus couteux et la dépendance à des réseaux, les idées ne manquent pas.

Avant de se lancer il faut savoir qu’on ne peut arriver à l’autonomie qu’en utilisant plusieurs idées.

Les méthodes dépendent des ressources naturelles autour de chez vous, du climat, de la température,…

Etre totalement autonome n’est pas possible facilement pour ceux qui vivent en ville, puisque les villes isolent de beaucoup de forces de la nature.

 

A suivre…

 

 

Protéger ses données informatique d’une IEM

En cas d’impulsion électromagnétique, l’air devient conducteur et se charge d’un courant qui détruit les composants électriques en une fraction de seconde, sur des distances pouvant couvrir un continent.

Donc l’idée la plus simple pour protéger ses appareils de stockage : disques durs externes, clés usb, est de les entreposer dans une boite totalement hermétique.

 

En temps normal, en dehors du cas extrême d’une impulsion, une cage de Faraday est la meilleure chose pour isoler des champs magnétiques. C’est simplement une boite en métal, ou juste un cadre, un grillage, de la taille de ce qu’on veut protéger, relié à la terre.

Plus d’infos là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cage_de_Faraday

Une bonne couche de matériaux isolant à l’intérieur de la boite serait très judicieux.

Donc en fait, protéger ses appareils indispensables peut coûter extrêmement peu :

Une boite en métal un peu plus grande que ce qu’on veut protéger,
De quoi faire un joint étanche,
Une épaisseur de matériau isolant,
Une vieille prise électrique sur lequel on ne branchera que la terre.

Si je voulais protéger un ordinateur portable, j’achèterais une cantine en métal, sur laquelle j’ajouterais un large joint de caoutchouc autours du couvercle.
Et je mettrais l’ordinateur dedans systématiquement avant de dormir, au lieu de le laisser trainer n’importe où.

En ce moment je n’utilise plus de portable, juste des ordinateurs de bureau et un iphone, et j’ai rapidement eu une mauvaise surprise : une coupure totale d’électricité de tout le quartier pendant plus de 4 heures.
On ne peut pas travailler avec des ordinateurs de bureau quand il y a une panne de courant.

Heureusement que ça n’a duré que 4 heures.

J’ai compris la leçon. Malgré tout le mal que je pense des portables (*) il m’en faut un, ne serait-ce qu’en dépannage.

(*) Les portables sont épouvantablement fragiles. Leur espérance de vie est très courte. C’est cher à remplacer, à réparer. Il faut commander des pièces faites sur mesure pour chaque modèle. Autant dire qu’en cas d’IEM à l’échelle du pays, on peut les jeter directement.

Alors qu’en théorie, les PC de bureaux eux, ne craignent même pas la fin du monde par impulsion électromagnétique parce qu’ils sont en théorie protégés par le boitier en métal qui joue le rôle de cage de Faraday, relié à la terre, en théorie.
mouais.

Puis sans fin du monde, la foudre en fait griller des milliers souvent,

MAIS presque tous se réparent en quelques minutes. Presque n’importe quelle pièce va dans n’importe quel autre ordinateurs du même age. On peut les remettre en route immédiatement sans dépenser un sous en mélangeant deux épaves.
Les pièces ne manqueront jamais.

En ce moment j’essaie de ne rien dépenser, pour voir comment ça se passe lorsqu’on manque de ressources. Je cherche des solutions qui ne coûtent rien, ou quasiment.
Mais, quand c’est professionnel, il ne faut surtout pas dépendre d’un seul ordinateur qui peut tomber en panne, être volé, brûler dans un incendie, être détruit par une inondation,…
Il y a des économies qu’on ne peut pas faire sur ses outils de travail.

 

… bon, donc, mes besoins étaient de protéger mes données.

C’est une grande quantité de très petits fichiers toutes les semaines. Des dizaines d’heures de rédaction, de recherches et de notes, à ne pas perdre. Puis tous mes mots de passe, les documents administratifs dont j’ai fait une sauvegarde, etc…
Donc en fonction de mes besoins personnels, un simple disque dur USB est très largement suffisant.

Il trainait dans un placard plusieurs vieilles boites en métal (biscuits, thé, chocolats,…) pour le cas où « un jour ça pourrait servir », bin tiens, justement !…

Une m’a intéressé immédiatement : un petite boite à café.
La taille idéale pour deux disques durs, même trois, mais surtout, il y a un joint hermétique déjà tout prêt, pour garder l’arôme du café.
Parfait !

Les disques durs n’ont pas tous un revêtement en plastique. Certains sont en métal, donc conducteurs. Il me faut donc mettre un revêtement isolant dans la boite.
Des morceaux de cartons ondulés aurait largement fait l’affaire, mais il me restait dans le garage quelques petites chutes de matelas en mousse d’un bricolage précédent.

Ca rajoute une très bonne protection antichoc. Les disques durs sont extrêmement fragiles. J’en ai cassé un qui est tombé de moins de 20 centimètres de hauteur.

Boite étanche et garnie de mousse, résistante aux impulsions électromagnétiques et aux petits chocs

Donc, quelques minutes pour rassembler tout, quelques traits de feutre, des coups de ciseaux, des petits bouts de scotch double face, et c’est déjà prêt.

Je n’ai pas besoin de relier la boite à la prise de terre car je vis au rez de chaussée, sans cave. Mon sol n’est ni du plancher ni de la moquette isolante mais du carrelage. Je peux laisser la boite simplement posée au sol sous le bureau. Ce qui en plus m’évite les risques de chutes.

Tout est de la récup gratuite sauf les petits bouts de scotch double face, mais ça ne doit représenter que quelques centimes. Je m’en sors très bien.
Je suis super content de moi.

 

Bon…

Je sais.

Les plus paranos vont me dire : « Mais en cas d’impulsion électromagnétique il n’y aura plus aucun ordinateur qui fonctionne, plus de réseau de communications, plus d’internet. Tu ne pourras plus travailler de toute façon ! »

C’est vrai.

Mais ça ne durera pas éternellement.

Quand internet refonctionnera, moi je n’aurais pas perdu une seule donnée.

Et toi ?

tu la mets où ta sauvegarde de données auxquelles tu tiens ?

mais déjà, est-ce qu’au moins tu as une sauvegarde ?

 Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • construire une balancelle en bois (31)
  • construire une jardinière en bois (15)
  • protection IEM (14)
  • boite de faraday (10)
  • construire une cage de faraday (6)
  • cage de faraday théorie (3)
  • comment faire une cage de faraday (3)
  • impulsion électromagnétique maison (2)
  • fabriquer un support tablette contre les ondes magnetiques (2)
  • materiaux contre impulsion électromagnétique (1)