Archive for Catastrophes

Des fruits et légumes frais gratuits

Je viens d’avoir une passionnante conversation avec un jeune qui remplissait une bien belle cagette de fruits et légumes variés, devant le magasin où je prends gratuitement des cagettes en plastique bien solides pour mon jardinage.

Il n’était pas mal habillé, faisait plutôt bonne impression, donc ça m’a surpris de le voir ouvrir le couvercle des poubelles.
En fait, c’est un étudiant avec peu de moyens. La crise et la baisse du pouvoir d’achat se ressent encore plus sur les petits budgets. Entre le coût de sa chambre d’étudiant, la nourriture, le prix des études, le transport, les vêtements, l’année dernière il était tellement fauché qu’il ne pouvait jamais sortir.
Cette année, comme il dépense beaucoup moins d’argent pour s’alimenter, il sort plus souvent. Et il peut « acheter plein de bière et des capotes ».

Comme quoi, quand on a une bonne motivation, on trouve des solutions aux problèmes.

En passant sur les marchés juste après que les commerçants aient remballé leurs marchandises, ou deux heures après la fermeture des magasins, il a souvent accès à de grandes quantités de fruits et légumes. Il choisit les plus beaux. Les commerçants jettent ceux qui sont encore comestibles mais trop limites pour les conserver pour les prochains jours de vente.
Non seulement c’est gratuit, mais c’est vraiment mûr et parfumé. Ca n’a rien à voir avec les fruits durs et acides que l’on trouve dans les supermarchés, en payant.
Même les fruits et légumes des supermarchés doivent être lavés avant de les consommer, donc techniquement ça ne change rien. C’est juste les premières fois qui l’ont gêné quand il croisait du monde.

 

La F.A.O. (l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) estime qu’un tiers de la nourriture produite va à la poubelle sans être consommée.
Un tiers. C’est hallucinant.

Aux Etats Unis, le gaspillage est estimé à 50%.

Quand on sait que plus d’un milliard de gens souffrent déjà de malnutrition dans le monde, et que la faim se fait plus envahissante dans les pays de la zone euro déjà en faillite, il est peut être bon de commencer à voir autrement les 33% d’aliments gaspillés qui partent à la poubelle.

(… de préférence en les récupérant juste avant qu’ils ne soient jetés).

Pour les personnes fauchées coincées dans les villes, qui ne peuvent pas faire pousser leur nourriture, c’est peut être un morceau de solution au problème.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • faire pousser des légumes en appartement (52)
  • jardin en bouteille (27)
  • jardin suspendu bouteille plastique (10)
  • balcon appartement anti escalade en bois (1)

L’autonomie énergétique en ville

Illustration parfaite du manque de place en ville

Il y a quelques jours j’ai écrit « Etre totalement autonome n’est pas possible facilement pour ceux qui vivent en ville, puisque les villes isolent de beaucoup de forces de la nature ».
Comme je suis passé à Marseille aujourd’hui, il m’a sauté aux yeux que l’autonomie énergétique est pratiquement impossible en ville.

 

Illustration parfaite du manque de place en ville

Par exemple, sur cette photo on voit un petit immeuble de 4 étages, pour 4 familles. La toiture est minuscule. Des capteurs solaires couvriraient peut être un vingtième des besoins des habitants.
Une éolienne un petit peu bruyante dérangerait d’un coup 1000 personnes.
A la limite, la surface du toit serait peut être suffisante pour une installation solaire uniquement réservée à l’eau chaude et au chauffage, mais il est très peu probable que toutes les familles aient les moyens d’investir, ou autorisent les travaux.
Donc, réduire ses factures, se mettre à l’abri des coupures de courants, arriver à l’autonomie n’est pas possible pour les citadins.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Les mayas avaient prédit la fin du monde pour le 21 décembre 2012

Cette année un peu tout le monde nous parle de la prédiction de fin du monde par les mayas. Houlalaaaa ! ça fait trop peur !
Leur calendrier s’arrête le 21 décembre 2012 !
Ces gens là étaient supérieurement avancés, il ont compris les alignements planétaires des siècles avant nos savants, et patati et patata…

S’ils étaient aussi bons, c’est curieux qu’ils n’aient même pas vu leur propre extinction, non ?

Bon, alors pour les naïfs, voici une courte explication :

C’est uniquement une question d’échelle.

Comme ces barbares fanatiques coupeurs de têtes et arracheurs de coeurs de leurs esclaves ont disparus du monde (bon débarras), ils n’ont pu réactualiser leur calendrier.
Donc, on ne voit que la fin d’un cycle. Le dernier calendrier qu’ils ont eu le temps d’imprimer.

 

C’est la fin du monde !!!

On peut comparer ça au calendrier des postes, avec des chatons trop mignons en photo sur toutes les pages.

 

On va tous mourir !!!!

Comme l’échelle n’est que d’un an, si le monde est presque totalement détruit cette année, les civilisations futures y verront peut être le signe qu’on avait prédit très précisément la fin du monde pour cette année ?

 

HAAAAAAAA !!! C’est la fin du monde !!!

Ca fait déjà 39 prédictions de fin du monde de calendrier des postes auxquelles je survis.

Je suis encore plus fort que Mad Max.

La fin du monde !!!

… mais bon, c’est vrai que le monde va mal. C’est un ensemble des choses :

– Pic d’activité solaire carrément inquiétant,
– Climat détraqué par les activités humaines,
– Surpopulation,
– Plus assez de production pour nourrir les peuples,
– Baisse de production des énergies fossiles,
– Flambée de l’intégrisme religieux et des massacres partout sur la planète,
– Mondialisation des échanges qui répand de nouvelles espèces et des maladies hors des milieux qui arrivaient à les contenir,
– Pauvreté qui augmente dans toutes les classes sociales,
– Etat qui en fait toujours moins en réclamant toujours plus et qui devient un boulet,

 

Des solutions, il en existe des wagons. Elles ne sont pas dans les calendriers des postes, mayas, dans les cartes, dans le marc de café, dans les prédictions des zinzins.

Le bon sens, l’étude de l’histoire et de la psychologie humaine, avec des connaissances globales de la science, l’observation de ce que nos ancêtres faisaient avec beaucoup moins de ressources,… tout ça donne quelque chose de beaucoup plus fiable pour anticiper l’avenir et s’y préparer.

 

« Si tu veux vraiment quelque chose, trouve des moyens.
Si tu ne veux pas, contente-toi de prétextes. »
Ce n’est plus la peine de se brosser les dents, ni de travailler, puisque les voyants mayas ont prédit que…

 

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Utiliser les forces naturelles

Tout le monde remarque que le pétrole dévient inabordable
Tout le monde sait que le nucléaire empoisonne des dizaines de millions de personnes à chaque accident.
La facture du gaz augmente deux fois par an, avec maintenant un rappel sur les factures précédentes,
Le prix de l’électricité doit augmenter de 50% minimum dans les 5 ans (chiffre officiel de nos dirigeants, sans tenir compte de l’effondrement de l’euro, l’inflation galopante, la baisse des revenus des ménages…).

Il est vraiment temps de se pencher très sérieusement sur les énergies libres.

Les énergies libres reposent sur des évidences :
Puisqu’on ne peut rien faire contre le vent, l’eau qui coule, le soleil qui brille, le champ magnétique de la terre, l’attraction de la lune, la température de l’air,… autant essayer de canaliser un peu de ces gigantesques forces renouvelables en permanence.

 

A ma connaissance (et je suis loin de tout savoir) il existe déjà plus d’une quarantaine de formes d’énergies libres, gratuites, non-polluantes.
Je travaille moi-même de temps en temps sur mon propre prototype de moteur à énergie gratuite, et des dizaines de milliers de fadas dans le monde font comme moi.

Troy Reed par exemple, travaille depuis 1960 sur les moteurs utilisant le champ magnétique terrestre. Parmi ses brevets, on remarque qu’il a eu l’idée d’utiliser des ressorts pour éviter les à-coups qui finissent par stopper les mouvements. C’est tellement simple que ça en est incroyablement génial.

Sa voiture qui n’utilise pas de carburant, seulement le champ magnétique terrestre roule réellement.

L’énergie solaire devient quelque chose de courant partout autours de nous dans les petits appareils électriques : chargeurs, ventilateurs, bornes d’éclairage autonome,… plusieurs domiciles ont déjà commencé à équiper leur toiture de larges surfaces pour couvrir tous leurs besoins électriques.

On peut se chauffer passivement, juste en construisant sa maison avec des matériaux adaptés, orientés vers le soleil, pour avoir 20 degrés chez soi quand il fait -10 dehors, sans chauffage.

On peut faire cuire ses aliment avec des fours solaires. Ca demande plus de temps, mais ça ne coûte rien.
On peut stériliser l’eau pour la rendre potable, sans énergie, toujours gratuitement juste avec le soleil…

 

L’éolien a un rendement bien supérieur, MAIS, même dans une région normalement avec du vent, on peut rester quelque fois 3 semaines sans un souffle d’air.
L’éolien ne peut être utilisé indépendamment des autres systèmes. Avoir des batteries pour stocker l’énergie produite est un bon compromis.

Certains moteurs simples utilisent uniquement la température de l’air pour faire tourner un rotor. C’est presque incroyable.

L’hydraulique est la chose qui me fait le plus rêver.
J’adorerais m’installer près d’un fort cours d’eau. Non seulement ça préviendrait tous les éventuels problèmes d’approvisionnement en eau, mais surtout, ça permettrait de fabriquer 24 heures sur 24, avec autant de puissance qu’une turbine éolienne, de l’électricité, même la nuit.

 

Il est aussi intéressant de noter que l’on n’a pas besoin de convertir les mouvements de la nature en électricité.
Nos anciens s’en sont servi pendant des siècles sans électronique. Le vent permet par exemple de pomper de l’eau.
Ce qui est encore plus surprenant, c’est que l’eau, toute simple, ordinaire, juste avec son poids, permet de pomper de l’eau sans énergie, 24H/24 pendant des années, pour l’amener des dizaines de mètres plus haut dans des cuves de stockage… (sous lesquelles on peut par exemple enchainer des turbines hydrauliques).

.

 

Si on veut réduire ses factures énergétiques, quitter les abonnements toujours plus couteux et la dépendance à des réseaux, les idées ne manquent pas.

Avant de se lancer il faut savoir qu’on ne peut arriver à l’autonomie qu’en utilisant plusieurs idées.

Les méthodes dépendent des ressources naturelles autour de chez vous, du climat, de la température,…

Etre totalement autonome n’est pas possible facilement pour ceux qui vivent en ville, puisque les villes isolent de beaucoup de forces de la nature.

 

A suivre…