Archive for Faire soi-même

Un pied-de-biche, l’outil polyvalent idéal pour le début de la guerre civile

Vous connaissez l’histoire de Robin des bois ?
Il parait que c’était un gentil.
Il tuait, tuait beaucoup et volait énormément.
… mais il tuait les ennemis du peuple, les politiciens de l’époque, ceux qui ne payaient pas d’impôts mais décidaient du montant obligatoire pour les autres, et tous ceux qui croyaient avoir l’impunité. Donc c’était un gentil.

Les périodes de pourrissement complet n’ont pas vraiment besoin de bien pensants faibles mais de lions qui font ce qui est juste pour les leurs.
C’est un peu comme le besoin de couper des doigts gangrénés pour ne pas mourir de l’infection.

Pour rester dans la moyenne basse des guerres civiles, j’estime que bientôt vont mourir entre 400 000 et 700 000 français, et plus de trois millions vont quitter le pays.
Bon bien sûr, il y a eu aussi des guerres civiles en afrique et en asie ou environ le tiers des populations sont mortes, mais on va partir sur un scénario très optimiste pour ne pas vous desespérer.
J’ai décidé d’essayer de faire un effort cette semaine pour m’adapter à l’époque et à votre mode de pensée.
J’ai bien compris que la mode est à marier les pédés en prétendant qu’ils sont égaux aux couples normaux, ou à trouver toujours excusables les criminels multirécidivistes du moment qu’ils sont étrangers ou musulmans, alors, voilà,
Ceci n’est pas une arme absolue, mais une jolie baguette magique :

Pied de biche noir, simple et solide

Abracadabra !…

Ce n’est pas parce que ça peut aussi servir à tuer d’un seul coup sur le haut du crane, instantanément, contrairement à un égorgement halal qui peut entrainer un quart d’heure d’agonie, et sans bruit pas comme les armes à feu, sans avoir besoin de munitions, et jamais de problème de chargeur vide,
qu’il faut voir cette baguette magique comme une arme.
C’est avant tout un outil.

Actuellement ça sert aux gens malhonnêtes pour cambrioler et aussi aux roms en présence illégale sur mon territoire pour déplacer les dalles des pierres tombales pour voler les dents en or, les bijoux de nos morts, arracher les métaux sur les tombes, nos monuments, voler les plaques en fonte sur les routes…

Les gens honnêtes peuvent en avoir aussi.
Par exemple, moi j’en ai déjà un depuis très longtemps.
Il me sert essentiellement à démonter des palettes, pour récupérer plein de planches gratuites et de bois gratuit pour me chauffer, sans dépenser un centime en TVA ou en charges diverses pour du fioul, de l’électricité, du gaz, dont les prix ne cessent d’augmenter.
Là, c’est zéro taxe, zéro TVA, pas d’argent qui entre pour que votre président finance ses 4 guerres, loge toujours plus de roms et leur paie des dents avec nos impôts…

se-preparer-aux-crises.fr _ Un levier pour ne pas avoir besoin de forcer

Le mien, c’est pas un minuscule pied de biche de pédé qui tient dans la poche avec des couleurs fluo de surfeur blond décoloré, ou flashy comme sur les teeshirts des fumeurs de joint fans de reggae. C’est pas un minitruc léger avec un revêtement en silicone rose comme un sextoy, pour gonzesse survivaliste qui s’équipe pour survivre à une invasion de requins volants ou de zombies illuminatis de la planète mars.

C’est une grosse barre bien lourde en métal moche, mais bien virile comme il faut, très dure et travailleuse.

Plus le manche est long et moins on a besoin de forcer quand on s’en sert de levier.
Donc, beaucoup moins de fatigue, et on peut s’amuser avec plus longtemps.
Yaaargle !…

En pied de biche aussi, en vrai, c’est la taille qui compte.

 

Bon, alors… quand je vous dis que c’est une « baguette magique » je ne suis pas loin de la vérité.
Ca permet d’obtenir absolument tout ce dont vous pouvez avoir besoin au début d’une guerre, quand il y a encore plein de choses partout.
Après, plus ça traine et moins il restera de choses.
C’est dans les premiers mois qu’il va falloir prendre ce qui vous manque, là ou c’est déjà maintenant.

Ou ?

euh…
Entre vous et moi, je vais vous répéter un SECRET terrifiant que le gouvernement ne veut pas qu’on sache, mais ne dites pas que c’est encore moi qui vous l’ai dit sinon je vais finir par avoir des problèmes tous les matins avec la police politique islamo-socialiste. Merci.
Hein, je compte sur vous.
Ne cliquez pas sur l’icône Facebook « J’aime » en haut de cet article pour le partager avec tous les contacts que vous aimez.
Dans cette page je parle de morts, de pillages et de ne pas payer d’impôts, Il parait que c’est pas marrant.

Bon alors (il faut pas le dire mais les racailles des cités et les djihadistes ont trouvé où se procurer gratuitement des gilets pare-balle et des armes légères : Au lieu de mettre le feu aux voitures de police comme avant, ils les pillent pendant que les cowboys sont en intervention ailleurs et que les voitures sont sans surveillance. En trente secondes avec un pied de biche, tout le contenu du coffre est à eux, shutttt, le répétez pas).

(Des commissariats sont aussi pillés avec la même méthode, de la force brute et rapide, pour prendre les armes, la drogue, l’argent saisie… mais, shuuuut, ne le répétez pas, l’état veille sur nous et nous interdit de le répéter, hein.
Faut pas faire peur aux français, on risque d’avoir des ennuis à parler des crimes des envahisseurs).

 

Pour avoir des infos réelles sur la sécurité des commissariats, ou de votre maison, votre entreprise, votre parking… il ne faut pas passer par les statistiques officielles bidonnées par tous les dirigeants depuis près de 20 ans.

Il vaut mieux passer par ceux qui profitent de la situation pour faire des affaires, pour que l’argent coule à flot dans leurs poches grâce à vos malheurs.
Donc par exemple, là, chez un installateur de portes blindées.
Vous apprenez qu’avec un simple pied de biche ou un gros tournevis, il faut souvent moins de 2 ou trois minutes à un cambrioleur pour entrer. Oups… j’ai encore cassé les illusions des cons qui croient qu’il ne faut pas guillotiner les quelques voleurs récidivistes et que c’est à tout le monde de dépenser les économies pour s’équiper en matériel si… efficace.
Tsss.
Ma résolution d’essayer de m’exprimer poliment sans insulter les moutons électeurs marieurs de fiotes, je crois que je ne vais pas y arriver.

 

Bon, donc en vérité, vos grosses portes en bois éclatent très facilement.
Le contour de la porte est aussi fragile.

Le PVC se déforme avec un simple chalumeau, acheté lui aussi pour une quinzaine d’euros en libre service dans les magasins, comme les pieds de biche, les tournevis, les grosses haches…

Porte ouverte au pied de biche

En fait, en possédant légalement des outils simples et robustes, vous êtes bien équipé pour le début de la guerre civile.
Pas besoin de faire comme les racailles et de risquer des années de prison pour la possession d’armes de guerre, d’explosifs…
Pas besoin de dépenser des fortunes dès maintenant. Juste quelques dizaines d’euros en matériel déjà utile actuellement, pour faire seulement des choses honnêtes et légales.

Par exemple en démontant des palettes, en bricolant avec le bois des étagères pour l’autosuffisance alimentaire pour cultiver beaucoup sur une très petite surface au sol, ouvrez vos oreilles, écoutez la radio, et réfléchissez tranquillement.
Observez qui fait quoi.

Qui est un ennemi.
Qui vole.
Qui tue.
Qui est malhonnête.
Qui est un traitre qui s’enrichit sur le dos du peuple étranglé d’impôts ?

Autour de vous, juste à côté,
Où sont les armes ?

Où sont les centaines de bonbonnes de gaz protégées par des grilles qui s’arrachent en quelques dizaines de secondes avec un pied de biche assez long pour tordre les serrures en métal ?

Ou sont les outils ?

Ou sont les ressources des ennemis, du camp qui vous tueront et vous voleront quand la guerre civile va éclater.
Ou sont les véhicules ?
Surtout les camions qui transportent beaucoup de choses, les motos qui peuvent frapper rapidement partout, les vélos silencieux, les chevaux qui appartiennent aux voleurs traitres riches, qui peuvent servir de moyens de transport et de force de travail quand le carburant manquera, ce qui arrivera très rapidement quand les routes ne seront plus sûres…
Puis un cheval, ça se bouffe, contrairement à une twingo sans essence.

Avec un simple pied de biche acheté légalement, on peut ouvrir une porte pour récupérer carrément les clés et avoir tous les véhicules des ennemis en parfait état sans réparation à faire.

Actuellement pour vous préparer aux massacres ethniques à venir, vous n’avez pas besoin de violer les lois (même toutes les mauvaises) et risquer de vous faire mettre en prison, où vous ne pourrez rien préparer pour protéger votre famille.
Ne faites que des choses légales.
Achetez surtout du petit matériel non électrique, sans moteur, qui permet l’autosuffisance et l’autoproduction. Aussi de quoi recharger des piles et des batteries.

Tous les préparatifs pour devenir plus autosuffisant à cause de l’effondrement du pouvoir d’achat, de l’euro qui perd sa valeur, des banques voleuses,… sont utiles aussi lors des pires catastrophes et des guerres. Donc préparez-vous déjà à ça.

Là au moins on connait déjà la date. C’est pas pour dans trois mois peut être, un an ou trois ans. C’est dès maintenant. On est déjà financièrement presque tous de plus en plus dans la merde.
C’est du concret.

 

Et surtout, ouvrez les yeux.
Mémorisez qui fait quoi, où trouver quoi, qui sera un ennemi…

Vous aurez l’avantage sur ceux qui n’ont rien vu venir, quand il faudra tuer pour ne pas être tué, quand il faudra nourrir votre famille, acheter des médicaments hors de prix au marché noir avec des bijoux en or…

Quand vous devrez être Robin des bois.

Le peuple opprimé par les fabius valls taubira de son époque, l’adorait.
Il a tué et pillé. Mais seulement les criminels et les oppresseurs. Donc c’est cool. C’est une belle histoire à raconter aux enfants qu’on aime.
Disney en a même fait un dessin animé.

8 siècles après ses tueries, sa côte de popularité est toujours très largement supérieure à celle de françois hollande le mou bien pensant.

Voilà.

Et pendant que j’y suis,
Vous avez lu l’histoire de Jesse James ?
Comment il vécut, comment il est mort ?
Ca vous a plus hein ? Vous en demandez encore.
Eh bien, écoutez l’histoire de Bonnie and Clyde :

Alors voilà, Clyde a une petite amie
Elle est belle et son prénom c’est Bonnie
A eux deux ils forment le gang Barrow
Leurs noms : Bonnie Parker et Clyde Barrow

Bonnie and Clyde
Bonnie and Clyde

Moi lorsque j’ai connu Clyde autrefois
C’était un gars loyal, honnête et droit
Il faut croire que c’est la société
Qui m’a définitivement abimé

Qu’est-ce qu’on a pas écrit sur elle et moi
On prétend que nous tuons de sang froid
C’est pas drôle mais on est bien obligé
De faire taire celui qui se met à gueuler

Un de ces quatre, nous tomberons ensemble
Moi je m’en fous; c’est pour Bonnie que je tremble
Quelle importance qu’ils me fassent la peau
Moi Bonnie, je tremble pour Clyde Barrow

Bonnie and Clyde
Bonnie and Clyde

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

et Serge Gainsbourg.

Recherches populaires vers cette page :

  • pied de biche (100)
  • pieds de biche (12)
  • a ton le droit davoir un pied de biche chez sois (1)
  • pied de biche arme (1)
  • ouvrir une porte avec un pied de biche (1)
  • ouvrir un magasin au pied de biche (1)
  • lesurvivaliste pied de biche (1)
  • comment les cambrioleur utilise un pied de biche (1)
  • arme pied de biche le choisir long (1)
  • se servir pied de biche (1)

Construire un composteur gratuit en bois de palette

Vos déchets alimentaires et les végétaux que vous taillez ou arrachez peuvent servir à faire gratuitement du compost.

Le bois gratuit de palettes que l’on trouve un peu partout après la fermeture des magasins peut être utilisé pour construire beaucoup de choses, et notamment un composteur.

Je vais vous montrer une manière d’en faire un avec seulement une scie, un marteau et une poignée de clous.

Il n’y a rien de compliqué, c’est à la portée de tout le monde…  mais, même si c’est facile et presque gratuit, vous n’en aurez peut être pas besoin.

J’en ai un depuis trois ans. Maintenant il ressemble à ça :

Changement d'aspect du bois laissé à l'air libre, dehors sous les intempéries

C’est très moche.

Le bois non traité laissé sous la pluie et le soleil brûlant de Marseille a rapidement pris un aspect de vieil objet pourri bancal qu’on entasse dans un coin mais qu’on devrait jeter, un jour… si vous voyez ce que je veux dire.
Si vous voulez un joli jardin, très décoratif, achetez vous plutôt quelque chose de beau.

 

L’intérêt du composteur est d’avoir un endroit où toutes les petites saletés grouillantes du jardin peuvent faire leurs trucs de saletés : détruire, se reproduire pour détruire plus, détruire, décomposer les restes d’aliments, les mauvaises herbes et les parties taillées sur les plantes.
Donc, pour ne pas tuer ces cochonneries travailleuses, le bois est forcément non traité.

A priori, je dirais qu’un composteur, qui peut être fait en une heure ou deux, avec une poignée de clous, une scie et un marteau, dure entre 4 et 8 ans, selon l’humidité de votre climat.
Donc c’est un petit travail qui en vaut la peine.

Le mien, par contre, je vais déjà le détruire. Je vais lui mettre des coups de scie pour le transformer en bois d’allumage pour la cheminée. (Donc contrairement au plastique, ici rien ne se perd).
Finalement mon jardin est trop petit pour quelque chose dont je me sers peu.
Le composteur n’a vraiment pas souvent été rempli depuis que je l’ai fait.

Je n’y met plus de déchets alimentaires. Aller tout le temps dans le jardin pour jeter les épluchures et les coquilles d’oeuf, ça m’a plus que gonflé très vite.
Laisser une cagette dans la cuisine pour entasser pendant quelques jours et réduire les allers-retours, ça fait crade, beuheeeerk..

Donc, je n’y met plus que les restes de taille, les plantes arrachées, et donc finalement, il est presque toujours vide.
Pour aussi peu de compost, ça n’a aucun intérêt. Autant utiliser directement un petit sécateur pour faire des morceaux à peine plus gros qu’une main, et les laisser tomber directement au sol, autour des plantes.
C’est un paillage qui protège le sol et garde l’humidité.

Comme j’ai enlevé le gravier qui couvrait la terre sur une grande partie de mon mini jardin, j’ai trouvé une terre sèche, tassée, dure… morte.
Très rapidement, après seulement quelques semaines, les zones où j’avais mis des plantes qui couvraient le sol, l’aspect de la terre a changé. Elle est de plus en plus belle.
Donc, maintenant je couvre le sol avec des végétaux.
Je vois vraiment une différence avec la terre non couverte.

Plutôt que d’utiliser le composteur, maintenant je coupe tout en morceaux que je laisse sur place.
Il y a une technique qui semble très prometteuse pour les très petites surfaces : la culture en lasagne, du même nom que le plat italien formé de plusieurs couches. Des déchets alimentaires ou végétaux, de la terre, du carton, de la terre… et un rendement prétendument délirant par ceux qui en font la publicité sur internet. Comme je ne crois que ce que je vois, je testerai et je publierai le résultat.
Il y a trop de gens sur internet qui ré-écrivent des idées reçues et quand on fait ce qu’ils disent, c’est un carnage.

Je constate juste que la terre couverte devient rapidement plus belle, alors je n’ai plus envie d’utiliser le composteur.

Bon, la construction.

Fabrication d un composteur en palette à partir d un cube trouvé

La taille du mien a été imposée par le cube tout prêt, en palette, que j’ai trouvé dans la rue.

J’ai pensé naïvement qu’il suffisait de recouvrir des surfaces avec des planches et de faire un couvercle.

En vérité, plutôt que de partir proprement et simplement de planches déclouées, en travaillant confortablement sur une table, là, je me suis plié dans tous les sens pour clouer de façon pas du tout confortable.
Ca a été un moment de bricolage plutôt désagréable, avec du mal au dos, aux genoux et de la fatigue. (Normalement j’ai le sourire quand je bricole).

Donc, je vous conseille de simplement déclouer des planches de palette et quand vous en aurez assez, vous les reclouez pour faire des surfaces directement aux dimensions que vous voulez.

Que des planches droites.
En vieillissant, la courbure empire.

Il me manquait une planche, alors j’en ai utilisé une tordue. Regardez au bout de trois ans :

Composteur en palette, planche tordue

D’un autre côté, une seule planche s’est gondolée, donc on est bien dans l’ordre d’idée d’une durée de 4 à 8 ans, pour du bois non traité, et gratuit.
C’est pas mal du tout.

Aussi, vous voyez sur la photo que mon assemblage est particulièrement mal fait. Je n’ai pas cloué l’extrémité des planches. C’est normal que ça bouge autant.

La structure est réalisée avec les plus longues planches, puis recouverte avec des chutes.

Bon, donc, déclouez tout et reclouez proprement, aux dimensions qui vous conviennent.

Vous pourrez construire du costaud plutôt que de bricoler tant bien que mal sur de l’existant.

Gardez les longues planches pour faire une structure solide.
Pas besoin de n’utiliser que des grandes.
Les petites peuvent servir à recouvrir la structure.

Couvrir la structure avec des chutes de bois

Si vous avez la flemme de mesurer les planchettes une par une, pour les couper à la bonne dimension avant de les clouer, vous pouvez tout clouer puis mettre vite fait un grand coup de scie sur ce qui dépasse.
… ou si vous n’avez pas de matériel de précision pour faire un travail dans les règles de l’art.

En fait, avec cette méthode, toutes les planches sont à la même hauteur.

Fabrication d un composteur en palette

Mettre une grille en haut, c’était pour empêcher mes chats de sauter dans les trucs piquants, comme les restes de tailles de rosiers plein d’épines.

Fabrication d un composteur en palette _ 28704563

Finalement, les choses avec des épines, maintenant je les jette directement.
J’en ai eu marre de me piquer les doigts en touchant le compost ou en rempotant des plantes qui ont eu du compost avec des épines l’année d’avant et toujours piquantes malgré le temps.
Donc, tout ce qui pique, poubelle ! directement.

Donc, la grille en bois au-dessus, qui à l’usage empêche aussi ce qu’on jette de tomber directement sur le tas, c’est des manipulations en plus. A la longue, c’est gonflant.

Oui, je sais, tout me gonfle.

Schtroumpf grognon _ moi j aime pas les j aime pas

Donc, rien au-dessus.

Le couvercle aussi, c’était une mauvaise idée.
Il n’a servi que la première année. Puis j’en ai eu marre de devoir le relever chaque fois que j’emmenais même juste une toute petite plante.

Ca fait deux ans que le couvercle est posé en position ouverte.
Pas la peine de faire un couvercle.

schtroumpfs_grognon_moi_j_aime_pas_les_couvercles

En plus c’est pratique, sans couvercle. En arrosant le jardin, sans manipulation supplémentaire on peut mettre un peu d’humidité sur le tas de compost pour faire plaisir aux bactéries grouillantes et aux champignons, pour accélérer la maturation du compost.
Vers chez moi c’est presque toujours tellement sec.

Fabrication d un composteur en palette _ 47164476La grande ouverture devant, par contre, ça c’est réussi. Si votre composteur est souvent beaucoup plus rempli que le mien presque toujours vide.
Plutôt que de déplacer tout le composteur et tout éparpiller, devoir nettoyer chaque fois qu’on veut se servir, il suffit d’ouvrir un seul côté.
C’est propre, fonctionnel, efficace.

La fabrication m’a demandé seulement quelques clous et du bois de récupération, toujours.
Pas besoin de plus. Pas de charnières, rien. Ca marche très bien.

Fabrication de la porte amovible du composteur en palette

Porte amovible

Quand vous clouez, sciez, prenez une position confortable. Eventuellement vous pouvez faire pivoter votre composteur sur lui-même pour travailler à l’aise.

Mettre le sol à niveau

Choisissez une place pas trop à l’ombre, pour que le bois ne pourrisse pas trop vite.

Un petit coup de râteau pour aplanir le sol et vous pouvez simplement poser le composteur sur de la terre nue.

Composteur posé directement en pleine terre

Il n’y a pas de fond, pour que les lombrics puissent venir casser la croute à volonté.

Isoler le bois de l'humidité du sol

Pour éviter que le bois non traité ne draine trop d’humidité et pourrise, c’est bien d’isoler le composteur en palette de la terre nue.
Vous pouvez par exemple mettre une bonne couche de gravillons seulement sous le bois, ou des grosses pierres, des tuiles… comme il me restait quelques vieux carreaux, je m’en suis servi.

Composteur callé contre un mur à l'abris du vent

La prise au vent est importante. Il peut être nécessaire de le fixer au sol entre quelques piquets, ou contre un mur.

Composteur en paletteFabrication d un composteur en palette _ 56620568Fabrication d un composteur en palette _ 17922533

Bon, en fait, j’étais globalement satisfait de ce composteur, mais le problème chez moi est que le jardin est trop minuscule.
Si vous avez une belle surface, un gros composteur en palette est une bonne idée, et vu le peu de travail, vous ne le regretterez pas.
Ca ne coûte que quelques clous et prend très peu de temps

Les plantes mortes seront rassemblées dans un gros bloc à l’abri du vent qui éparpille. Les restes d’aliments ne seront pas visibles.
C’est propre et fonctionnel.

Composteur en bois gratuit

Mais je crois que sur une petite surface un composteur n’est pas nécessaire, si vous n’utilisez pas vos épluchures et restes alimentaires.

Schoumptrf qui tire la langue

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • composteur palette (106)
  • composteur en palette (91)
  • fabriquer un composteur (82)
  • fabriquer un composteur avec des palettes (54)
  • fabriquer un composteur en bois (38)
  • fabriquer composteur bois (32)
  • construire un composteur en bois (31)
  • fabriquer un composteur facile (30)
  • fabriquer composteur palette (29)
  • fabriquer composteur (28)