Archive for Impôts

Le Centre des impôts de Morlaix incendié par des légumiers en colère

Ca y est, ça commence.

Hier,
Une centaine de légumiers bretons sur le point de faire faillite ont détruit un centre des impôts dans le Finistère.

Ils n’étaient pas armés, ils n’avaient pas vraiment de moyens. Ils ont simplement réutilisé de vieilles palettes et des pneus.

Il n’y avait quasiment pas de « forces de l’ordre », probablement mobilisées par dizaines de cars pour bloquer la rue d’un théâtre où joue un comique, ou ailleurs en train de voler les automobilistes avec des radars.
Ou peut être que les policiers n’avaient pas de budget pour l’essence de leurs véhicules…

On dirait que quelques personnes en ont finit avec le consentement (obligatoire sous peine d’énormes sanctions) aux impôts et l’absence d’écoute et de bons sens des « autorités » qui imposent un embargo vers la Russie, un rare pays qui achetait encore nos produits malgré le prix délirant de notre main d’oeuvre.

 

Et dans le même temps, une armée d’avions rafales faisait des milliers de kilomètres pour bombarder un dépôt d’essence en irak, grâce à l’argent des impôts.
Les dépenses prioritaires des incompétents élus sont de faire un peu de fumée très loin.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • outil demonte palette (13)

L’économie parallèle accélère la faillite de l’état

L’incompétent qui détruit notre pays, hollande a avoué qu’il avait déjà fait livrer en secret des armes aux assassins musulmans « rebelles ».
A côté de ça, on apprend par exemple que les policiers de la BAC d’Amiens n’avaient pas de voiture cet été pour faire les rondes et ont dû emprunter des vélos.
Ca donne envie de payer plein d’impôts, c’est fantastique. Qu’est-ce que ça motive, woaaaaaaa…

Enfin, de toutes façons, vous êtes obligés, vous n’avez pas le choix, sinon vous serez condamnés à payer d’énormes amendes et pénalités.

La menace de sanction est obligatoire parce que les politiciens n’apportent vraiment pas de contreparties aux efforts des français saignés à blanc par ces traitres. Plutôt que d’encourager les bons comportements en les récompensant, ils étranglent et menacent de plus de coups.

Ils n’ont que les mots croissance et PIB à la bouche. L’argent est leur seule valeur.
Les gens eux, voudraient de la sécurité, un environnement sain, du respect, de la confiance, pouvoir faire de belles choses sans que quelqu’un viennent tout leur détruire.

Si ça ne rapporte pas 60% de charges salariales, puis 20% de TVA, puis 15% d’impôts sur le revenu, vous n’avez pas le droit de rêver. Si les milliers de parasites de la politique n’ont pas leur part du pillage, vous serez sanctionnés. Le problème c’est vous, évidemment. Pas eux, qui sont incapables de se remettre en question et qui se votent uniquement des « lois » qui leur donnent l’impunité et plus de pouvoir de nuire et menacer.

Si plus de 10 millions de français sont dans la précarité à cause des charges sociales complètement délirantes qui font couler 150 entreprises par jour, pour les politiciens, le problème généralisé ne vient évidemment pas des conséquences de leurs vols organisés.

C’est désespérant, ce mur d’incompétence, hein…

Bon, pour une fois je vais vous donner une bonne nouvelle : il est en train de s’écrouler.
Regardez tous les signes.

La soi-disant « croissance » est clairement une dépression masquée par les mauvaises dépenses, comme une météo épouvantable l’hiver dernier qui oblige les familles à puiser dans leurs économies pour ne pas crever de froid.
Ca n’embellit pas la vie, ça ne crée rien. Ca part en fumée et ça coûte cher, en gaspillant dans des sociétés d’énergie privatisées.
Mais les politiciens sont contents, ça fait 20% de TVA et ça camoufle momentanément le trou du PIB.

Les italiens ont déjà franchi le pas de l’immoralité politique totale : les milliards de la drogue, du trafic d’arme, de la prostitution et de la criminalité, sont maintenant intégrés dans le calcul du PIB.
Bruxelles exige que l’on fasse la même chose.
Tout ça pour masquer que le monde étroit des politiques, avec leurs oeillères, est en train de s’effondrer. « La croissance », leur dieu, leur religion, ne marche pas.
Tout montre que la décroissance est de plus en plus prononcée. (Ca s’appelle une récession, mais il ne faut pas le dire, il semblerait que ce soit un mot sale ou tabou).

Les millions de personnes exclues du système de l’emploi pour diverses raisons (charges énormes, absence de diplômes obligatoires, refus de prêts…), font évidemment un peu de chiffre non déclaré.
Ce n’est pas seulement le billet glissé à la babysiter sans payer les 60% de charges sociales supplémentaires en plus de toute la paperasse, les déclarations, les contrats de travail et tout le bordel.
De plus en plus de centaines de milliers de français ne déclarent plus une belle partie de leur revenus.
Personnellement je ne risque pas de blâmer les dizaines de milliers de pauvres entrepreneurs qui ont coulés ces deux dernières années à cause de la concurrence déloyale de l’invasion de main d’oeuvre européenne à prix cassés qui ne paie pas les mêmes charges sociales.

Sur le chantier de la maison neuve qui s’est construite à dix mètres de chez moi, à part le fils du propriétaire, je n’entendais presque jamais parler français.
Ha si, une fois. Une conversation que j’ai écoutée quelques minutes pendant que je bricolais dehors.
Quelqu’un disait à peu près : « on travaille de plus en plus pour ne plus rien gagner. Avant on mettait un peu en banque, on vivait bien, parfois on se payait des vacances, on se faisait plaisir. Maintenant on n’a plus rien. Ce qu’on gagne on n’en profite pas. On n’a que de la fatigue et des factures. On ne met plus rien de côté… »

Ca doit vous sembler familier, non ?
On dirait que les gens ne parlent plus que de ça, partout où je passe. Je n’ai même pas besoin d’orienter la conversation. Ils en parlent tous spontanément.

Bon, donc, des millions de français exclus du marché des contrats de travail non rémunérateurs et sans stabilité, par les quelques politiciens (qui eux gagnent beaucoup) sont sensés être des criminels qu’il faut sévèrement punir quand ils arrivent à se débrouiller pour survivre.
Il y a des lois terribles sur le travail dissimulé.
Il y a des lois terribles sur les redressements d’impôts suite à une rentrée d’argent non déclarée.
Il y a des lois terribles pour vous obliger à acheter neuf, beaucoup plus cher, avec de la TVA et des charges sociales sur les fabricants, les vendeurs, les magasins…

hollande a besoin de votre argent pour aller aider les rebelles djihadistes qui gazent des civils non-rebelles, ne l’oubliez pas. Votre argent n’est pas à vous, il appartient à votre maitre. Il peut en faire tout ce qu’il décide, il est encore soutenu par 10% de la population.
… On peut se demander qui soutient encore ce minable…

C’est probablement ceux qui détournent l’argent public et qui ne veulent pas que leur train de vie diminue.
Et donc, dans ce contexte de bonheur total où la joie immense que l’on ressent tous vaut moins qu’un frémissement de 0,00001 % du saint PIB, une gigantesque quantité de français a compris l’intérêt des transactions directes entre particuliers.
Pas seulement pour du babysiting, des cours particuliers, faire réparer la chasse d’eau, installer un antivirus sur l’ordinateur… pour du travail non déclaré,
mais aussi pour les achats, tout est énormément moins cher d’occasion.
L’argent coule à flot sur les sites de petites annonces comme leboncoin ou ebay.

En tenant compte des tranches d’âges, la France doit avoir pas loin de 30 millions d’internautes, dont beaucoup avec des smartphones toujours dans la poche, qui se créent des adresses emails en quelques clics, qui utilisent des lignes de téléphone jetables prépayés, des faux comptes paypal…
Il n’y a pas que ceux qui vendent les objets qui les encombrent, il y en a aussi des centaines de milliers (au minimum) qui vivent de ventes non déclarées.
Tout pour eux, pour leur famille, pour les dépenses qu’ils choisissent eux-mêmes,
rien pour payer les fonctionnaires qui accueillent les gens mécontents dans les centres d’impôts, ni pour le salaire des seulement 577 députés comme Thévenoud qui améliorent tant nos vies…

C’est une tendance généralisée.
Sur toute une population de 67 millions de personnes.
De plus en plus de gens déclarent de moins en moins de choses, travaillent occasionnellement ou durablement de façon dissimulée, ne déclarent pas ce qu’ils vendent, louent…
donc de moins en moins d’argent rentre dans les caisses de l’état déjà presque en faillite qui a créé ce système non viable dont il est en train de devenir lui-même la victime, après avoir broyé une partie du peuple.

Le parasite commence à mourir de faim.
Le virus à déjà presque tué l’hôte.

Il est impossible que la tendance de fond s’inverse.
C’est de la pure logique.
Se connecter à internet est toujours plus facile. Passer des annonces et échanger entre particuliers est constamment facilités par de nouveaux sites, toujours plus performants…
Les transactions directes entre particuliers sont de plus en plus facilitées, et vu que la récompense à respecter les règles est de se faire humilier, voler, poignarder dans le dos…
La courbe officielle du chômage ne peut pas s’inverser.

C’est mort.

L’économie devient souterraine.

L’état va avoir toujours moins d’argent à gaspiller.

Préparez-vous à devenir violents pour obliger les sourds qui vous gouvernent à faire les bons choix dans les dépenses. Ou mieux, les remplacer enfin par des gens compétents.
Pour le moment, pour être ministre socialiste de l’écologie il suffit d’avoir écarté les jambes, ça explique le niveau.

Moins de millions gaspillés pour les envahisseurs qui violent volontairement nos lois, moins de millions pour offrir des armes aux assassins musulmans dans quelques uns des tous ces bleds coraniques continuellement en guerre et en épuration ethnique,
moins de millions pour les syndicats qui ont détruit presque tous les emplois des français,

Il y a des priorités dans les dépenses.

Faire en sorte qu’il y ait moins de français « sans-dents » en est une.

Oubliez cette idée de « croissance » qui obsède les énarques déconnectés de la vie, qui n’ont jamais eu un vrai boulot.
Ca ne repartira pas.
Les entreprises meurent, sont vendues en pièces détachées, leurs locaux restent vides sans repreneurs…
L’économie change et c’est pas plus mal.

Vouloir absolument la croissance, dans un monde qui commence à manquer de presque toutes les ressources, c’est une stupidité presque de l’ordre du crime contre tout ce qui est sur la planète.

On peut consommer mieux, plus intelligemment. Construire des vies moins folles, sans 1/4 des gens sous psychotropes.
C’est pas plus mal que ce système tout financier s’écroule. Il ne fait que broyer les gens et salir tout ce qui a une vraie valeur.

Tiens, ce matin au petit déjeuner, comme depuis les deux dernières semaines, je vais encore manger du raisin qui a poussé gratuitement dans mon mini jardin, sans rapporter un centime de croissance en TVA et charges salariales, sans une seule molécule de pesticide, ni d’engrais chimique, sans main d’oeuvre étrangère, tout ça…

Les espèces de merdes qui vous gouvernent, que les médias qu’ils se payent avec notre argent public appellent « élites » en les suçant, ne font rien pour vous, vous l’avez enfin remarqué ?

L’espagnol franc maçon valls, ministre socialiste du gazage d’enfants de manifestants pacifiques catholiques français et du déploiement de cars de crs autour d’un mini théâtre comique, qui nous coûte pas loin de 600 000 euros chaque année, a généreusement accordé quelques euros d’augmentations aux retraités français qui ont cotisé toute leur vie.

Voilà. Maintenant c’est ce que vous avez en respectant leurs règles.

 

Bon, c’est pas tout ça, mais je vais aussi ramasser presque mes dernières tomates gratuites de la saison. Ce printemps j’ai même planté des noires, des grosses jaunes magnifiques, des oranges, des cerises de trois couleurs et mêmes des vertes avec des zébrures.
Aux repas j’ai eu plus de plaisir qu’avec les truc ronds rouges fermes cueillis pas murs arrosés de pesticides, de désherbants et de conservateurs, vendus dans les supermarchés, plusieurs euros par petit sachet…

Allez, je vous laisse tranquille. Vous pouvez vous préparer pour aller encore pointer pour rien à pôle emploi.
Bonne journée…

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

La déclaration d’impôts

 

Citations sur le vol « légal » des impôts

« Grâce à la bureaucratie et au socialisme, il n’y aura bientôt que deux partis en France : ceux qui vivent de l’impôt et ceux qui en meurent.  »
Achille Tournier

 

« Si l’impôt, payé sous la contrainte, est impossible à distinguer du vol, il s’ensuit que l’État, qui subsiste par l’impôt, est une vaste organisation criminelle, bien plus considérable et efficace que n’importe quelle mafia « privée » ne le fut jamais. »
Murray Rothbard

 

« Il ne fait pas doute qu’un impôt exorbitant, équivalant par exemple, en temps de paix comme en temps de guerre, à la moitié ou même au cinquième de la richesse de la nation, justifierait, comme tout abus caractérisé de pouvoir, la résistance du peuple. »
Adam Smith, (Leçons de jurisprudence)

 

« Verser de l’argent ès mains d’un percepteur ressemble terriblement à l’opération niaise qui consiste en le jet d’une pareille somme dans un abîme probablement sans fond. »
Alphonse Allais

 

« Ainsi, le peuple n’est pas misérable seulement parce qu’il paie au-delà de ses moyens, mais il est misérable encore par l’usage que l’on fait de ce qu’il paie. »
Benjamin Constant

 

« L’impôt est un vol, purement et simplement, même si ce vol est commis à un niveau colossal, auquel les criminels ordinaires n’oseraient prétendre. »
Murray Rothbard

 

« Le fait est que, tel un voleur de grand chemin, le gouvernement vous dit : la bourse ou la vie ! Il est vrai qu’il ne vous attaque pas dans un lieu désert, au bord de la route, vous braquant un pistolet sur la tête pour vous vider les poches. Mais le vol n’en est pas moins un vol, et il n’en est que plus lâche et honteux. »
Lysander Spooner

 

« D’après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d’exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l’État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s’appelle un vol. (…) L’impôt fondé sur le principe de la justice sociale et de la réduction des inégalités donne lieu aux spoliations les plus injustes. »
Philippe Nemo

 

« Si en France on établit l’impôt sur le revenu, on commencera avec un taux progressif fort supportable, et puis, chaque année, à l’occasion du budget, on l’augmentera. »
Vilfredo Pareto

 

« Il est doux de prendre sa part d’un impôt qu’on ne paie pas. »
Vilfredo Pareto

 

« Un contribuable, c’est quelqu’un qui travaille pour l’État, mais qui n’a jamais eu besoin de passer un concours. »
Ronald Reagan

 

« L’évasion fiscale préserve la liberté des citoyens en asphyxiant le budget de l’État. Ceux qui la pratiquent n’en profitent pas seulement eux-mêmes, ils rendent service à toute la collectivité en freinant la prolifération des bureaucraties. »
Christian Michel

 

« Tout cela n’a qu’un but: détourner l’argent des poches des citoyens (sujets), vers leurs élus (maîtres). L’État s’accapare de larges parts des ressources des citoyens, les laissant souvent dans une misère qui forcément fait d’eux une clientèle toute trouvée. »
Hervé Duray (L’état est une secte)

 

« Le jour est proche où nous n’aurons plus que l’impôt sur les os. »
Michel Audiard

 

« Mon percepteur des contributions m’abandonne généreusement une partie de ce que je gagne. »
Hergé

 

« Quand je donne quatre coups de pédales, il y en trois pour l’État et un pour moi. »
Bernard Hinault (champion de France de cyclisme)

 

« La fiscalité, c’est le vol et le brigandage par lesquels une partie de la population, à savoir la classe dirigeante, s’enrichit au détriment du reste de la population, à savoir les gouvernés. »
Hans-Hermann Hoppe

 

« Qui paye ses impôts vole sa famille. »
Anonyme

 

« D’après tous les principes de la morale la plus universelle, le fait d’exiger de certains citoyens un impôt qui ne soit pas pensé et calculé comme le paiement de services rendus par l’État – le fait, donc, de prendre à certains hommes le fruit de leur travail et de leur propriété sans contrepartie – s’appelle un vol. »
Philippe Nemo

 

« Le droit public vous permet, si vous êtes un agent de l’État, de faire des choses que le droit privé ne vous permet jamais de faire. Si je vole l’argent de votre portefeuille, je serai puni en tant que citoyen privé. Si je fais toutefois cela en tant qu’agent du fisc, ce n’est pas considéré comme un crime, même si du point de vue de la personne qui subit le vol il n’y a absolument aucune différence. Le droit public permet de voler. »
Hans-Hermann Hoppe

Recherches populaires vers cette page :

  • impôt vol légal ? (6)