Archive for Bruno

La fin programmée du CDI, crise pour la précarité absolue

fin du cdi précarité

Même si on a l’impression que l’année pourrait commencer sur les chapeaux de roues avec une forte augmentation des marchés financiers en moins de 10 séances, il n’en n’est rien.

De nombreuses valeurs de la côte ont déjà augmenté de plus de 30 % en seulement 9 séances.

Si pour beaucoup l’augmentation de l’indice parisien CAC40 est symbole de reprise économique, à la veille du début de la saison des résultats, l’heure sera donc au retour aux réalités.

Pourquoi croyez-vous qu’aujourd’hui il y ai eu un sondage BVA sur la suppression du CDI ?

Supprimer des emplois permet de faire monter la bourse

La plupart du temps, on remarque à chaque fois qu’une annonce de suppression d’emplois est annoncée, « un rebond technique » dans le jargon des financiers démarre sur la valeur. Et ce n’est pas seulement un « rachat de short ».

Les suppressions d’emplois, leur permettent d’avoir une meilleure « flexibilité de l’entreprise », c’est à dire  :

  • De faire appel aux prestataires et sous-traitants extérieurs (français ou étranger)
  • De faire appel aux travailleurs étrangers et baisser les coûts, et d’y mettre en concurrence tous les salariés européens
  • De « rajeunir » ses salariés
  • De précariser les emplois (CDD, temps partiels, intérimaires)
  • De faire gagner beaucoup d’argent aux dirigeants et autres spéculateurs au détriment des travailleurs

Il n’en demeure pas moins, que tous les chômeurs, avec leur salaires réduits, consommeront moins.

Et de ce fait, contribueront de manière générale à long terme à une baisse générale de la consommation, ce qui signifiera aussi à terme une baisse de chiffre d’affaire, et donc de nouvelles mesures de licenciement.

Les vagues de licenciement continuent

Suite à notre article précédent, de nombreuses entreprises françaises licencient à tour de bras, ou délocalisent.

Aujourd’hui c’est Virgin, demain la Fnac, cité dans l’article précédent d’Alexandre.

Mais d’autres boutiques en ligne américaines se portent bien et ont su s’adapter.

Les américains sont en train de gagner la partie, avec ces nombreuses entreprises qui travaillent sur Internet.

licenciement american express amexMême si les paiements se font par Carte bancaire, aujourd’hui c’est Amex qui supprime 5 400 emplois, soit plus de 8% de ses effectifs (avec au total un peu plus de 63 000 employés) en annonçant un bénéfice supérieur aux attentes et un chiffre d’affaire en hausse de 5 % !

Amex est un groupe de cartes de crédit American Express.

Voir l’article complet

Image logo visaIl est très paradoxal d’afficher un bénéfice supérieur aux attentes, dans un secteur qui se porte mieux que les autres en général,  c’est à dire le commerce électronique, et de licencier presque un dixième de ses effectifs !

La même chose pour le groupe Alcatel Lucent dans les nouvelles technologies, groupe massacré en bourse depuis 2000 (cours de plus de 80 Euros en 2000 à un plus bas de 0.71 euros fin 2012) qui s’envole en Janvier 2013 depuis ses plus bas.

Cela, depuis qu’il ont licencié 1430, soit 15% de ses effectifs et surtout que Goldman Sachs entrerait dans « la partie » avec un prêt de 1.5 Milliards au groupe.

Ce prêt engageant les brevets français du groupe.

De ce fait, toutes les manoeuvres sur ce titre visent, on le comprend bien à acquérir le savoir faire français et son innovation à vil prix !

« La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique . Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort. »

François Mitterrand (juste avant sa mort, Livre le dernier Miterrand de Georges-Marc Benamou-1997)

Aujourd’hui la fin du CDI pour la précarité absolue !

Vous l’avez bien compris.

Vous avez bien entendu.

Ce n’est pas encore fait. Mais c’est en projet.

Le coup du sondage BVA est simplement pour sonder et voir nos réactions.

Ils veulent que notre droit du travail se transforme au droit du travail Américain (en Suisse c’est aussi le cas, mais avec des salaires beaucoup plus élevé par rapport au niveau de vie). Aujourd’hui, après de nombreux pays de la zone euro, c’est la France qui risque de remettre en cause des années d’acquis sociaux.

Et ceux qui me parleront de L’Allemagne, et de sa croissance, demandez aux salariés s’ils sont heureux de travailler dans un pays sans minimum de salaires, sans sécurité et cumulant plusieurs jobs à la fois !

De ce fait, en France bientôt, il n’y aura plus aucun droit au maintien à l’emploi avec un CDI !

Peu à peu on touche à tout ce qui nous est vraiment cher.

Aujourd’hui, c’est la « sécurité » de l’emploi « durable » qui est au devant de la scène.

Adieu projet de premier achat immobilier !

Sécurité parfois discutable, car rien n’empêche un employeur avec son pouvoir disciplinaire de vous licencier.

Reste ensuite à vous, de vous engager dans des poursuites au Tribunal des Prud’hommes pour 3 ou 4 ans avant d’être éventuellement indemnisé et avoir ou non gain de cause.

BVA vient de publier un sondage, où bien sûr 72 % des français s’oppose à cette mesure.

Que 72 % ???

Les autres travailleurs préfèrent la précarité alors ?

Un argument bidon présentant les avantages de cela : « de donner des avantages supplémentaires aux personnes en situation déjà précaire (CDD, intérim) et d’inciter les entreprises à mois avoir peur des personnes sans emplois »

Arrêtez-moi, mais je rêve là…..

C’est des entreprises qu’il faut avoir peur pas des demandeurs d’emploi.

Ca ressemble à des mesures de derniers recours, mais c’est surtout la fin des droits acquis.

Voir l’article ici

esclave travail

Car demain, ce sera quoi ?

La baisse ou la fin des assurances et allocations chômage ?

Plus de salaire minimum, plus de CDI comme en Grèce?

En gros, l’esclavage total .

Si BVA propose ce sondage, c’est que c’est une mesure en pour parler, et il prépare la population.

Ne vous attendez à aucune amélioration à ce niveau, quoi qu’il en soit au niveau des politiques, ce seront des les mensonges, comme d’habitude.

Le chômage c’est maintenant.

Que faire avec la fin du CDI ?

Vous êtes en confiance pour l’avenir ?

Si c’est le cas, je vous invite quand même à suivre les conseils suivants :

  • N’écoutez plus les médias traditionnels, ceux qui tiennent la télévision possèdent soit de grandes compagnies (TF1=Bouygues) soit l’Etat, soit des intérêts financiers ou collatéraux de part et d’autres.

L’un dans l’autre, ce sont des menteurs. ils ne sont pas de votre côté.

Contactez-moi, si un jour, vous avez pu obtenir d’eux, quelque chose de positif. Et surtout, qui vous a permis d’améliorer à long terme votre vie (Arte et autres chaînes culturelles mis à part bien sûr.).

  • N’écoutez plus les politiques, ils n’ont jamais tenu leurs promesses et le feront jamais. Il est inutile de croire qu’un gouvernement national puisse faire quelque chose à l’heure de la mondialisation et d’une économie internationale de marchés.

Car ce sont les financiers, grandes banques et compagnies qui dirigent nos vies, en faisant des choix ou en mettant en place des stratégies qui impactent fortement notre vie personnelle (Crise économique, Hausse des prix,  lois que nous n’avons jamais voté et que nous voteront jamais) et travaillent avec leurs copains au gouvernement main dans la main.

Vous êtes en poste et vous ne vous sentez pas concernés ? Tant mieux.

Mais sachez que si jamais, vous étiez licencié, vous comprendrez l’ampleur de ce message.

Alors que faire ? Quelles solutions pour la fin du CDI et cette crise ?

Afin du cdi l’heure où le chômage bât des records, même si les vrais chiffres de chômage sont cachés, il est primordial aujourd’hui d’être prudent et faire appel au bon sens en ce qui concerne les projets long terme.

Il est important de raisonner de manière durable.

De ce fait, voici quelques conseils pour se préparer aux crises :

  • Réfléchissez bien en vous engageant dans un entreprise, et si c’est le cas, commencez à économiser et à réfléchir à vos dépenses sytématiquement.
  • Cherchez les bonnes affaires avec des promos dans les boutiques, sur le bon coin, Ebay, même en occasion. Et revendez vos affaires inutiles (Vide grenier, le bon coin, Ebay)
  • N’achetez pas une voiture neuve à crédit. Cherchez une occasion.
  • Evitez en fait tout endettement qui vous rend encore plus esclave de votre travail
  • Commencez à épargner si vous le pouvez. Chaque fois que vous retirez 20 Euros, placez en 3 dans une tirelire.
  • Retirez 30 Euros par mois ou plus systématiquement le 1er du mois en convertissez le en pièce d’argent.
  • solution crise campagneN’achetez pas un bien immobilier en ville ! Surtout pas. Quand viendra l’effondrement, les biens en ville n’auront aucune valeur. Ce qui fait la valeur d’un bien immobilier en ville sont : l’emplacement, la sécurité et l’abondance de travail. Pour ces deux dernières, les heures sont comptées. Regardez en Grèce ou en Espagne. c’est la vérité et cela relève du bon sens. c’est ce qui nous attends.
  • Réfléchissez bien avant de faire un enfant, si vous n’avez pas l’assurance de lui assurer un avenir décent.
  • Investir en campagne avec une surface de terre minimale d’un hectare, c’est aujourd’hui le meilleur placement, le plus durable.
  • Réfléchissez à un projet d’autonomie financière et ne confiez plus votre destin dans les mains d’entreprises, dans un système de plus en en plus précaire et instable.
  • Se rapprochez de personnes avec un fort lien social, proche de la nature et sensibilisés aux problèmes économiques et environnementaux. Oui, je parle du réseau La Transition.

Ne donnez plus vos vies à ces entreprises qui nous traitent comme du bétail !

Nous ne sommes pas des marchandises ou des produits jetables !

Plus d’informations bientôt, pour vous aider à monter ce projet de changement durable.

Si vous avez aimé cet article, fais moi part de tes commentaires et n’hésite pas à le partagez !

A bientôt.

Bruno
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • american express (39)
  • amex (24)
  • potager anti crise (10)

Faire pousser, faire germer : solutions locales pour un désordre global

Sorti en salle en France le 7 Avril 2010, « Solutions locales pour un désordre global » est un film témoignage de Coline Serreau de 1 heure 53 minutes, riche en informations.

Avec la crise économique, l’envolée des prix, et la volonté des politiques de propager les OGM, nombreux d’entre-nous aspirent au retour à la terre, avec le potager d’auto-suffisance.

Très bien réalisé, ce film illustre de manière contemporaine les évolutions de l’agriculture et introduit le concept d’association d’A.M.A.P. (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), pour ceux qui ne connaissent pas encore.

Il vous aidera, à obtenir une approche pragmatique, concise, de l’environnement de l’agriculture et du potager.

Il va vous faire prendre conscience des enjeux pour demain, et pourquoi les multi-nationales et le gouvernement ne veulent pas que vous compreniez le système malsain et totalitaire qui se met en place progressivement.

Découvrez ce film documentaire d’entretiens, avec de nombreux témoignages sur le monde paysan d’aujourd’hui, son avenir et la place des néo-ruraux parmi ceux-ci.

Après 3 années passées à parcourir le monde, du Brésil, en passant par L’Inde, jusqu’en France aujourd’hui, Coline Serreau nous offre ce fabuleux documentaire, étonnant de vérités simples.

Grâce à ses rencontres, elle y découvre de belles personnes, comme Lydia et Claude Bourguignon,  Vandana Shiva, ou encore Dominique Guillet (qui n’est plus à présenter, fondateur de Kokopelli semences, association qui milite pour la sauvegarde de la biodiversité des semences, voir plus bas).

Vous aurez l’excellente surprise, d’y voir son intervention dans le film.

En voici la bande annonce :

Les multinationales responsables de la crise écologique

Si vous avez pu visionner notre documentaire sur le film « Les Alimenteurs », vous allez y découvrir, maintenant ceux qui sont de l’autre côté de la barrière des multinationales :

Dominique Guillet, est un héros des temps modernes.

Pour ceux qui sont fascinés par Hollywood, il n’y a pas de cape, ni d’epée ou encore moins de super pouvoir ici.

courageMais le courage de dénoncer des vérités qui dérangent dans les hautes sphères des multi-nationales, et surtout d’agir avec coeur, bienveillance et bon sens.

Ne soyez pas étonné si de nombreux semenciers l’attaquent en justice, car Dominique Guillet est seulement coupable de vouloir préserver la biodiversité en proposant des varités bio anciennes et fertiles.

Quel crime, vous imaginez ?

Maintenant vous comprenez qui est en face de lui et pourquoi lui et son équipe sont des héros.

Comme vous l’avez compris, Dominique Guillet avec sa femme, sont les fondateurs de l’association Kokopelli, dont voici le site :

kokopelli

https://kokopelli-semences.fr/

Kokopelli propose depuis 1999, plus de 2200 variétés diverses biologiques, dont 650 variétés de tomates.

tomates biologiquesCar en plus de proposer de belles variétés anciennes qui produisent de vrais fruits et légumes biologiques et non stériles, vous y retrouverez le vrai goût des aliments. Oui, le vrai goût, un goût parfois oublié, comme le terme diversité biologique, de nos jours.

Oui, je le répète, de vraies semences fruits et légumes biologiques, non « trafiquées », non stériles.

Le catalogue officiel des semences

Qu’est-ce que tout cela signifie ?

Cela signifie qu’il existe un catalogue officiel, la liste nationale, où le gouvernement (soutenu dans l’ombre par les multinationales dont le géant Monsanto), a fortement réduit les espèces qui y sont référencées.

Cette programmation est progressive de la brevétisation du vivant, les semences, les graines en ce qui concerne notre sujet d’aujourd’hui. (car ils cherchent à tout brevétiser en fait) en est l’illustration.

Un petit extrait, pour illustrer mon propos :

Si vous avez visionné ce petit passage, vous comprendrez donc les enjeux et ce dont il est question aujourd’hui.

La main mise sur le vivant et sa brevétisation, accouplée avec l’utilisation d’engrais, pesticides, la restriction et disparition des espèces, ne nous promet pas un bel avenir en terme de choix et de qualité alimentaire.

Car c’est déjà le cas.

Mais nous avons encore la possibilité de choisir notre alimentation, ou de produire nous-même avec notre potager d’auto-suffisance.

De plus, ce document vous explique aussi pourquoi les multi-nationales ont un intérêt à produire des semences et graines modifiées, des OGM, afin de fabriquer non seulement des espèces hybrides, stériles mais beaucoup moins riches en nutriments.

Engrais chimiques, pesticides et toute une variété d’antibiotiques (parfois plus d’une centaine), pour notre « bien », « facilite » de « tomber malade » plus souvent.

Si je vous dis que compagnies alimentaires et pharmaceutiques travaillent mains dans la mains, vous me croyez ?

Quoi ? Non ? Vous ne me croyez pas ? Ah bon.

Comme vous voulez, mais n’oubliez pas que pour les compagnies pharmaceutiques, leur business principal, c’est la maladie, et ce ne sont pas des philanthropes.

Ca pourrait rappeler les compagnies d’anti-virus informatiques, sauf qu’il ne s’agit pas d’ordinateur ici, mais bel et bien de votre corps et de votre santé.

Cette explication ne vous suffit pas ? Le film vous l’expliquera plus agréablement et en détails.

Et si le film ne vous suffit pas, je vous invite à faire des recherches et faire aussi appel à votre bon sens.

Nous vivons dans un monde où tout est lié.

Aujourd’hui nous pouvons encore planter, faire germer des graines pour un potager d’auto-suffisance

Aujourd’hui et pour la première fois sur le site, je vais employer le terme de Nouvel Ordre Mondial ou le N.O.M.

Si vous ne savez pas ce que c’est, je vous invite à faire vos propres recherches, tirer vos propres conclusions et à revenir ici.

Mais si j’ai seulement trois choses à vous dire sur la politique, les voici :

  • « En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi. » Franklin D. Roosevelt, président des Etats Unis de 1932 à 1945.
  • Créer des problèmes pour y apporter leurs solutions, stratégie première, et faire que la solution demandée vienne de vous, si possible.
  • Une fois les problèmes créées, sous réserve de protection, de liberté, de sécurité (personnelle, nationale, collective, hygéniénique, sanitaires…), il apportent et mettent en place leur solution. Créent des projets de lois et les appliquent.

Lois que nous n’avons jamais voté et ne voteront jamais.

Un exemple : Un jour, vous entendez parler à nouveau de maladie ou problème sanitaire, comme par exemple, le concombre tueur en 2011 (ce qui pourrait être vrai, mais je me demande comment ça peut l’être en fait) par les « médias favoris ».

Médias possédés par les mêmes qui tiennent les compagnies pharmaceutiques, alimentaires et copains du gouvernement.

Inutile donc de s’étonner si pour raison sanitaire, ils commencent à mettre en place des mesures d’austérités avec de toutes nouvelles lois.

  • Réduction des espèces au catalogue
  • Obligation d’utiliser certains produits chimiques pour traiter « le risque »
  • De ce fait, obligation de se fournir chez les semenciers avec les hydrides, ogm ou toutes cochonneries
  • On peut bien parler du quasi monopole de Monsanto et de sa toute puissance.
  • Puis au fur et à mesure……interdiction d’avoir son propre jardin potager pour raisons sanitaires ou de sécurité.

Vous êtes choqués ? Outrés ?

L’idée même de vous dire qu’il est interdit aux professionnels de resemenser aujourd’hui, sans payer de taxe ne vous interpelle pas ?

Qui sont ces gens pour interdire les choses les plus naturelles qui soient ??????

Vous voulez des preuves en voici :

Julie Bass, américaine qui a eu des problèmes avec la police, pour un potager dans la ville de Oak Park dans le Michigan aux USA.

Ou encore la Nouvelle-zélande qui interdit les potagers dans cet article sur le site le Post

La résolution HR 875, projet de loi aux Etats-Unis

Est-ce que cela vous dit quelque chose ? Non ?

semences monsantoRésolution HR 875 : Ce projet de loi interdit tout simplement de cultiver son jardin biologique. HR signifie ici House of Representative.

Vous voulez en savoir plus ?

Voici des informations sur le site de Greepeace Canada.

D’autres projets de lois complémentaires à la résolution HR 875 sont à venir : HR 2749, HR759, S 510.

Ces projets prévoient la fin des petites fermes.

TraductionMonsanto, veut le pouvoir total sur les semences !


Rassurez-vous, nous n’en sommes pas là !!

En tout cas, pas encore.

Il est très important de garder l’oeil ouvert, quand à l’évolution des choses et de commencer par agir en mettant en place son premier potager biologique aussitôt que possible.

La permaculture est le meilleur moyen d’y parvenir, pour se préparer à cette Transition, et il est possible aussi de cultiver un potager en appartement ou avec une espace restreint.

Dans tous les cas, je vous invite à découvrir ce film, afin d’illustrer tout ceci clairement avec des interview honnêtes et professionnels avec des solutions concrètes.

Site officiel : http://www.solutionslocales-lefilm.com/

Vous avez aimé cet article ?

Faites nous part de vos commentaires et partagez le !

A bientôt.

Bruno
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • graine non sterile (10)

Simon Dale ou comment construire une maison naturelle pas chère

maison-pas-chere-naturelle-simon-dale

Quatre mois, 1500 heures de travail et seulement 3600 Euros, c’est le temps de réalisation et le coût pour cette maison naturelle construite par Simon Dale avec son entourage.

Oui, ça dépasse nos idées reçues, et remet concrètement et profondément en cause  ce système d’endettement pour l’acquisition d’un logement principal.

Alors qui a dit qu’acheter ou construire une maison était cher ?

Cela peut paraître incroyable, mais cet Anglais a réussi avec sa famille un véritable exploit !

C’est en héros des temps modernes, que Simon Dale fait parler de lui sur la toile, de par le monde, depuis quelques années.

Il va maintenant nous livrer quelques uns de ses secrets.

Amateur d’éco-construction, projet de premier achat immobilier ou simplement passionné de l’univers du Seigneur de Anneaux (Tolkien), je vous souhaite la bienvenue chez Simon Dale dans sa maison de Hobbit.

Aujourd’hui, avec la crise économique et l’envolée des prix, tôt au tard, le problème du prix d’achat immobilier nous rappelle à quel point le rêve de devenir un jour propriétaire s’éloigne un peu plus tous les jours.

Sinon c’est au prix d’un fort endettement, sur de trop nombreuses années et pour peu finalement.

Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Tout ça pour quoi ?

Nombreux sont ceux qui aspirent à une nouvelle vie, plus saine, plus proche de la nature.

Retour vers les valeurs traditionnelles ou envie de donner un sens à notre vie dans un monde de plus en plus difficile, toujours est-il que peu de personnes arrivent à accéder à cet idéal.

Est-ce le manque de moyens, les idées reçues ou le peu d’exemples concrets qui rendent les choses possibles ?

Très souvent les barrières que nous trouvons infranchissables, ne sont que le fruit de notre imagination.

Les rêves sont faits pour être réalisés.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».

Mark Twain

Comment construire la maison en paille et bois pas chère ?

C’est avec l’aide de sa famille et de ses amis que Simon Dale a pu réaliser cet ouvrage.

Le lien amical et social permet toujours de concrétiser de belles choses ensemble.

Dans un article précédent, nous vous avions présenté la Transition, mouvement international, alors ne restez plus seuls !

Son beau-père très familiarisé dans le métier, puisqu’il a pratiqué de nombreuses années, l’a beaucoup aidé.

maison-bois-hobbit-simon-dale

Cet ouvrage a été pensé très intelligemment.

Cette Maison Ecologique utilise les principaux matériaux naturels suivants :

  • Le bois
  • La pierre sèche (pour le jardin)
  • Bois de récupération pour le sol
  • Ballots de paille
  • La terre, la boue et la chaux (pour recouvrir les murs d’enduit)
  • Feuille de plastique pour recouvrir les bottes de paille
  • Gazon pour le toit
  • Les murs sont en paille (sujet très actuel en éco construction)
  • Enduit à chaux (pour un isolation naturelle et très efficace)

Aucun matériel chimique ou polluant n’as été utilisé.

interieur-maison-naturelle-paille-hobbit

Simon Dale voulait arriver à faire de grandes de choses avec de petits moyens, il y est arrivé.

Il a réalisé cet ouvrage avec plusieurs objectifs.

Tout d’abord, il voulait un projet écologique viable, durable, en harmonie avec la nature.

Et aussi prouver que cela est possible sans donner le moindre bénéfice aux grandes compagnies qui au final polluent notre planète et nous asservissent.

Conscient des changements climatiques, de la fin d’un pétrole bon marché, et de la nécessité de changer de mode de vie, il a en quelque sorte construit une Base Autonome Durable.

Avec des connaissances rudimentaires, des renseignements pris dans de nombreux ouvrages sur l’éco-construction (voir nos conseils dans la boutique, rubrique Habitat-Eco contruction et Energie), Simon Dale a d’abord réalisé sur papier les plans de sa maison.

plan-maison-ecologie-simon-dale-hobbit

Plan maison vue de haut

plan-maison-ecologique-hobbit-simon-dale

Plan de côté

Simon Dale a beaucoup utilisé  le système D, comme on dit, avec tout d’abord des matériaux de récupération.

La terre utilisée a été celle de la colline, pour ses murs et fondations, et le bois celui de son environnement.

Bien entendu le bois utilisé, rend un aspect esthétique très naturel, propre et a servi pour l’essentiel du travail de charpente.

Charpente-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Charpente naturelle

fondation-Charpente-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

La charpente en bois terminée

Ensuite, les bâches en plastique, ont été utilisées afin de protéger le toit en gazon.

Bâche-toit-gazon-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Installation de la bâche

La paille a servi a réaliser les murs.

Le ballot de paille, possède plusieurs particularités simultanées :

  • Matériaux sain, écologique, renouvelable et recyclable
  • Excellent isolant thermique (donc forte économie de chauffage)
  • Surtout très économique (1€ le ballot de paille)

Il est important de bien l’enduire, on peut aussi l’isoler entre les plaques, et il résistera au feu.

De ce fait, l’enduit à chaud, la terre et les feuilles en plastique ont servi à réaliser l’isolation naturelle et performante.

mur-en-paille-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Botte de paille pour les murs

Des doutes ? Visionnez cette vidéo pour un test de résistance au feu sur une maison de paille, vous comprendrez et serez surpris !

Le résultat est époustouflant.

Charpente-interieure-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Charpente interieure

fenêtre-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Fenêtre

fenêtre-interieur-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Fenêtre et bordure

étage-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

A l’étage

A l’étage, on se sent à l’aise et l’entrée est aussi très bien réussie.

entrée-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Véranda avec petit jardin, qui fait office de serre

Très proche de la nature, Simon Dale, avant tout permaculteur et conscient de la nécessité de solutions agricoles locales, ne laisse rien au hasard, avec une véranda qui fait office de serre !

Non seulement son entrée est bien réalisée, mais il reste dans l’utile et l’efficace !

Energie et équipement de la maison auto-suffisante de Simon Dale

Panneaux-solaires-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Panneaux solaires sur le toit

On y retrouve en premier lieu, les panneaux solaires.

Ils fournissent l’énergie nécessaire pour alimenter la maison en éclairage, musique et informatique .

Un « poêle fusée » à bois de type Rocket Stove (ou dragon de feu), quant à lui permet à la maison de se chauffer pendant l’hiver

Solution d’autant plus économique du fait qu’elle soit combinée à une excellente isolation thermique.

Mise en place et utilisation de toilettes sèches (fabrication gratuite de compost naturel) et eau par gravité.

Récupération de l’eau du toit dans l’étang pour le jardin.

Et pour finir un puits de lumière par le haut du toit, afin de réchauffer naturellement la maison.

poele-bois-maison-ecologie-paille-simon-dale-hobbit

Chauffage naturel au bois avec un poêle fusée Rocket Stove

Simon Dale va bien au délà de la simple construction d’une maison.

Il est en train de créer une communauté, un peu comme le réseau la Transition, afin de faire bénéficier de son savoir

Son ouvrage est le symbole d’une volonté de changement, d’adaptation dans un monde urbain et difficile.

Le rêve a été réalisé. tout cela prends du temps, ne tardez pas !

Découvrirez dans notre boutique les ouvrages sur l’éco-construction dans la rubrique Energie et Habitat.

Avant de se quitter un petit mot de Simon Dale en vidéo.

Vous pouvez activer les sous-titres en cliquant le petit icône sur la barre de lecture.

Plus d’informations sur Simon Dale sur son site officiel : http://www.simondale.net/house/

(site traduit de l’anglais par Google)

Il reçoit beaucoup d’e-mail du monde entier, ne soyez pas étonné s’il ne peut vous répondre

Vous avez aimé cet article ?

Faites nous part de vos commentaires et partagez le !

A bientôt.

 

Bruno
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • simon dale (352)
  • maison en paille (306)
  • maison paille (128)
  • maison ecologique (119)
  • maison naturelle (91)
  • construire sa maison pas cher (85)
  • comment construire une maison (60)
  • construire pas cher (57)
  • simon dale maison (56)
  • construire une maison pas cher (50)

La Transition, ou comment devenir plus autonome et preparer ensemble demain

La Transition est aujourd’hui un mouvement international qui tend à être de plus en plus connu.

Initié par Rob Hopkins (In Transition – Transition Town) en 2006, ce professeur en permaculture, a donné une envergure mondiale à ce mouvement.

Aujourd’hui c’est plus d’une trentaine de pays, à travers des réseaux et micros réseaux, qui collaborent activement pour préparer le monde de demain.

« Nous ne savons pas si ça va marcher mais nous sommes convaincus que:

  • Si nous attendons les gouvernements , ça sera trop peu et trop tard
  • Si nous agissons individuellement, ça sera trop peu
  • Si nous agissons en tant que communautés, ça sera peut être assez, peut être juste à temps. »

Rob Hopkins

 

En-transition-1.0C’est tout d’abord la prise de conscience et la volonté d’action, face à un monde en profonde mutation, qui donne vie au mouvement La Transition (In Transition en anglais).

La Transition est un mouvement fédérateur qui permet de se réunir entre citoyens et collectivités.

Le projet Totnes (Transition Town Totnes, Villes en Transition) a été fondé dans le but d’encourager et de développer le génie collectif avec un fort lien social, pour bâtir le monde de demain.

Le but est de mettre en commun des actions durables, efficaces et écologiques, suite à la prise de conscience sur des sujets d’actualité et d’avenir préoccupants.

Les principaux sujets et risques dont il est question sont les suivants :

  1. Problèmes liés à l’abondance d’un pétrole bon marché (Pic pétrolier)
  2. Les désastres écologiques
  3. Le manque à venir de ressources et matières premières
  4. Les changements climatiques

Cette Transition se positionne sur une préparation locale pour permettre « le passage d’une dépendance pétrolière à une résilience locale ».

Il s’agit donc de commencer à mettre des actions en places, individuellement et en collectivités pour se préparer durablement à un monde sans pétrole.

On parle donc de villes en Transition.

Laissons Rob Hopkins présenter La Transition avec ses mots

Les actions mises en places, sont des réseaux, par une approche fédératrice qui permet de s’informer, de se réunir et d’agir.

Par quoi se traduit les initiatives de la Transition ?

Quelques exemples d’actions individuelles-collectives pour une résilience globale :

  • Mise en place d’un réseau, café associatifs
  • Demande et actions auprès des mairies et collectivités locales (prêt de terrains pour potager collectif, pétitions pour vélo..)
  • Techniques pour réduire les consommations (solaires, éolien, vélo)
  • Eco-construction
  • Construire un poulailler, techniques d’autonomie et d’auto-suffisance alimentaire.
  • Economie locale et solidaire (Monnaie locale, partage de savoir faire utiles, création d’objets)
  • Technique de permaculture pour un potager auto-suffisant (jardin collectifs, ateliers pour apprendre, cultiver un potager  avec peu de place)
  • Groupe plantes sauvages
  • Groupe de transports
  • Epicerie paysanne, maraîchage biologique local, AMAP, commerce local et de proximité

la transition 1.0-familleLa liste est non exhaustive, libre à chacun de pouvoir animer son groupe ou de fédérer tel ou tel types d’actions en fonction de ses compétences.

Non, ce n’est pas une secte, car chacun peut y venir, il n’y a pas de gourous, ni de participation financière !

C’est un réseau d’entraide, gratuit !!!

Oui, gratuit.

L’avantage d’agir localement

L’initiative d’encourager un réseau local et de proximité favorise le lien social, indispensable pendant les crises.

Lorsque sonnera l’heure de la fin d’un pétrole bon marché, vous imaginez bien, qu’il ne sera peut-être plus d’actualité d’acheter ou de pouvoir acheter des produits venant de loin.

De ce fait c’est maintenant, que la préparation commence et que se créent les relations locales !

Beaucoup de gens aspirent à un autre mode de vie, plus sain, plus durable, mais ne savent pas par où commencer.

Grâce à Internet, il y a très probablement un réseau en place dans votre ville ou commune.

Les survivalistes preppers, néo-paysans, néo-ruraux, seront donc les bienvenus pour contribuer à l’enrichissement mutuel, le partage des compétences, tous tournés vers le même objectifs, et les mêmes buts :

Se préparer à être plus autonomes, plus proches et plus soudés pour demain.

L’exemple d’éco construction naturelle par Simon Dale et sa volonté de partager ses connaissances témoignent utilement que tout cela est possible.

Des informations complémentaires et utiles

Par où commencer pour devenir plus autonome ?


Rob Hopkins a écrit un véritable guide, Le Manuel de Transition, qui vous aidera pas à pas, pendant cette Transition, notamment au niveau de la psychologie du changement.

Nous vous invitons à en prendre connaissance, c’est une véritable mine d’or d’informations pertinentes pour ceux qui ont du mal ou ne sachant pas par où commencer.

Rejoignez dès maintenant le groupe Transition de votre ville ou commune !

Voici la liste des sites :

Site officiel français : http://www.transitionfrance.fr/

Site québéquois : http://villesentransition.net/

Site mondial de référence : http://www.transitionnetwork.org/

Avant de vous faire découvrir La Transition en images dans le film « In Transition 1.0 » (En Transition 1.0), voici un document guide de la Transition en pdf qui vous donnera plus de détails.

Vous n’êtes plus seuls !

Nous vous souhaitons un bon film, à bientôt.

Vous avez aimé cet article ?

Faites nous part de vos commentaires et partagez le !

A bientôt.

Bruno

 




 

Recherches populaires vers cette page :

  • comment devenir autonome (14)
  • rob hopkins (12)
  • survivalisme pdf (2)
  • devenir survivaliste pdf (1)
  • incubator model 130140 comment se pendre (1)
  • Livre pdf du survivaliste (1)
  • survivalisme point retrait 1h (1)
  • ville en transition (1)