Archive for Alexandre

Cadeau : la plus grande médiathèque du monde pour la défense et la survie

Depuis deux mois un de mes ordinateurs télécharge 24h/24 des informations utiles pour que des millions de français puissent survivre à notre génocide et à la guerre ethnique organisés sur notre propre sol par les hauts fonctionnaires traîtres.

Je collectionne depuis une vingtaine d’années les images utiles et les vidéos trouvées sur internet.
Il y a très, très longtemps que j’ai pris l’habitude d’enregistrer toutes les choses pour pouvoir les revoir plus tard. Au fil des ans ça donne une collection tellement énorme qu’il faudra probablement 3 à 4 mois à google drive pour l’enregistrer en entier.
Par contre en copie par usb, ça ne prend que quelques heures. Donc j’ai commencé à distribuer des copies sur disques dur usb à des personnes qui les feront tourner. Ca coûte environ 45 euros par disque dur, mais c’est un excellent investissement pour construire un avenir meilleur pour le plus grand nombre.

La version google drive, accessible par tout le monde, depuis n’importe quel appareil, se fait simplement à partir de ce lien public (des milliers de fichiers n’ont toujours pas été transférés pour le moment) :

Médiathèque Défense et Survie sur google drive

 

Un avantage stratégique avec google drive est que c’est totalement gratuit.
Google drive offre un stockage en ligne illimité, à condition que les images et vidéos soient converties en plus basse définition, qui généralement reste acceptable.

Depuis plusieurs mois je teste tous les meilleurs programmes d’auto-hébergement de clouds professionnels ou personnels sur serveur privé et il y a toujours au moins un très gros problème insoluble qui le rend inutilisable pour partager une collection aussi gigantesque. Par exemple une fonction immédiatement accessible dans un menu déroulant pour télécharger en un seul clic 100% des environ 45 000 images, 3 700 vidéos, quelques milliers de fichiers textes…
C’est une charge serveur totalement délirante, qui nécessiterait un budget gigantesque.

Donc j’ai fait le choix de renoncer à l’auto-hébergement et d’employer google drive pour le partage public. Google a justement les moyens illimités.
Les vidéos utilisent le même logiciel que youtube, mais sans les référencements de ce réseaux maintenant traître. C’est à dire sans les compteurs de vues falsifiés, sans les j’aime ou j’aime pas truqués, sans les commentaires d’utilisateurs juridiquement condamnables qui entraînent la suppression massive des vidéos et comptes des blancs…
En fait c’est plutôt marrant d’utiliser google pour contourner la censure de google et de ses sous-produits comme youtube.

En théorie chaque vidéo est exportable vers n’importe quel site comme pour youtube mais je n’ai toujours pas testé, puisque je n’en ai pas besoin. Un gigantesque dossier partagé me suffit.

Copiez tout ce qui pourra vous être utile pour la suite.
Pour la révolution qui approche et pour la guerre ethnique probablement inévitable.

La collection ne contient pas seulement des milliers de vidéos sur toutes les armes possibles, les arts martiaux, l’histoire de la guerre, les stratégies d’attaque et de défense, des idées de sabotage de ressources ennemies…
Ca contient tout ce que j’ai sur mes disques durs pour le survivalisme. C’est-à-dire que quand le transfert sera enfin terminé, il y aura aussi des milliers de fichiers sur l’énergie, la santé, faire pousser de la nourriture dans des zones où les routes sont coupées par la guerre et les tireurs d’élite…

Le contenu n’est quand même pas parfait. Il manquera du texte simple sur le jardinage ou les premiers secours par exemple. C’est à vous de compléter en fonction de ce qui vous semble utile et exploitable, selon vos ressources, votre environnement, votre situation géographique, la population locale…

Je n’ai finalement jamais eu le temps de regarder toutes les vidéos que j’enregistre. Certaines ne seront peut être pas pertinentes.

D’expérience, puisque j’ai été soldat dans un pays où les musulmans ont tué tout le monde et brûlé tous les bâtiments, coupé tous les ponts, miné les champs, tué le bétail, je sais qu’en zone de guerre il n’y aura plus un seul commerce qui fonctionne comme maintenant. Ca sera du marché noir, mais encore faut-il avoir des ressources à échanger contre ce dont vous aurez besoin.
Personnellement j’ai fait le choix d’investir petit à petit une partie de mes ressources dans des arbres fruitiers en grands pots. Peu importe la nature de la catastrophe à venir, ça servira. Ca servira même sans catastrophe, vu l’impressionnante flambée des prix cette année dans les commerces alimentaires.

Dans le même ordre d’idée, pouvoir nourrir sa famille surtout, cette collection de vidéos et d’images intègre par exemple une énorme partie sur l’archerie.
Ce n’est pas seulement parce que c’est des armes en vente libre, à petits prix, sans aucune formalité administrative ni déclaration. Des armes efficaces qui ont déjà tué des centaines de millions d’humains dans l’histoire.

 

Quand les magasins seront vides, être équipé pour braconner pourra faire la différence.
Les oiseaux par exemple, se renouvellent en permanence. Avoir une arme précise qui ne peut quasiment pas les rater, comme une arbalète, est un atout précieux pour la survie de votre groupe. J’ai équipé quasiment toute ma famille avec des arbalètes et des arcs, prioritairement dans l’idée de braconner quand le moment sera venu.
Après, c’est à vous de voir, en fonction de vos besoins, de vos idées, de vos stratégies de survie…
Par exemple mon arc personnel, un arc traditionnel pour le tir rapide, servira probablement à tirer un grand nombre de flèches enflammées (de simples baguettes premiers prix en bois avec un chiffon gras attaché devant) pour saboter des structures et véhicules ennemis même derrière de solides clôtures.

Mon arbalète préférée servira aussi prioritairement pour chasser et pêcher quand les magasins seront vides, mais elle a aussi subi une quinzaine de petites modifications pour l’optimiser pour l’attaque silencieuse de sentinelles isolées en pleine nuit, aux heures où presque tout le monde dormira écroulé de fatigue.

La solution de facilité est pour moi systématique. Je n’ai plus du tout les capacités physiques pour faire partie d’un groupe de combat normal avec des armes conventionnelles bruyantes qui obligent à courir dans tous les sens.
Frapper quand personne ne s’y attendra ni ne pourra riposter rapidement sera pour moi la base.

Voilà. Je pense que c’est la plus grande médiathèque du monde, pour tout ce qui concerne la défense (l’attaque) et la survie.
Il va falloir encore plusieurs semaines pour que le transfert vers google drive soit complet.

Une censure future n’étant pas impossible, enregistrez ce qui peut vous être utile.
Eventuellement republiez dans votre propre compte google drive ce qui pourra servir à la survie de votre groupe. Plus il existe de copies, mieux c’est.

Je veux insister sur un détail important, dont pour le moment seulement quelques millions de français subissent déjà les conséquences : Je connais le niveau de douleur et le handicap provoqués par les ondes. Je sais que c’est définitivement incurable et toujours plus dégénératif. Alors, n’utilisez presque pas de connexion en wifi ou par smartphone pour visionner des centaines d’heures de vidéo. Par le wifi ne faites que des choses très courtes.
Laissez les technologies à ondes aux ennemis.
Ca les affaiblira avant même d’avoir à les combattre.
Autant que possible, passez par un ordinateur connecté à internet par câble. Déjà vous pourrez tout visionner plus rapidement, mais aussi vous pourrez facilement enregistrer tout ce que vous voulez sur votre disque dur, sur des cartes sd, des clés usb… même des smartphones pour les regarder tranquillement sans ondes nocives où vous voulez quand vous voulez, hors connexion, ou même pour les distribuer.
Ce qui est sur internet ne disparaît pas seulement par censure, mais aussi parce qu’un utilisateur supprime son compte ou parce qu’un site s’arrête, par exemple. Si c’est enregistré, vous l’aurez toujours sous la main.

Cette médiathèque géante devrait être particulièrement utile à toute la nouvelle génération qui n’a plus de formation militaire, depuis que les traîtres qui gouvernent ont supprimé le service, tout en organisant la venue de millions d’hommes en age de faire la guerre et qui nous haïssent.

Faites-en bon usage.

Je rappelle quand même quelques règles de bon sens :

Ne faites pour le moment rien d’illégal.
Formez-vous légalement, équipez-vous légalement, préparez-vous légalement.
Repérez qui fait quoi, où, comment, où sont les ressources qui seront utiles quand l’enfer va commencer, ce qui doit être neutralisé…

… mais pour le moment n’intervenez pas dans des actions condamnables.

Si vous êtes enfermés, vous ne pourrez pas agir quand le moment de le faire efficacement sera enfin venu.
Pour le moment continuez à faire profil bas, et à vous préparer pour agir efficacement.

Les humiliations et les trahisons que nous subissons ne dureront pas. Ca n’est plus vivable. Quand ça va enfin péter, que les forces traîtres du système seront occupées quelque part, vous pourrez agir pour neutraliser ailleurs des ressources ennemies sans défense.

L’idée n’est pas de faire un coup d’éclat dans une seule bataille, mais de construire durablement un avenir meilleur, en neutralisant seulement ce qui nous nuit et en préservant ce qui est utile et bénéfique au plus grand nombre.

Ne croyez pas que vous n’avez aucun pouvoir, que vous êtes trop petit.

Je vous rappelle que quelques dizaines de bonnets rouges en arrachant sauvagement des portiques écotaxe sans mendier la permission aux salauds, ont mis fin au projet de pillage sur tout le territoire français.
C’était le bon moment pour agir, en dehors d’un cadre légal traître, inutile et nuisible.

Vous sentez tous que la société s’effondre de tous les côtés et que l’autorité de l’État et des fonctionnaires devient à peine supportable pour la population qui n’en peut plus.
Votre avenir ne dépend pas des fonctionnaires ennemis.

Le moment de pouvoir enfin agir approche.

Formez-vous, pour votre survie et un avenir meilleur, qui dépendra surtout de vous.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • romain asterix (1)
  • エレナ・チャウシェスク (1)

Check-list pour sac d’évacuation

Le sac d’évacuation doit avoir une grande capacité mais sans être encombrant et lourd.
Il ne doit pas faire envie aux gens sans rien. Un vieux sac à dos usé, un peu grand, est idéal.

L’organisation par modules en petits sacs transparents en plastique simplifie la vie, en plus de protéger les divers éléments.
Si vous le pouvez, ne mettez pas les bouteilles et différents liquides dans le sac mais dans des poches à l’extérieur, ça vous évitera des mauvaises surprises.

La première chose qu’il est souhaitable de trouver en ouvrant votre sac est une liste à cocher adaptée à votre situation. Nous sommes tous différents, avec des contraintes différentes, du matériel différent. La liste de quelqu’un d’autre ne vous conviendra pas forcément. Par exemple un bébé ou une personne aveugle n’ont pas besoin d’une arme de chasse.
La check-list ci-dessous était à l’origine prévue pour un adolescent, je l’ai un peu élargie mais il vous reste à l’adapter à votre cas précisément.

Il n’est pas forcément nécessaire d’avoir un double de tout pour chaque membre de la famille ou du groupe. Certains peuvent porter des éléments qui seront utilisables indifféremment par tous.
Par exemple une seule trousse de premiers secours par groupe, une seule radio, une seule boussole, un seul chargeur solaire pour tous les téléphones…

Cette page est un point de départ pour votre réflexion.
Si vous l’imprimez, ajoutez vos modifications. Comme ça vous aurez sous les yeux un précieux aide-mémoire pour vérifier votre sac d’évacuation, au moment où votre esprit sera perturbé par la situation.

Même en récupérant beaucoup de vieilles choses, un bon sac d’évacuation coûte au moins 400 euros en matériel. C’est une assurance vie pour tout votre groupe. Mais c’est un prix inabordable pour la plupart des gens, surtout que vous ne vous en servirez peut-être jamais pour évacuer. Donc je vous recommande vraiment prioritairement d’avoir la liste sur papier qui saute aux yeux dès que vous ouvrirez le sac.
Comme ça vous pouvez utiliser au quotidien votre seule lampe frontale, votre seule radio, différents objets, sans risquer de les oublier si les choses dégénèrent.

 

Vêtements de rechange
Un double de chaque vêtement, adapté à la saison (tee-shirt, slip, chaussettes, veste légère…) ;
Veste légère de pluie et coupe-vent du genre K-way, et/ou un poncho imperméable (on peut aussi dormir dessous ou s’installer dessus sur un sol mouillé, un poncho couvre même votre sac à dos sous la pluie, mais est très désagréable à porter les jours de vent) ;
Chapeau toutes saisons (casquette, bob…) ;
Gants anti-froid ;
Une paire de chaussures de marche, solide, qui ne fait pas d’ampoule (quand vous achetez une nouvelle paire de chaussures, ne jetez pas les vieilles, mettez-les dans le sac d’évacuation, avec des chaussettes rangées dedans) ;
Toujours avoir au moins une paire de chaussettes sèches en réserve ;
Une petite bobine de fil et une aiguille pour les petites réparations de dépannage, un dés à coudre permet de traverser les choses un peu dures comme une bretelle de sac ou du cuir ;

Hygiène
Trousse de toilette miniature (savonnette, petite serviette, gant, brosse à dent, dentifrice, déodorant, rasoir, protections féminines, contraception, boites et produits pour lentilles…) ;
Papier toilette ;
Une petite lingette en microfibre juste pour avoir les mains propres n’importe où, n’importe quand ;
Deux bons produits pour les femmes, une coupe menstruelle et un cône en silicone pour faire pipi debout n’importe où ;
La savonnette sert presque à tout mais si vous êtes nombreux il vaut mieux ajouter un tube de lessive à la main.

Trousse de premiers secours (une seule est nécessaire par groupe)
(Organisez l’intérieur de la trousse par petits sachets transparents pour ne rien renverser et pour tout trouver facilement)
Des pansements de toutes les tailles ;
Une bande ;
Un rouleau adhésif ;
Du désinfectant en dosettes ;
Du liquide de rinçage des yeux en dosettes ;
Un sachet de sutures adhésives ;
Une pince à épiler ;
Un minuscule aimant puissant pour les échardes métalliques ;
Une paire de ciseaux de premiers secours pour couper les vêtements sans aggraver les blessures ;
Une minuscule pompe à venin ;
Un garrot-tourniquet ;
Un marqueur toutes surfaces ni trop fin ni trop gros ;
Une minuscule lampe, frontale de préférence pour utiliser vos deux mains ;
Une lingette en micro-fibre pour pouvoir laver vos mains même juste avec trois gouttes d’eau sale ;
Un minuscule flacon de désinfectant pour les mains ;
Deux paires de gants en vinyle ;
Quelques sucres ou des bonbons ;
Des masques chirurgicaux jetables, premiers prix, au moins trois par personne (il semblerait que déjà plus de 11000 personnes supplémentaires soient mortes des particules respirées après la destruction des tours du World Trade Center) ;
(Les quelques petits accessoires pour les combattants pour réduire d’urgence les hémorragies importantes et les plaies soufflantes à la cage thoracique, ne doivent pas être au fond du sac mais sur soi, dans une petite pochette immédiatement accessible. Ce trauma-kit ne doit pas être confondu avec la trousse à bobos. Il peut contenir par exemple seulement une seringue hémostatique, un garrot tourniquet, un bandage israélien, une paire de pansements thoraciques à valve pour les deux trous d’une plaie par balle).

Trousse de médicaments
A remplir avec vos médicaments habituels (mettre une liste papier dans la trousse permet de ne rien oublier dans l’urgence) ;
Un anti-douleur (aspirine) ;
Un anti-poison (charbon végétal activé en poudre) ;
Un antibiotique à large spectre (le meilleur est l’argent colloïdal) ;
Vos appareillages médicaux indispensables et leurs consommables (piles, produits…) ;
Si vous devez évacuer, prenez éventuellement toutes vos paires de lunettes. Des pochettes souples ne les protègent pas. Vous devez prévoir une coque rigide par paire de lunettes ;

Argent
S’il faut évacuer alors il faut prendre tout l’argent liquide de la maison, les moyens de paiement et les bijoux. Tout cacher.
Mettre presque en évidence en leurre un porte-monnaie avec juste un peu d’argent en petites coupure ET en pièces (pour les appareils automatiques, distributeurs…) ;

Papiers d’identité et sauvegardes
Originaux ou copies des papiers d’identité, et d’autres papiers importants.
Une clé USB avec un logiciel de cryptage permet de sauvegarder énormément de documents, mots de passe… dans une place minuscule.
Ne laissez pas des clés de serrures trainer chez vous (maison, boulot, véhicule, antivol des vélos…), vous risqueriez de vous faire tout voler.
Avoir une photo récente de chaque membre de la famille ou du groupe facilite les recherches et l’identification si vous êtes séparés, ou pire.

Orientation
Une boussole ;
Une carte papier du département ou de la région (ou de tous ceux que vous devez traverser) ;

Energie
Lampe frontale,
Lampe a dynamo ;
Chargeur 220v vers USB ;
Câble de recharge avec la bonne prise pour votre téléphone ;
Chargeur USB vers piles AA et AAA et les piles rechargeables en bonne quantité pour vos appareils ;
Chargeur USB vers piles moins courantes ;
Batterie solaire miniature ;
Un briquet ;
En hiver ou en zone froide, une chaufferette de poche et un flacon d’essence a briquet vous apporteront énormément de confort ;

Eau
Une gourde solide ;
Des pastilles de décontamination ;
et/ou un appareil filtrant ;
Une petite bouteille d’eau en plastique neuve et pleine ;
Eventuellement une poche d’eau pliable pour 3 à 5 litres, à ne pas remplir trop tôt, l’eau étant lourde et fatigante à porter ;

Nourriture
Au moins deux repas froids très légers, en nourriture très longue conservation (salade en boite de conserve métallique par exemple, compote en sachet…),
Quelques bonbons (ne pas tous les manger, c’est pour sociabiliser) ;
Une fourchette, une cuillère, un couteau ;
Un ouvre-boite ;
La personne chargée de la cuisine pour la famille ou le groupe devrait avoir un gros sac supplémentaire avec une autre check-list pour les aliments, les ustensiles, les couverts, le combustible, le liquide vaisselle…

Communication
Un téléphone portable débloqué pour tous les opérateurs (de préférence un premier prix sans écran tactile, qui dure des semaines en veille sans recharge, certains acceptent même deux cartes sim) ;
Un double du répertoire sur papier ;
Un sifflet ;
Une radio miniature rechargeable par dynamo ou solaire ou USB ou piles bâtonnets, pour vous informer (et vous distraire) ; certains téléphones portables intègrent une radio, le fil du casque sert d’antenne ;
Un talkie-walkie si tout votre groupe est équipé (fonctionne même quand les téléphones ne marchent plus où sont saturés, préférer un modèle acceptant des piles bâtons ordinaires) ;

Outils
Un couteau suisse (avec ciseaux et pince à épiler très fortement recommandés) ;
Une pince multifonction ;
Une paire de gants de travail pour les égratignures, les ampoules, les échardes (des gants bas de gamme en cuir suffisent largement) ;
Un petit bloc de papier ;
Un porte-mine (écrit même sur du mouillé) ;
Un stylo à bille ;
Des sacs en plastique supplémentaires ;

Armes
Une arme qui permet de neutraliser rapidement plusieurs adversaires en restant hors de contact, pas au fond du sac mais cachée immédiatement à portée de main (pas forcément un pistolet, par exemple pour un adolescent un spray de gel au piment à jet large suffit) ;
Eventuellement une petite arme qui peut aussi servir pour chasser de petites proies sans faire de bruit si les approvisionnements sont coupés durablement (lance-pierre équipé pour la pêche par exemple ou une arbalète pistolet) ;
Selon la gravité de la situation, il ne faudra pas forcément essayer de dissimuler vos armes mais au contraire avoir l’air dissuasif (par exemple en montrant à des pillards un fusil prêt à tirer) ;
Pouvoir compter sur une petite arme puissante et dissimulée reste dans tous les cas une bonne précaution.
Un pistolet est la meilleure arme de défense. Des revolvers à poudre noire sont en vente libre, à partir de 200 euros, avec 200 euros de plus pour tous les consommables (poudre, balles, bourre, graisse, matériel de nettoyage).
Une puissante lampe tactique avec un effet stroboscopique et focussable permet d’éblouir un moment un adversaire pour le neutraliser sans le blesser, de frapper plus lourd et fort avec le poing, ou carrément de tuer en frappant comme avec un marteau sur le haut du crâne avec le côté brise-vitre ;

Couchage
Facultatif, sauf en saison froide ou zone géographique froide. Ne mettez pas votre couchage (sac de couchage, matelas en mousse…) à l’intérieur du sac d’évacuation, il prendrait toute la place. Accrochez-le à l’extérieur ;
Accrochez sur le sac un solide lacet, il servira d’antivol pour attacher votre sac d’évacuation autour de votre taille avant de vous endormir ;
Si vous avez un poncho dont vous pensez éventuellement faire un abri pour dormir, vous devez rajouter de la corde ;
Des bouchons d’oreilles permettent de s’endormir plus facilement n’importe où en diminuant fortement le bruit ;

Divers
Prendre aussi quelque chose pour se distraire. Par exemple un roman ou une liseuse pleine de livres numériques (ne gaspillez surtout pas la batterie de votre smartphone pour des choses futiles) ;

Vers chez moi, plusieurs systèmes anti-moustiques sont nécessaires tellement la nuisance est forte. Adaptez le contenu de votre sac à vos besoins locaux ;

Certains objets feront partie de votre sac d’évacuation pour diverses raisons (passion, matériel professionnel minimal indispensable, attachement affectif…). Par exemple une guitare, ou un ordinateur portable, ou une urne funéraire pleine de cendres… Tout ce que vous avez besoin d’emporter doit être protégé ;

Il faudra peut-être fermer le gaz ou faire diverses choses avant d’évacuer… donc à rajouter sur la liste ;

Les animaux qui dépendent de vous ont aussi besoin que leur matériel d’évacuation soit prêt (cage, laisse, nourriture, gamelle, médicament…), donc agrafez leur check-list à la votre.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • bisounour (1)
  • bricoler (1)
  • KALIA POULE (1)
  • massacre guerre yougoslavie (1)
  • TUTO NOEUD DE PENDU (1)

Des preuves que le soleil était jaune il y a encore quelques années

En regardant la météo j’ai eu un déclic quand j’ai vu le logo jaune du soleil. Le même symbole utilisé dans le monde entier.
La désinformation sur le soleil devenu blanc n’a pas encore changé ça.

Il y a encore un an je trouvais presque incroyable l’idée que les plus grands moteurs de recherche du monde auraient déréférencé toutes les vieilles photographies sur internet où un soleil jaune apparait, mais depuis les choses se sont accélérées au niveau de la censure du net.
Rien que sur youtube (google) presque tous les patriotes intéressants ont signalé des effacements de vidéos, des déréférencements, des falsifications des compteurs de vues, de j’aime, de j’aime pas, des disparitions de commentaires…

Les informations qui dérangent le pouvoir disparaissent.

L’idée de réécrire le passé n’est plus du tout de la science-fiction.