Archive for Alexandre

France : Encore un massacre anti-chrétiens grâce à la police. Une milice du peuple est indispensable

Hier soir un marché de Noël a été mitraillé par une « chance pour la France », c’est à dire encore encore et encore une fois par un musulman bon à rien, criminel récidiviste, qui ne devrait pas être dans notre pays, si nous n’avions pas été envahis à cause des politiciens traîtres qui méritent la corde, tous.

La « police » qui ne s’est pas gênée une seconde quelques jours plus tôt, pour violer les droits les plus élémentaires des français blancs chrétiens en arrêtant « préventivement » des milliers de gilets jaunes inoffensifs ; a laissé en liberté un braqueur fiché S pour radicalisation islamiste (c’est à dire qui soutient le terrorisme anti-français).
Comme quoi le fichage ne sert absolument à rien.
(Enfin si, à faire croire que la « police » agit).

Pas plus que les plots de béton de zones de guerre sur tous les marchés de Noël, les lieux de fête, les rassemblements, les concerts…, partout, dans cette France envahie par des millions d’étrangers qui nous haïssent. Tout commence à ressembler à des check-points de zones de guerre.

Les visiteurs du marché de Noël, toute la population, étaient fouillés comme des criminels, mais la chance pour la France a pu utiliser au milieu de la foule une énorme arme illégale. Jamais une arme possédée légalement par un français n’a encore été utilisée, à ma connaissance. Pourtant la répression, c’est toujours sur nous, toujours un prétexte pour nous désarmer devant l’ennemi qui nous envahit.

La « police » était probablement de repos. Il paraît que toutes les troupes sont complètement épuisées. C’est que ça fatigue de tabasser des vieux inoffensifs en gilets jaunes, de crever les yeux en tirant au flash-ball sur des manifestants désarmés, immobiles, non-dangereux, de rouer de plusieurs dizaines de coups de matraques des gilets jaunes à terre et de fracasser à coup de pieds un journaliste qui filme la scène. On peut tous voir les vidéos de leurs exploits sur internet. Le monde entier a vu ce qui se passe en France.
Quand les « policiers » ne sont pas en bandes armées de calibres de guerre sur les routes à piller les pauvres gens honnêtes après leur avoir arrosé les yeux avec un laser infrarouge et des micro-ondes. Comme une razzia d’armée ennemie, en fait.
Mais avec nos uniformes.
Ca s’appelle de la haute trahison.
En temps de guerre déclarée ces traîtres seraient tués.

Dire la vérité est condamnable. Ca s’appelle un « outrage », soi-disant. C’est encore une de ces « lois » jamais approuvées par le peuple. Un bleu qui n’aime pas ce qu’on lui dit peut pleurnicher auprès d’un juge complice, la condamnation est automatique.
Jusqu’à plus de 7000 euros d’amende, éventuellement aussi une peine de prison. Et même des « dommages et intérêts » ! d’environ 800 euros pour le pauvre petit flic dont les oreilles ont du supporter des vérités. Par exemple un français a été condamné juste pour avoir dit lors d’un contrôle routier abusif « vous n’avez pas mieux à faire ? vous feriez mieux d’aller dans les cités arrêter les criminels ». Pof ! Outrage !!!

En plus ça ne leur coûte rien. Les avocats sont gratuits pour eux. Par contre pour les français victimes de ces vols systématiquement organisés, il faut banquer à fond pour pouvoir être défendu devant une « justice » dans le camps ennemie, qui applique fanatiquement des « lois » contraires au bon sens le plus élémentaire.
C’est comme pour toutes ces amendes abusives et illégales, automatisées sans procès, donc anticonstitutionnelles, pour lesquelles il faut d’abord payer avec la grosse majoration, pour pouvoir mendier la permission d’avoir un procès pour réparer une erreur ou un abus des « forces de l’ordre ». Autant dire presque impossible dès le départ, pour les français pauvres.

Une milice du peuple est devenue totalement indispensable, ainsi que des bourreaux, par centaines sur tout le pays, pour faire le grand ménage absolument nécessaire. Tant que le peuple ne fera pas lui-même ce qui est juste, tous les service de l’Etat vont continuer à faire ce qui est contraire aux intérêts des français.
Les hauts fonctionnaires, les magistrats, les forces de l’ordre, presque tous sont des ennemis, ou obligés pour ne pas se faire virer d’obéir aux ordres d’ennemis, ce qui fait qu’ils sont donc nos ennemis par leurs actes, même s’ils osent prétendre lâchement et traitreusement le contraire.

Je suppose que ce weekend on va encore et encore et encore assister à du gazage très massif de la population de souche, avec des tonnes de gaz interdits par les conventions internationales sur la guerre, comme tous les weekends maintenant.
Je me souviens que le gaz n’avait pas été utilisé sur le musulman mohamerde merah, « la chance pour la France » qui a assassiné des gosses dans une école et des soldats parce qu’ils portaient notre uniforme. L’explication officielle était que le gaz était trop inhumain.

Toujours deux poids, deux mesures, selon le groupe ethnique.

La « police » s’enfuie, ne fait rien, ou s’acharne, viole massivement les droits les plus élémentaires, torture et crève les yeux, selon la couleur de la peau et la religion.

Le fichage S ne sert à rien. On le voit très bien.
Comme tous les services de l’Etat et de la « justice ».

Préparez-vous pour agir de vos propres mains quand le grand ménage va enfin commencer.

Votre survie ne peut pas dépendre de cette « police ».

Le bilan du dernier attentat islamiste sur notre sol est d’encore trois morts, 13 blessés, dont plusieurs dans un état critique, dont un en état de mort cérébrale, donc mort en vérité, qui attend comme réserve de pièces détachées que les médecins pillent ses organes.

Tout ça aurait pu être évité, avec une autre police, une autre justice, d’autres lois.

Préparez-vous à la suite si vous ne voulez pas qu’ils fassent de vous les prochains.

Actuellement tout, absolument tout, ce qui est juste et/ou nécessaire pour agir est prétendument illégal et condamnable. Tout est verrouillé, soi-disant « légalement » pour empêcher de faire bouger les choses.
Vous devez en avoir conscience.
Soit vous violez leurs « lois » pour agir ou protéger ceux qui agissent, soit vous attendez docilement avec votre famille que votre tour arrive dans la file d’abattage.
En attendant, vous reprendrez bien 13 « vaccins » obligatoires dans les veines de vos gosses, pour qu’ils soient stérilisés avec une espérance de vie en bonne santé beaucoup plus faible, s’ils réussissent à échapper au génocide…

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Citation, (pas de) Lewis Carroll, Si la vie n’a pas de sens…

« … Mais alors, si la vie n’a pas de sens, qu’est-ce qui nous empêche de lui en inventer un ? »

Cette citation n’est pas de Lewis Carroll et n’est pas dans Alice au pays des Merveilles, mais est une invention des internautes, qui maintenant est mondialement connue comme étant de Lewis Carroll.
Cool, non ?

 

Hier, pendant que beaucoup préparaient leurs haches, leurs couteaux, leurs barres de fer, pour aller tuer les prétendus « policiers » de la dictature qui ont plus que dépassé les bornes samedi dernier et ont carrément déclaré la guerre au peuple en l’arrosant de PLUS DE 10 000 GRENADES rien que sur Paris,
voilà ce que je faisais, tranquillement, loin, seul dans mon coin :

Près de 200 magnifiques grosses boutures en bois très sain, d’un grand figuier bien productif, même sous mon micro-climat complètement fou, et même sans l’arroser !

Ca pourrait faire une différence si comme je le crois, le soleil devenu blanc va provoquer la plus grande famine de l’histoire de l’humanité, bientôt.

Je pense que vu la violence du changement climatique, seulement une bouture sur cinq devrait devenir un arbre plus large que votre chambre et deux ou trois fois plus haut.
Ca en fera quand même pas mal.

C’est pour organiser encore un reboisement sauvage, illégal, sans mendier la permission aux « autorités », au début de l’hiver prochain, sur les collines brûlées autour de Marseille.

Les gens adorent ce genre de sorties. Ils passent en famille, entre amis, ou avec des inconnus, deux heures en plein air, à se nettoyer les poumons, loin des ondes, à faire de leurs mains quelque chose d’utile pour tous les êtres vivants.

Le temps dont vous disposez peut faire la différence.

Vous pouvez vous laisser embobiner par les merdias du système pour aller pourrir encore plus la vie des honnêtes gens et leur foutre la haine en les bloquant pendant des heures sur les ronds points, les priver d’essence, maintenir vides les rayons des magasins alimentaires, ou vous pouvez agir selon vos propres règles, d’une manière que vous maîtrisez.

Pour info, tout cela ne m’a quasiment rien coûté. Un demi sac de terreau, mélangé à de la terre du jardin. Les pots je vais les réutiliser pendant probablement 10 ans.

Toutes les branches transformées en boutures sont celles beaucoup trop hautes sur lesquelles je ne peux pas récolter les fruits. Au lieu de les jeter, ou de faire de toutes du compost ou du paillage pour protéger les plantes de la sècheresse, j’ai pris les plus belles parties pour en faire des boutures.

Donc en fait j’ai presque seulement investi deux heures.
Ca me prendra peut être au maximum une demie heure de plus sur toute l’année qui vient.

Dans ce monde de dingue qui craque de tous les côtés, j’ai vu que la jardinerie du bas de ma rue, vend 16 euros une très petite branche de figuier blanc plantée dans un pot l’année d’avant. Du délire.
J’en distribue par centaines, gratuitement.

Et peu importe que les gens en plantent dans leur jardin, seulement pour eux, ou sur l’espace public, pour tout le monde. Les arbres améliorent la qualité de l’air pour tous.
Je vis dans une des zones où l’air est le plus pollué d’Europe.

Les gens mangent de bons fruits, mûrs, remplis de nutriments naturels, pas de pesticides, pas de conservateurs. Ca améliore leur santé.

Les gens partagent les récoltes, plutôt que de gaspiller. Les voisins en profitent aussi. Par exemple, tous les ans je mange gratuitement des kakis alors que je n’ai toujours pas un arbre capable d’en produire dans mon jardin.

Il suffit de si peu pour créer un cercle vertueux qui améliore les choses.

Ce n’est pas une question de moyens. Presque seulement une question de volonté.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Les arbalètes pour la survie

Les arbalètes sont en vente libre aux adultes, souvent à petit prix, mais il ne faut pas croire que ce sont des jouets.

Par exemple avec une pointe à plusieurs lames, même un éléphant de 7 tonnes meurt très rapidement d’hémorragie, en un seul tir.

Donc sur un homme moyen de 70 kilos, le résultat est absolument certain avant même de presser la détente.

Voilà pourquoi plusieurs unités de forces spéciales un peu partout sur la planète sont équipée de cette arme archaïque, lourde, qui ne tire qu’un seul coup, mais silencieuse et rapidement mortelle à coup sûr.

Pour éliminer un ennemi isolé, par exemple une sentinelle, l’arme est parfaite. Il suffit d’un tir. Les balles presque silencieuses n’ont pas cette efficacité en un coup.

Et pas besoin d’années d’entraînement pour devenir un super sniper. Regardez cette image :

Même une fillette peut tuer en un seul tir un alligator de 400 kilos.

Son épaisse cuirasse a été traversée facilement.
Selon la pointe choisie, une arbalète de puissance moyenne peut traverser un gilet pare-balle ou un casque de guerre.

Ce n’est vraiment pas un jouet.

Cependant l’arme a quand même quelques très gros défauts.
Par exemple son poids est tellement élevé, environ 4 kilos avec un carquois garni, qu’il est impossible de la porter longtemps ou sur de longs déplacements.
Pour défendre un bâtiment, ou pour de la chasse (du braconnage puisque la chasse à l’arbalète est interdite en France) depuis une position immobile, c’est bon.

La portée, précise, puissante, efficace, est de seulement quelques dizaines de mètres.
Les très bons tireurs peuvent dépasser 100 mètres, mais c’est plutôt une arme pour un seul puissant tir de près.

La cadence de tir très faible peut être un problème, selon l’usage.
Seulement un ou deux tirs par minute pour une arbalète de puissance moyenne (à partir de 150 livres) et un seul pour les très puissantes, qui nécessitent un treuil ou des accessoires pour arriver à tendre la corde.

Donc pour de la défense, l’arme ne se suffit pas à elle-même. Avec il faudrait au moins une autre arme, capable de tirer plusieurs fois rapidement sans recharger. Par exemple un revolver à poudre noire (en vente libre) ou une autre arme à feu moderne soumise à déclaration.

Un jour où j’étais particulièrement fatigué, je n’ai même pas été capable de tendre la corde à mains nues sur une 175 livres, malgré ma musculature d’homme. Du coup je ne l’utilise plus. Elle est démontée, stockée bien emballée, pour servir éventuellement plus tard, au cas où il faudrait braconner à cause de magasins vides.

Une telle puissance va profondément dans l’eau malgré la très forte résistance du liquide.

Avec un laser, on est sûr de toucher le poisson éclairé. La déformation des rayons lumineux à la surface de l’eau ne gène plus le tir.

Pour le moment, pêcher à l’arbalète est illégal.
Chasser aussi.

Par contre, avec une arbalète de 95 livres tendre la corde est incroyablement facile.
Ma nièce tend la corde en quelques secondes à mains nues, avec ses bras de fille.

  • Je rajouterai une courte vidéo ici peut être demain

Tous les membres de la famille peuvent s’en servir facilement, pour tous les usages, braconnage, élimination des nuisibles (renard tueur de poules…), loisirs…
Même pour la défense éventuellement. La cadence de tir devient très intéressante avec une arbalète peu puissante. Un tir toutes les dix secondes environ. Ce qui est exceptionnel comparé à toutes les autres arbalètes de puissance moyenne ou forte.

Une telle arbalète permet de tirer aussi des fléchettes de pistolet arbalète, que l’on peut fréquemment trouver à 3 euros les 12 en promo.
La (très) grosse dépense avec une arbalète, normalement c’est les flèches. Je reparlerai des flèches et du prix plus loin.
Les flèches sont plus courtes et beaucoup plus rigides que celles des arcs. Elles s’appellent des carreaux ou des traits, mais juste le mot « flèche », tout le monde comprend.

Normalement les arbalètes d’épaule ne peuvent pas tirer les minuscules projectiles pour pistolets arbalètes qui ne coûtent pas grand chose, mais avec une arbalète peu puissante, c’est possible.
Du coup l’arme peu devenir très efficace en défense, par exemple si des dizaines d’émeutiers brûlent les voitures autour de votre immeuble. Pour le moment c’est illégal, mais vous allez bientôt devoir tirer, vous le savez. La police commence à s’enfuir alors qu’ils sont des dizaines, armés de calibres de guerre, devant des meutes de racailles équipées de haches, tournevis, couteaux, barres de fer…

Quand la guerre va vraiment commencer, pour du tir dissuasif et-ou carrément punitif sur des meutes de barbares qui détruisent pour le plaisir, c’est une arme intéressante, à mon avis. Depuis une hauteur par exemple, depuis une fenêtre, en silence, avec une lunette grossissante pour le tir de précision.

 

Avec des fléchettes de pistolet arbalète, le risque de tuer reste raisonnablement faible.
A moins de viser spécifiquement le foie, le tiers supérieur du crane, la gorge, la nuque, ou de trancher une artère. Ces petites flèches de loisir devraient plus faire une blessure terrifiante que d’être mortelles.

Il n’est pas garanti que la flèche se plante précisément là où on vise, puisque les êtres vivants bougent, sans prévenir. Tout ce qui pénètre la peau peut tuer ou faire des blessures irréparables.

Actuellement, comme on n’est pas encore dans le cas de force majeure d’une guerre qui donnerait l’impunité, utiliser une arme, n’importe laquelle est illégal et très lourdement condamnable. Jusqu’à 30 ans de prison s’il y a mort.

Le simple port d’une arme est punis jusqu’à 5 ans de prison.

… sauf que vous savez que l’on n’est déjà presque plus en temps de paix.
Regardez le genre de chose qui a été publié il y a quelques jours. C’était des infos comme ça tout le weekend :

Ca ne s’arrête plus, c’est toujours pire.
Si vous voulez rester sans arme, croire que vous êtes dans un monde de bisounours, ça va mal finir.

Une arme qui permet de neutraliser de loin, c’est plutôt bon à avoir dans son équipement avec la dégradation de la situation, déjà super pourrie.

Les armes à feu sont très réglementées et un peu longues à acquérir.

Les arbalètes par contre sont en vente libre aux adultes, immédiatement. Pas de déclaration, pas d’autorisation préfectorale, rien.

Une arbalète est plutôt une bonne arme de tir, précise, éventuellement comme arme supplémentaire pour un membre de votre famille ou votre groupe.

Les prix commencent à 79 euros en promo, pour le prix le plus bas que j’ai vu.

J’ai acheté un kit (soi-disant) « prêt à tirer » avec un carquois, 4 bonnes flèches, un viseur point rouge, pour seulement 120 euros. (Il manquait une fausse corde pour le montage de l’arc et un tube de graisse de corde, pour être vraiment prêt à tirer).

Je suis à l’âge où le passage de la vision de près à celle de loin devient un gros problème, donc le viseur point rouge brillant sur une petite vitre sur l’arbalète ne me sert pas du tout, beaucoup trop désagréable. Un achat inutile.
Par contre avec une lunette grossissante, le tir est simple, confortable, encore plus précis.

Pas besoin de mettre cher dans une arbalète. J’en ai vu à 4500 euros. Du délire complet.
C’est une arme qui ne tire qu’un coup, faut pas exagérer.
Une pas chère suffit très largement.
Avec quelques dizaines d’euros de plus pour une lunette.

L’arme elle-même ne coûte pas grand chose, donc.
Les flèches sont la plus grosse dépense.

En fonction du poids de la flèche et de la pointe choisie vous pouvez tirer sur absolument tout avec une seule et même arme, ce qui est impossible avec des armes à feu.
Un moineau, un rat, une caméra, une mouette, un lapin, un renard, un pneu, un loup, un agresseur, un ennemi, un sanglier, un éléphant…

Les pointes avec un large embout dur sont faites pour ne pas traverser une petite cible puis se perdre beaucoup plus plus loin.

Les pointes pour les grosses proies sont au contraire prévues pour s’enfoncer pour faire une très forte hémorragie.

Les pointes d’entraînement sont conçues pour abimer le moins possible les cibles d’entraînement et pour être faciles à retirer. Elles ne sont pas destinées à tirer sur des cibles vivantes. Le trou creusé par la pointe étant exactement du même diamètre que le corps de la flèche, la cavité creusée reste bouchée. L’hémorragie est plutôt faible. Une proie peut mettre dix jours à mourir d’une infection.
Le but d’un chasseur n’est pas de blesser des animaux puis les perdre, mais de tuer le plus efficacement possible, rapidement.

Voici un de mes carquois déjà prêts pour l’enfer :

Les couleurs sont pétantes, roses, jaune fluo, noir et or, pour pouvoir retrouver plus facilement les flèches. C’est plutôt un carquois pour l’initiation au tir et éventuellement plus tard la chasse aux très petits gibiers, mais il peut aussi servir pour la défense.

Six flèches de poids moyen, avec six pointes différentes.
Puis 5 petites flèches pour pistolet arbalète.
Ce genre de carquois n’existe pas dans le commerce. C’est une modification maison.

De gauche à droite :

– Une flèche avec embout large en caoutchouc, pour tirer dans les couilles, pour bien faire comprendre que je ne plaisante pas et que quand on m’emmerde il y a des conséquences. D’expérience j’ai toujours pu vérifier que la violence règle les problèmes quand on tape beaucoup plus fort que ce qui était nécessaire. Avec cette flèche, le niveau le plus cool est adapté à une situation d’enfer complet, du niveau qui commence à s’installer tous les weekends à Paris.
Mes arbalètes sont équipées d’un pointeur laser dont le trait lumineux est fortement visible même en plein jour, ce qui rajoute encore un niveau de dissuasion pour ne pas avoir à tirer. Donc, je peux être encore plus pacifiste, avant de tirer dans les couilles.
Cette pointe en caoutchouc peut servir aussi pour de l’entrainement sur une grosse peluche sans l’abimer immédiatement, pour tirer sur un gros rat qui vole le grain des poules, pour chasser un oiseau…

– Une pointe de chasse à trois lames, derrière une pointe en acier super solide. Les lames sont fragiles et éclatent facilement. Mais avec une solide pointe devant, ce type de flèche traverse même un pare-balle.
Les plaies en étoiles ne se referment pas. La forte hémorragie provoque rapidement l’inconscience et la mort.
C’est pour du tir sur très gros gibier (sanglier par exemple) ou sur humain en temps de guerre, donc dans l’intention de tuer.

– A côté, une pointe à 6 lames, moins dangereuse à manipuler, à transporter, les lames n’étant coupantes que vers l’avant au lieu de toutes les directions.
Les lames sont recourbées deux par deux pour trancher trois cercles de chair autour de la pointe. C’est comme si la flèche fabriquait trois saucisses en traversant le corps.
Cette blessure est totalement impossible à réparer.
(Vous voyez qu’avec une arme pas chère, en vente libre, on n’est pas du tout dans la même catégorie que les petits trous minuscules d’une carabine en 22, qui nécessite des formalités, une licence, etc).

– Une pointe ultrafine et dure, pour traverser une cuirasse. C’est presque le genre de pointe qui servait à abattre des chevaliers en armure, mais un peu améliorée.
La pointe étant très légèrement plus large que le diamètre du tube, elle crée une cavité qui ne sera pas maintenue fermée par le fut de la flèche. Donc même si on laisse la flèche pour limiter l’hémorragie, le sang coulera.

– Une pointe plate entourée de crochets pour retenir au maximum la flèche. C’est pour du tir sur petit gibier comme un lapin ou un oiseau. Ca ne traverse pas trop. On ne perd pas la flèche. La flèche étant ce qu’il y a de plus cher dans le tir à l’arbalète.

– Ensuite une pointe d’entraînement. Pour le tir d’initiation, pour former au tir de précision les gens que je veux voir survivre à ce qui va arriver bientôt, mais aussi pour pouvoir tirer dans la terre si c’est nécessaire.
Une arbalète ne peut pas tirer à vide, sans flèche, ça fragilise l’arc puis le casse plus ou moins vite. Si on a tendu la corde, il faut tirer une flèche. Donc une vieille flèche avec même une pointe d’entraînement écrasée, c’est bien pour tirer dans la terre pleine de cailloux, si nécessaire.

– Puis des flèches de pistolet arbalète. Seulement pour les arbalètes de puissance inférieure à 100 livres. Pour du tir d’entraînement, d’initiation, de loisirs, mais aussi pour du tir sur des nuisibles de la taille de rats qui dévastent les réserves, ou pour d’autres tirs où on ne pourra pas récupérer les flèches (émeutes par exemple, avec la police qui s’enfuie encore, donc obligation de se défendre soi-même).

Un autre exemple de kit tout prêt pour l’enfer, pour la pêche confortablement depuis une rive :

Deux pointes de pèche, deux flèches de couleur très visible au fond de l’eau, dont les plumes ont été enlevées (dans l’eau elles ne servent à rien), un moulinet et du fil de pêche un peu solide.

Il manque sur la photo un bracelet pour accueillir le moulinet. Ca ne coûte même pas deux euros sur Amazon. Pas besoin de faire des modifications sur chaque arbalète et l’arc.

Des lunettes polarisantes à verre jaunes permettent de diminuer les reflets et d’augmenter les contrastes, pour beaucoup mieux voir dans l’eau depuis la surface. Ce n’est pas forcément cher. J’ai acheté les miennes 14 euros en promo sur Amazon.

 

Mon arbalète préférée permet de tout faire : initiation au tir, entraînement, braconnage quand les magasins seront vides, pêche, et même du tir sur des humains quand la guerre va enfin commencer.
Je l’ai optimisée justement pour du tir silencieux en pleine nuit sur une sentinelle isolée, avant des intrusions pour du sabotage et de la dératisation.

Ce n’est pas un modèle du commerce. C’est un assemblage de pièces d’arbalètes pas chères, avec une quinzaine de modifications. Donc pas la peine de me demander quel modèle j’ai, il n’existe pas.

Dans une idée de se préparer aux pires conditions, le meilleur choix d’achat pour une arbalète est sans poulies.
Il n’y a pas besoin de lourde et puissante presse spéciale pour intervenir dessus.
Un bout de ficelle suffit pour mettre et enlever la corde. Vous pourrez faire vous même toute la maintenance et réparer tous les incidents. C’est totalement impossible sur les arbalètes à poulies.

J’ai testé la douzaine de méthodes que l’on trouve sur internet, pour mettre ou enlever la corde, seul ou à deux qui forcent comme des bourrins, avec ou sans matériel. Toutes sont difficiles ou très très très très très difficiles, sauf une : utiliser tout simplement une fausse corde, comme avec un arc.
C’est très rapide, facile et quasiment sans effort. Pas besoin d’être deux.

Notez que vous pouvez relâcher à vide, sans flèche, uniquement avec la fausse corde. Elle est beaucoup plus longue, donc l’arc ne subira pas des chocs trop brutaux si vous tirez à vide.

 

 

Pour l’usage d’une arbalète il n’y a rien de compliqué. C’est presque la même chose que toutes les armes à feu.
Il faut juste savoir quatre choses.

La corde peut casser ou trancher net plusieurs doigts. Donc la seconde main, celle qui n’est pas sur la détente, doit être positionnée très soigneusement pour ne pas être sur le trajet de la corde.

On ne dirige jamais l’arme vers le haut. Une arbalète de forte puissance peut tirer largement au-delà du kilomètre. Les projectiles étant mortels, il vaut mieux ne pas risquer d’envoyer une flèche on ne sait où.

Le rail et la partie de la corde qui le frotte doivent être graissés tous les cinq à dix tirs, sinon la corde va casser super vite tellement le frottement est fort.

Quand la corde a été tendue, il faut tirer une flèche obligatoirement. Le tir à vide casse l’arc. Donc c’est bien de garder une flèche, même un peu abimée, avec une pointe d’entrainement, pour tirer dans la terre si besoin.

Par exemple une flèche dont une plume est déchirée ou décollée.

J’ai vu quelqu’un se blesser la main par des dizaines d’aiguilles en voulant tirer une flèche déjà fendue en fibres de carbone. Je vous déconseille donc d’en acheter.
L’aluminium c’est très sûr dans une arbalète.

Si une flèche touche une surface dure elle va se tordre. Pas la peine d’acheter des pinces spéciales pour redresser les flèches d’aluminium, en réalité ça ne se redresse jamais correctement. Une flèche tordue est une flèche foutue.

Eventuellement, selon l’endroit où est le problème, vous pouvez la retailler pour faire des flèches spéciales pour pistolet arbalète.

Par exemple toutes celles-là n’existent pas dans le commerce. C’est des flèches d’arc et arbalètes d’épaules, cassées, recoupées pour être recyclées dans un pistolet arbalète :

Les trois plumes ont été remplacées par deux. En plus de réduire le coût du gaspillage en flèches cassées, ça permet d’avoir des flèches courtes spéciales, avec l’insert à vis qui permet de mettre toutes les pointes pour arcs et arbalètes d’épaule.
Finalement ça fait beaucoup de travail par flèche. Je ne suis pas vraiment convaincu que ça en vaille réellement la peine. Si vous avez déjà une empenneuse, peut être que oui, sinon n’en achetez pas, vous ne la rentabiliserez probablement jamais.

Le pistolet arbalète de cette photo a aussi été modifié. Le carquois sous l’arme a été scié et remplacé par deux trous pour viser un rail d’accessoire d’armes, pour y mettre un laser très puissant visible en plein jour, et une poignée pour un tir plus stable et précis à deux mains. La poignée contient un bipied rétractable, pour un tir encore plus précis, jusqu’à trente mètres.
Le laser est dessous pour avoir toujours les organes de visée standard en cas de panne de pile.
A la base c’était une arbalète premier prix à 29 euro pour une 80 livres. Petit à petit je l’ai améliorée pour l’enfer. Ca part de l’idée que là où je vis il n’y a presque pas de gros gibier dans les environs très proches. Par contre les oiseaux se renouvellent en permanence. Quand les magasins seront vides, avec une petite arme aussi précise, l’assiette ne sera pas vide.

Les flèches d’arbalète peuvent devenir un gouffre financier. Si vous comptez 8 euros par flèche lourde et épaisse de 45 centimètres en aluminium, avec 1 à 15 euros de pointe selon le modèle, vous comprenez qu’il ne faut surtout pas gaspiller une flèche.
C’est parmi les munitions les plus chères existantes.

Donc si vous ne pouvez pas récupérer la flèche, en parfait état, après le tir, il vaut mieux ne pas tirer, carrément.
Si la flèche traverse la proie et se perd 100 mètres plus loin, c’est une grosse somme.
Si la flèche frappe des cailloux, un mur, un tronc, elle va se casser.

Les arbalètes puissantes ne peuvent tirer que de vraies grosses flèches, pas les petites pointes légères pour arbalète pistolet. Chaque incident, c’est une belle somme de perdue.

 

Avec une arbalète puissante vous ne pouvez pas vous entrainer sur n’importe quoi. Frapper quelque chose de dur casse immédiatement les flèches. Trop traverser quelque chose de trop mou arrache les pennes, puis la flèche risque quand même de frapper autre chose derrière. Une cible pour arc n’est vraiment pas suffisante, à moins d’en superposer trois ou quatre ou même cinq, ce qui n’est pas très pratique.

Pour éviter la casse, il vaut mieux investir dans une cible spéciale pour arbalète, en mousse très haute densité. D’après les pubs, avec des pointes d’entraînement, ces cibles résistent théoriquement à 20 000 tirs.
Depuis que j’en ai une je n’abime plus de flèche. Donc même si le prix de la cible est délirant, il est rapidement rentabilisé.

Certaines arbalètes sont capables de tirer aussi des billes d’acier. Je n’en ai jamais utilisé, je ne connais pas les performances.
A priori c’est un moyen de tirer en silence des munitions lourdes, qui devraient faire du dégât, nettement plus que des carabines à plomb. Une puissance un peu supérieure à un très puissant lance-pierre, en beaucoup plus précis.

Et surtout le prix de ces munitions est très faible.
En plus on peut très facilement en transporter une grande quantité, ça ne prend pas du tout de place, pas comme les flèches, même les petites pour pistolet arbalète.

 

Pour résumer :

Avec la même arme vous pouvez tout faire, chasser, pêcher, vous défendre, attaquer, saboter, vous entraîner, enseigner le tir aux personnes que vous voulez voir survivre, sans dépendre des rares disponibilités d’un stand complètement saturé depuis les gros attentats. Vous pouvez vous entraîner dans la nature ou au fond du jardin, dans un silence presque complet qui ne dérangera personne.

Pas de paperasse, pas de déclaration, pas de fichage.

Une puissance de feu suffisante, tout en restant à distance, pour commencer la récupération d’armes de guerre sur les corps des ennemis quand le moment sera venu.

Une arbalète de faible puissance permet à toute la famille, tout le groupe de l’utiliser. Plusieurs tireurs sont nettement préférables à un seul, surtout quand les choses tournent mal.
Tirer avec une arbalète est super facile. C’est très précis. Un enfant peut le faire.

Ces deux dernières années j’ai acheté petit à petit 4 arbalètes d’épaules, 3 pistolets arbalètes, des lunettes grossissantes, des pointeurs lasers et plein d’options, comme des housses de transport, des pointes de flèches très variées, différentes tailles et poids de flèches…

Ma famille est entièrement équipée d’armes permettant de pécher et chasser tous les gibiers quand les magasins seront vides.
Mais aussi pour tenir tête efficacement à un groupe de pillards, de casseurs.
Si on se réfère à toutes les émeutes vues ces trente dernières années en France, ils auront probablement des pierres, des couteaux, des barres de fer, des haches, des feux d’artifice, des cocktails Molotov, quasiment pas d’armes à feu. Pas au départ, pas avant le vrai nettoyage ethnique.
Donc rien capable de rivaliser avec des armes qui peuvent tuer un animal de 7 tonnes en un seul tir, jusqu’à 100 mètres.
Avec une arme de tir, une femme peut combattre un groupe de bagarreurs. Ce n’est pas une question de force physique.

En plus de quelques armes à feu longues soumises à déclaration, ma famille est principalement équipée d’armes en vente libre, à petit prix, et presque toutes mortelles (sauf quelques spray lacrymo) :
Des revolvers à poudre noire, des arcs, une grande variété de lames, quelques pointeurs lasers spéciaux pour neutraliser instantanément les yeux de groupes djihadistes plus puissamment armés…

Les arbalètes ont une grande place dans cet arsenal pour la guerre civile qui approche.
Ces armes ont ma confiance pour protéger ma famille et la nourrir.

Ces armes silencieuses, polyvalentes, en vente libre, à petit prix, sont un bon choix d’investissement de sécurité avant le grand chaos qui arrive.

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr