Archive for Alexandre

Dès le début de la révolution la population devra agir à la place des procureurs, des juges, des préfets, des officiers supérieurs et de tous les politiciens

Ce matin j’ai eu un déclic extrêmement important pour que la révolution qui approche puisse réussir.

J’ai enfin compris comment mettre en mots simples les choses anormales que je percevais.

Ca peut se résumer au titre quand l’idée est comprise (mais je vais faire long parce que j’ai enfin à nouveau l’envie d’écrire et ça part dans tous les sens, vaut mieux en profiter que s’en plaindre).
Avec l’ambiance de pré-révolution qui s’installe partout, je crois que vous allez aimer cet article.

Ce matin, donc, j’ai eu « la chance » de passer un moment désagréable et injuste dans le bureau d’un sous-fifre d’un procureur, menaçant, complètement sourd au bon sens, borné, fanatique de l’application aveugle du règlement à la virgule près, même si ça entraîne toujours plus d’injustice, sur de l’injustice, sur de l’injustice.

Ca devrait me coûter environ 3000 euros, si je cède, ce qui est hors de question. J’ai raison même si toutes les lois jamais approuvées par le peuple prétendent le contraire.

Tenez, un exemple d’effet anormal provoqué par « la justice », son fonctionnement, ses textes, ses règlements : en France moins d’un viol sur 100 réussit à être jugé. L’impunité est quasi totale.
Ca, c’est la conséquence du travail des procureurs, des juges, des policiers, des politiciens.
Autre exemple, cahuzac, cette merde socialiste Ministre de la lutte contre la fraude fiscale, qui dissimule des millions dans les paradis fiscaux.
Jamais de prison pour cette vermine.

Hier, le président pédé a fêté les 413 blessés hospitalisés et les 130 morts du 13 novembre en lâchant des ballons.
Nous sommes en guerre. Il se passe des tueries inouïes, et deux ans plus tard, toujours rien. Application lente des procédures à la virgule près, jamais un mot plus haut que l’autre, il ne faut pas forcer à parler les complices des terroristes et encore moins les abattre.
Ne rien faire, mais dans le respect des procédures.
Y’a rien qui va.

Donc, ce matin, j’ai vu un autre exemple, dans ma propre vie. J’étais convoqué par un substitut de procureur qui m’a fait la leçon, en étant totalement hermétique à mes arguments de bon sens.

Pour résumer les faits, disons qu’il y a quelques mois j’ai explosé pendant quelques secondes. J’ai arraché d’une main la chère mais mauvaise clôture de ma nouvelle riche voisine, quelques secondes plus tard j’étais dans son salon et j’ai jeté par terre une enceinte à 3000 euros qui faisait tout vibrer chez moi, me provoquait des palpitations et une douleur insupportable aux oreilles.

Deux semaines plus tôt la musique était au même niveau, comme une scène de concert de rock devant ma chambre. Quand j’ai appelé la police municipale pour faire cesser le bruit à un niveau incroyablement insupportable (le prix de l’enceinte suffit à comprendre le niveau sonore), quelques minutes après le départ des cowboys en bleu, la voisine remettait le son à fond. Aucune autorité.
Quand j’ai rappelé les policiers, ils m’ont dit, on finit notre service dans 20 minutes, on ne viendra pas. Tenez, appelez la police de Marseille (qui met 3/4 d’heures pour venir, quand elle vient, puis vous leur expliquez le problème, vous, puisque nous on finit le service bientôt on n’a pas envie de travailler pendant les minutes qui nous restent alors qu’on peut encaisser sans rien foutre, hein), voilà, grosso modo.
Donc comme appeler la police ne sert à rien, qu’insister à appuyer sur la sonnette de la voisine ne servait pas non plus, qu’elle m’ignorait, que la douleur était à un niveau insupportable, j’ai attrapé l’appareil et je l’ai éclaté en une seconde en des milliards de morceaux. Pof. Fin du bruit.

Puis je suis rentré chez moi et j’ai appelé la police pour leur dire que puisqu’ils ne faisaient pas cesser le trouble de voisinage totalement anormal, je venais d’agir moi-même et qu’ils devraient envoyer une voiture avant que ça dégénère encore plus.
Et là curieusement ils ont envoyé trois voitures, un fourgon, une quinzaine de policiers avec mitraillettes de guerre, municipaux, nationaux, bac, encore un autre groupe de la bac un peu plus loin…
Vous avez vu Rambo ?
Y’en avait encore plus devant chez moi.
C’est là que je me suis dit que la rumeur sur les propriétaires de sites survivalistes fichés depuis 6 ou 7 ans comme dangereux pour la nation, c’est peut être vrai. Mon nom a dû clignoter en rouge vif sur l’écran en faisant hurler toutes les alarmes.
Il y avait une armée de policiers plus grosse que si j’étais un terroriste en train d’écraser trois kilomètres de foule.
Pour vous faire une idée du contraste, de l’anormalité de la chose, j’ai travaillé 10 ans et demi dans la sécurité privée sur Marseille, et je n’ai vu la bleusaille se déplacer que trois fois. Ils avaient toujours une excuse bidon pour ne pas envoyer des troupes.
Je pense que je suis intervenu au moins 500 fois pour faire tout seul et sans arme des choses qui normalement auraient dû être traitées prudemment par des équipages de policiers armés.
Donc, les grands défenseurs de l’ordre m’embarquent sous le regard de tous les voisins.
Pas cool, non ?

Bin non, Cool, en fait.
Dans ce contexte, ça tombe bien.
Avec la guerre civile qui vient, tout le monde a vu qu’il faut une armée pour moi, même quand je suis calme et collaboratif.
Quand ça va être hors de contrôle pour les autorités, avec les centaines de milliers d’envahisseurs haineux qui vivent à 10 minutes de route, ça m’étonnerait que les gens demandent la protection de taffioles soumises qui n’osent jamais un mot plus haut que l’autre, et encore moins agir par eux-mêmes quand la situation l’exige.
Ma longue expérience dans la sécurité m’a appris que les gens parlent énormément de potins de voisinage, des bagarres, et que l’ordre et la sécurité s’installent en quelques jours quand ils savent qu’il y a un hargneux sur la zone. Donc je sais qu’il me sera facile d’avoir des bras autour de moi quand les gens auront besoin d’être guidés par un mâle qui fait ce qui doit être fait.

Bon ceci dit, pour le moment, tant que ce n’est pas encore la révolution ou la guerre, les fonctionnaires inefficaces continuent d’imposer leur dictature injuste et inefficace.
Ils sont payés pour ça. Appliquer à la virgule près les lois et règlements, sans réfléchir. Il faut plaire à leur hiérarchie, pour rester dans le moule, avoir des promotions, faire une longue carrière pépère, même si ça implique de mettre tous les français dans la merde, à cause de leurs règles stupides (ou plutôt traîtres vu le résultat dans tout le pays).

Ce matin j’ai momentanément fait profil bas, à cause de la différence hallucinante de pouvoir dans ce jeu truqué. Il ne manquerait plus que de la prison pour outrage, parce qu’un imbécile de sous-fifre veut faire croire à son chef qu’il est super autoritaire et qu’il peut monter les échelons, alors qu’il prouve plutôt le contraire.
(… entre nous je vais vous dire un truc, vous allez halluciner vous aussi).
Ce type, cet abruti, mais il est substitut de cette merveilleuse république franc-maçonne qui apporte tant de bonheur, donc je n’ai pas le droit de dire que c’est un con, a totalement ignoré le fait que les policiers n’agissaient pas pour faire cesser le boucan, et que donc à force, j’ai finalement été obligé d’agir moi-même.
Il a osé me dire que je devais faire appel à un huissier.

C’est du délire.

Quel con !
Faire venir, peut être même pas rapidement, beaucoup trop tard, un huissier, à mes frais, pour déposer plainte, pour que quelques mois plus tard l’affaire passe peut être en jugement.

Je lui réponds que ça ne fait pas cesser le bruit.
Et j’avais très mal aux oreilles et qu’il fallait que ça s’arrête de suite.

Il repart sur ses conneries sur les huissiers. Sa procédure, son monde, ses trucs professionnels déconnectés de la réalité, qui ne marchent pas du tout, mais qu’il nous force à appliquer.

C’est là que j’ai eu le déclic sur tout. J’ai compris ce qu’il fallait faire si on veut réparer la France.
Il va falloir neutraliser toute cette mafia totalement déconnectée des réalités, qui applique à la virgule près des règlements stupides qui foutent les français dans la merde.

Donc, prioritairement il faudra emprisonner tous les procureurs, tous les juges, tous les préfets, tous les officiers supérieurs et surtout tous les politiciens.
… sans demander la permission à personne, aucun gradé, aucune prétendue « autorité » coupable de la situation pourrie.
Que des sans grades, des non-officiels, qui agissent et disent stop.

Une milice en fait.
Il faut des hommes et des femmes pour être à la fois policiers, juges et éventuellement aussi bourreaux, pour remettre les choses en ordre rapidement.
Un contre pouvoir, puisque le pouvoir en place nous trahit et provoque tout ce qui va mal.

Je suis sûr que lors de l’épuration les 99 femmes sur 100 victimes de viols jamais jugés, à cause de toutes ces procédures fanatiques totalement inefficaces, seront intéressées de faire partie de jurys populaires qui décideront sur le champ, pas 14 ans plus tard, si un gang qui tabasse des françaises, les brûlent à la cigarette sur les seins pour s’amuser, les violent par tous les trous, méritent d’être laissés en liberté, comme le décident actuellement les « juges ».

Moi j’attends la guerre pour être bourreau. Je vous l’ai déjà dit des centaines de fois.
J’attends pour pouvoir faire efficacement en une seconde des choses bien faites qui ne seront plus jamais à refaire et qui protégeront tous les français. Peu importe leur couleur, même ceux que je n’aime pas, tout le monde profitera de moins d’insécurité.

Pour en finir avec mon histoire de vilain qui s’introduit chez quelqu’un pour casser seulement le haut parleur qui hurle (je commence à croire que j’ai eu tort, le problème ce n’était pas l’appareil en fait, mais la personne qui le mettait à fond, on reverra ça plus tard),
Je vais tester la procédure normale, obligatoire, même si je connais déjà avec certitude le résultat, déjà décidé par tous les fonctionnaires.

Puisque les policiers ignorent les faits précédents qui m’ont obligé à agir moi-même illégalement,
Puisque le mini-procureur ignore de façon répétée et insistante les faits précédents qui m’ont obligé à agir moi-même illégalement pour faire cesser le vacarme,
Puisque la « justice » se soucie du respect des formes à la virgule près et pas du fond, pas de la vraie justice en fonction du déroulement des faits, de qui a agressé l’autre en vérité,
je sais déjà que je vais être condamné.

Et donc je vais faire appel, ce qui ne changera rien pour les fonctionnaires, sur le principe que je suis entré sans autorisation chez une nuisible. Je vais encore être condamné.
Je peux m’amuser à faire le con avec un procès perdu d’avance puisqu’avec ma mauvaise santé, mes revenus bas me permettent l’accès à l’aide juridictionnelle. En fait perdre est la stratégie qui devrait donner la victoire.

Donc je vais continuer en cassation, ce qui ne changera rien, puisqu’ils vont continuer à ne juger que l’intrusion et la casse de l’appareil, pas l’obligation d’agir en dehors du cadre légal inefficace.
Donc je vais continuer sur la cour européenne des droits de l’homme, en sachant que ça ne sert non plus à rien, enfin si, quand même. A perdre le peu de temps qui reste. Et c’est ça l’idée.
La guerre civile est sur le point d’éclater.
Je vis à quelques minutes de voiture d’un million de musulmans qui attendent le moment pour piller ou tuer.
J’ai été soldat dans un pays carrément effacé des cartes suite au génocide des chrétiens par des millions d’envahisseurs musulmans. Je sais à quoi m’attendre.
Un jour dans mon quartier il y aura des hurlements, des rafales, des explosions, beaucoup de feu partout, de la fumée, des odeurs de brûlé, plastique, bois, chair…
Des femmes qui hurlent pendant des heures. Elles sont violées, pas tuées de suite comme leurs familles. Et encore des hurlements pendant de heures, des rafales, des explosions, du feu…

Ma maison est la plus petite, vieille, à l’aspect pauvre, surtout avec le camouflage en bric à brac de récup que je laisse traîner devant. Ma petite maison est juste au milieu du chemin.

Avant de l’atteindre, des deux côtés du chemin, sur les deux entrées, se sont construites plein de nouvelles grandes maison neuves, belles, luxueuses, avec piscines, belles voitures, clôtures chères mais qui s’arrachent d’une main en une seconde en tirant d’un coup sec au centre d’un panneau.

Donc je sais déjà qu’il est fort peu probable que les pillages et le génocide commencent par mon taudis. J’aurais plus de temps que les autres pour agir.
Donc comme j’ai été soldat dans un pays rasé par une épuration ethnique, j’ai eu plus de 20 ans pour y réfléchir. J’ai une dizaine de stratégies très différentes pour éliminer des petits comme de très gros groupes, de près comme de loin.
Par exemple je sais quels sont les trois produits courants qu’il ne faut pas mélanger au risque de créer un des plus puissants gaz de combat neurotoxiques de tous les temps, qui tue en dix minutes pour une seule inspiration qui ne contient que quelques traces de gaz.
Depuis plus de 20 ans que j’étudie les guerres, je n’ai jamais vu de djihadistes avec des masques à gaz. Moi j’ai ce qu’il faut.

Depuis trois mois la différence est que je n’ai plus envie de protéger le quartier. Depuis mon arrestation et les faux témoignages à la police comme quoi le vacarme n’était pas si fort, ça m’a coupé l’envie de les protéger tous.

J’y gagne.
Quand la voisine (jolie blonde) dans sa belle grande maison de riche hurlera en se faisant violer devant les carcasses de ses gosses, ça me laissera de précieuses minutes pour finir d’organiser ma défense.
C’est con de s’en être pris justement à un des rares hommes qui sait quoi faire et qui est prêt.

Dans le même ordre d’idée, j’avais aussi trois stratégies pour protéger les policiers quand ils vont se faire attaquer. C’est presque la base lors des génocides dans les zones musulmanes. Les commissariats sont attaqués, les policiers tués pour ne pas qu’ils protègent le peuple. Puis leurs armes servent pour les génocides. J’ai lu trois témoignages de ce type sur trois différentes zones de monde à différentes époques.

Récemment, il y a deux mois à St Martin, après le cyclone Irma, lorsque la douane a été pillée, les armes volées, avec les uniformes, puis que des policiers ont été ligotés, leurs armes et brassards volés aussi, il y a eu des témoignages de pillards habillés en policiers et douaniers faisant des contrôles routiers.
Que ce soit pour un génocide ou pour piller, avoir des équipements policiers semble souvent intéresser les criminels.

Le problème est que là j’en ai tellement marre à un niveau qui me surprend, des trahisons incessantes des « policiers » qui protègent les politiciens, volent les automobilistes, empêchent les citoyens d’arrêter les racailles qui s’amusent à essayer de brûler vifs les pompiers, qui me mettent un pv pour un pare-choc qui dépasse de 20 centimètres sur un passage piéton à 5 heures du matin à une heure et à un endroit où ça ne gène absolument personne, qui n’agissent pas quand je les appelle, mais qui viennent à une armée entière après que j’ai encore encore encore encore encore encore une fois été obligé de faire le boulot de ces bons à rien, puis qui me jettent toute une nuit dans une cellule crasseuse décorée au vomis séché, puis me prennent mon adn et me fichent comme un terroriste…
Je ne les supporte plus. Ils m’inspirent maintenant un complet dégoût quand je les croise.
Je n’ai pas l’impression d’être un cas isolé. Je crois que maintenant la majorité de la population n’en peut plus et voit les policiers comme des ennemis, des traîtres, des voleurs d’automobilistes, des incompétents, tout le temps en train de taper sur des faibles et à s’enfuir comme des taffioles quand quelques bronzés leur jettent des cailloux.
En ce moment il y a 6 policiers par semaine qui se suicident. Ils sentent qu’ils ont tout gâché.
Ce n’est pas normal que la population n’aime pas les gens sensés les protéger.

Le problème c’est que quand le génocide va commencer, très probablement par eux puisque ça semble être la stratégie musulmane la plus courante, moi je ne lèverai finalement pas le petit doigt pour les aider. Même si ça ne me coûte rien, que je peux le faire sans risque.

Maintenant j’ai compris.
Si je suis obligé de faire ENCORE leur boulot, je vais encore me faire punir, et pire puisque maintenant mon casier n’est plus parfaitement vierge à cause d’eux.
Je les laisserai crever.
Après je pourrai agir comme il faut sans qu’ils m’en empêchent.

Pour le petit fonctionnaire sous procureur anormalement bêtement zélé… en fait, c’est déjà réglé aussi. Ce n’est qu’une question de temps. Il est dans une zone avec un million de musulmans et de noirs, très largement sur-représentés dans tous les crimes, avec la volonté de se venger. Je pense que le palais « de justice » sera un des premiers bâtiments à prendre feu et où tout le monde va subir le même sort qu’au Bataclan.

C’est plutôt ironique comme situation. Il se pourrait que la purge de la révolution qui pour le moment ne vient pas, les français ne bougeant pas, se fasse indirectement par la mains des envahisseurs au début de la guerre civile.
Finalement c’est le résultat qui compte.

Que ce soit pour le début de la guerre civile ou pour la révolution qui approche, je ne lèverai pas le petit doigt pour protéger des procureurs, des juges, des préfets, des officiers supérieurs, des politiciens.
Je dirais même que moins il en restera en vie, plus vite les français auront enfin la possibilité d’agir efficacement pour faire ce qui doit être fait depuis trop longtemps, empêchés par les fonctionnaires.

Le raz le bol est très largement dépassé. Ce n’est même plus du dégoût. C’est plutôt une certitude absolue que ces gens sont coupables de presque toutes les souffrances de mon peuple.

Bon.
… mais si je me trompe un peu, que la révolution ne sera pas pour ce printemps, après la pause des fêtes, après le grand froid, alors à priori je pourrais être gravement dans la merde. Je sais déjà qu’au bas de l’échelle, les fonctionnaires zélés qui veulent plaire à leur hiérarchie m’ont déjà condamné à rembourser le haut parleur à 3000 euros.

Je devrais peut être commencer à avoir de la haine envers les dieux de me frapper si fort, si souvent et injustement, mais curieusement c’est plutôt le contraire.
Je me sens reconnaissant.
C’est comme si quelqu’un là-haut veillait sur moi et me donnait les blessures les plus dures pour que je comprenne ce qui n’a pas marché et que je puisse apprendre à un grand nombre d’autres comment faire mieux.

C’est étrange cette sensation de paix intérieure, comme si j’étais guidé et que tout s’emboîtait pour le mieux.
Je ne devrais pas être aussi zen avec les évènement terribles qui arrivent de façon absolument certaine. C’est peut être que je suis prêt.
20 millions d’ennemis sur notre sol, effondrement financier mondial, pas d’autosuffisance alimentaire nationale, famine, révolution, extermination…
Ca ne me fait ni chaud ni froid.

Pire, dans chaque cas de figure j’y vois des opportunités pour débloquer des situations et obtenir des avantages.
Par exemple, la menace de perdre trois milles euros, en première instance.
Je ferai certainement appel.
Puis la cassation, puis la cour européenne des droits de l’homme si elle existe encore dans … pfff, probablement 12 ans, vu comme (ne) fonctionne (pas du tout) cette soi-disant justice. Tssss…
C’est du vent en fait.
Il suffit de jouer leur jeu, en apparence, en attendant que tout s’écroule, ce qui devrait arriver bientôt.
Et finalement les sous ne sortiront jamais de ma poche.

Un jour un médecin m’avait dit au sujet des personnes qui parlent de suicide, qu’il faut s’inquiéter d’un passage à l’acte quand la manière de présenter les choses change, quand le suicide n’est plus ressenti comme un échec, une mauvaise chose, mais plutôt comme de la paix, la fin des souffrances, enfin arrêter d’avoir des idées noires, quand la personne malade semble avoir trouvé la paix.

Peut être que c’est le moment où il devient urgent de se préparer à perdre beaucoup quand les gens autours de vous voient surtout les bons côtés qu’apporteraient une révolution sanglante, une purge violente, un nettoyage ethnique.
Pas une perception de choses horribles, mais une libération, enviée.

Regardez les gens autour de vous. Ecoutez-les.

On dirait que cette société profondément malade va se terminer bientôt.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

 

Recherches populaires vers cette page :

  • https://se-preparer-aux-crises fr/des-le-debut-de-la-revolution-la-population-devra-agir-a-la-place-des-procureurs-des-juges-des-prefets-des-officiers-superieurs-et-de-tous-les-politiciens/ (1)

Le moyen le plus simple pour survivre aux super-canicules provoquées par le soleil devenu blanc

Ce très court article devrait pouvoir vous sauver la vie dès l’année prochaine.
Il est évident que l’été prochain sera encore pire que celui-ci, déjà abominablement dur.
La température a atteint 40 chez moi, près de Marseille, et je ne suis même pas dans la zone qui a le plus souffert de la chaleur.

C’était la deuxième canicule de l’année. La première à la fin du printemps a atteint 37 degrés à l’ombre chez moi. J’étais tellement mal que j’ai cru que j’allais mourir du jour au lendemain d’un coup de chaleur, aussi bêtement.

En fait ce n’est pas que moi. J’ai lu avec intérêt les articles sur les statistiques de la surmortalité provoquée par la première période de canicule de l’année et c’est très instructif :
http://www.huffingtonpost.fr/2017/07/28/580-deces-supplementaires-a-cause-de-la-canicule-de-juin-2017_a_23054147/

Cette fois les personnes fragiles sont très peu touchées. Ce sont les jeunes qui souffrent le plus. A mon avis il y a seulement deux explications simples :

– Les « jeunes » sont tous ceux en âge de travailler. Avec la destruction du pouvoir d’achat, l’appauvrissement des travailleurs, la population ne peut pas s’arrêter pendant les vagues de chaleur.

– Dans les autres pays du monde, là où la saison chaude est suffocante, les gens savent depuis longtemps comment se protéger. Ici c’est tout nouveau.

L’année dernière, chez moi, les deux périodes de canicules étaient montées à 32 et 34 degrés si je ne fais pas d’erreur.

L’année d’avant aussi, deux périodes de canicule dans l’été, pour la première fois dans l’histoire de France, à ma connaissance.

Cette année, on risque d’avoir une troisième canicule vu comme c’est parti.
Après un coup de froid instantané, de 40 degrés à 14 en quelques jours, qui a tué tous mes plants de tomates, la météo prévoie déjà pour les prochains jours encore 34, 33 et 34 degrés, rhaaaaaaa…

… donc, la progression est logique. Il est à prévoir des canicules de plus en plus fréquentes, durables et toujours plus chaudes, pour les années qui viennent.

Donc, si vous pouvez, investissez un peu dans de quoi rafraîchir les pièces où vous passez le plus de temps (chambres, bureau…). Les climatiseurs sont plutôt chers. Il vaut mieux attendre que les vendeurs bradent leurs invendus lorsque l’hiver va s’installer.
Hors saison on fait souvent de bonnes affaires.

Des rideaux pour l’extérieur des bâtiments, ce n’est pas cher et ça fait bien baisser la température, si vous n’avez pas les moyens d’avoir des volets à l’extérieur de la vitre.
A l’intérieur il y a un effet de serre quand les stores ou les rideaux sont chauffés par le soleil, contre une vitre qui empêche la chaleur de s’évacuer. Des stores ou rideaux à l’intérieur, ça n’est plus suffisant.

et surtout, surtout : pendant les heures les plus chaudes, faites-en le moins possible.

Les statistiques de la surmortalité sont claires, ce ne sont pas ceux qui bougent très peu pendant le plus chaud qui meurent massivement.

Personnellement je viens de tester et vérifier.

Au printemps les 4 jours où il a fait 37, je m’occupais de mon potager de survie plusieurs heures par jour. D’un coup je me suis senti mal, avec la sensation que j’avais dépassé mes limites. C’est terrible comme impression. Mourir d’un coup aussi connement.

La semaine dernière avec la seconde période de canicule encore pire, tous les jours de 10 heures du matin à 16 heures, les volets étaient baissés et j’essayais de faire une grosse sieste sur le carrelage plus frais que le lit.
28 degrés quand même, ce n’est pas exactement de la fraîcheur, mais déjà presque une plaque de cuisson. … d’où l’intérêt d’investir dans un climatiseur.

Le lit est un problème.
J’ai eu un déclic récemment. J’ai compris pourquoi des millions de gens sont aussi fatigués, se réveillent complètement trempés, dorment extrêmement mal…

C’est à cause de la mousse synthétique des matelas modernes.
C’est bon en hiver où à la montagne quand les nuits sont bien froides, mais quand il fait chaud c’est comme chercher le confort en suant sous plusieurs couches de k-way.

Je n’ai pas compris ça de suite. D’abord je me suis encore une fois planté en faisant une grosse dépense, qui ne sert que quelques minutes par jour.

Le principe des bouillottes remplies d’eau froide a été amélioré récemment.
Il existe maintenant des sur-oreillers ou des sur-matelas remplis d’un nouveau gel qui absorbe la chaleur des choses en contact. Ca donne une impression de froid glacial, presque carrément trop, presque insupportable.

Un exemple là :

https://www.amazon.fr/gp/product/B00KZKYCWW/ref=oh_aui_search_detailpage?ie=UTF8&psc=1

Ce qu’il y a de bien c’est qu’il n’y a plus besoin d’énergie ni de remplissage à l’eau froide pour avoir encore du froid. Il suffit de laisser l’objet à l’air ambiant, il se recharge en froid tout seul. Presque magique.

A l’usage, la chaleur de la peau est absorbée et diffusée dans tout le gel, pour s’échapper ailleurs un peu plus loin, normalement.
… sauf que quand l’air de la chambre est déjà trop chaud, la chaleur accumulée ne s’évapore pas.
On peut reprendre l’image de la peau collée de sueur au plastique trop chaud d’un K-way, ça correspond bien à la sensation au réveil.

C’est là que j’ai compris pourquoi on dort si mal. Il n’y a pas que les ondes.
C’est le fait que tous les matelas modernes sont en plastique.

J’ai commencé à chercher un peu à droite à gauche, mais pour le moment je ne trouve rien de satisfaisant à un prix acceptable, pour le couchage.
Pour le moment je suis dans l’idée de faire une grande caisse en bois avec deux draps cousus en grand sac et garni de paille, que je renouvellerai une ou deux fois par an. Ca fera même du paillage et de l’engrais pour les plantes du jardin.
Je n’ai pas encore testé.
Je suis juste convaincu que les matelas en mousse nous font maintenant beaucoup de mal, avec cette montée en température.

Au fait, les nouveaux machins en plastique garnis de gel trop glacé qui deviennent trop chauds seulement une heure après, je n’en conseille l’achat à personne.
Je suis parfois content de les avoir, parce que ça donne un coup de frais pendant quelques minutes quand la chaleur est insupportable, mais pour dormir ça ne vaut rien.

Il faudrait faire baisser la température de la pièce. On en revient encore et encore à l’idée d’investir dans un climatiseur. Et si vous êtes un peu survivaliste, que vous craignez une coupure du réseau au pire moment, ou que vous savez que dans toutes les guerres l’électricité est souvent coupée, ou simplement à cause des factures d’énergies qui deviennent énormes, il faudra aussi quelques panneaux solaires sur le toit.

Je crois que le climatiseur ne va plus être un élément de confort mais un outil indispensable bientôt, vu comme les degrés explosent toujours plus d’une année sur l’autre.

Si on ne dort pas, si on ne se repose pas, on devient fragile.

Les statistiques sont claires. Ce sont les plus forts, ceux qui sont actifs pendant les heures chaudes, qui meurent maintenant.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • comment faire un nœud coulant (3)
  • Mur de cloture dune parcelle (2)
  • Les grandes arbres de la foret (2)
  • La Forêt Des Arbre (2)
  • fabriquer serre de jardin (2)
  • comment fabriqué créé un champ électromagnétique capable de levée objet métal (2)
  • kalachnikov a plomb a vendre (1)
  • Images Des Cartouches Pour Les Armes (1)
  • La guerre de yougoslave (1)
  • GUERRES En AFRiQuE (1)

Citation, Harry Truman, Un pessimiste fait de ses occasions des difficultés…

« Un pessimiste fait de ses occasions des difficultés, et un optimiste fait de ses difficultés des occasions. »

Harry Truman, 1884 – 1972,
33ème président des États-Unis en fonction de 1945 à 1953.

 

 

Recherches populaires vers cette page :

  • je suis une légende film de wille smisse (2)
  • le visage du profet mohamet (2)
  • amorce pour balle (1)
  • racailles marseillai (1)
  • Pistolet carabine cartouche (1)
  • pistolet a bille a vendre doccasion (1)
  • nasa seisme 23 juillet 2017 (1)
  • Murs Securise en metal (1)
  • militaire masque a gaz (1)
  • LES BELLE PHOTO ARABE (1)

Extermination en cours : 75% des grossesses malformées et/ou avortées par des fausses couches

Je viens à l’instant d’apprendre une information d’une extrême gravité. Je la partage avec vous immédiatement.

Ma tante vient de me parler d’une femme dont le bébé malformé a dû être retiré du ventre par un chirurgien d’une maternité la semaine dernière. Le chirurgien a dit à la mère que 75% des grossesses actuellement sont malformées ou donnent des fausses couches.

75%.

C’est une extinction presque totale en accéléré.

Les causes les plus évidentes sont les faux nuages ultra-toxiques, mutagènes, stérilisateurs, tissés par des milliers d’avions, les produits ajoutés dans l’eau, dans la nourriture, dans les médicaments, ainsi que les ondes.

Les politiciens nous exterminent.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

 

Recherches populaires vers cette page :

  • amy winehouse toujours avec un verre (1)
  • Bele Fille Arabe 12 Ans (1)
  • belle corps feminin arabe (1)
  • guerre du nigeria (1)
  • paysage cloture feuillage automne (1)