Article 28, Chaque génération ne décide que pour elle

Robot voleur routier detruit par le feu

Article 28 (chaque génération ne décide que pour elle)

Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1793

 

Actuellement le président marieur de pédés élu par des envahisseurs arabes ne représente plus que 13% de la population.
Il est le fruit complètement pourri d’un système électoral truqué mis en place par d’autres générations, maintenant totalement déconnecté du peuple de notre époque.

Un des problèmes est l’absence de contrôle et de validation des décisions délirantes ou abjectes, ou criminelles des élus.
Ils « votent » eux-mêmes des centaines d’impôts qu’ils ne paient pas,
comme cahuzac ou thevenoud ils ne peuvent même pas être déchus de leurs mandats et ont l’impunité totale pour leurs crimes.
Ils suppriment les frontières,
Ils interdisent la liberté d’expression sur les crimes des millions d’envahisseurs qui nous pillent,
Ils détournent l’argent du peuple pour financer l’invasion, donnent plus de droits aux étrangers qu’aux français qui paient tout,
Ils installent partout des milliers de machines illégales de vol automatique des automobilistes alors qu’ils affirment pour eux-mêmes que l’automatisation des peines est illégale et inconstitutionnelle (annulation de l’inéligibilité automatique pour les élus criminels),
Ils valident en traitres la soumission à des règles de non-élus étrangers rejetées par référendum de la majorité de la population,
Ils créent un système de dette illégitime pour piller des centaines de milliards aux français pour enrichir des sociétés privées,

En fait, maintenant, toutes les nouvelles « lois » sont presque à 100% de la merde, au point que l’on peut penser qu’il est temps de jeter le bébé avec l’eau du bain.

Plus de 3500 pages rien que pour le code des impôts. C’est illisible, incompréhensible… donc en fait, pas clair, inapplicable pour les citoyens normaux.
60% de prélèvements sur les salaires, 20% de tva sur tout ce qui est acheté avec, et quasiment tout le reste part dans des centaines d’autres taxes plus ou moins directes ou cachées. Maintenant on travaille pour rien.

 

Les lois d’un autre siècle interdisant le port d’arme aux gens honnêtes donnent le pouvoir total a des milliers de mohamerde merah et de braqueurs.
Les lois d’un autre siècle punissent les innocents qui se défendent…

 

Vous faites ce que vous voulez pour vous-mêmes, mais pour moi c’est clair, la rupture est totale. Les « lois », textes, normes, règles… ne guident plus ma vie. Surtout les saloperies européennes que mon peuple a rejetées récemment.

Je ne garde que les « lois » qui m’arrangent.

L’état doit être une aide pour les citoyens honnêtes, pas une chaine au pied qui nous entraine au fond pour nous noyer.

 

Alexandre
Se-Preparer-Aux-Crises.fr

Recherches populaires vers cette page :

  • les lois actuelles ne peuvent pas assujetir des generations futures (1)

14 comments

  1. NapoléonIV dit :

    Cet article est parfait!!! Nous devons le diffuser au plus vite, pour ma part c’est fait

  2. nono dit :

    Excellent et tristement vrai…

  3. charvot dit :

    Bonjour Alexandre.
    Où te situes tu par rapport au dicton que tu cite, je n’arrive pas à percuter…

    • Alexandre dit :

      Bonjour

      Ce n’est pas un diction, c’est un article de la déclaration des droits de l’homme dans sa version plus complète de 1793.

      Nos ancêtres avaient les bons gestes et les bonnes idées, calées sur le réel.
      Par exemple, la plus grande partie de la population fabriquait de la nourriture. Des millions d’agriculteurs, d’éleveurs, de pécheurs… ils ne se contentaient pas de quelques chiffres sur un compte bancaire.
      Quand un bateau arrivait dans un port avec une maladie à bord, il restait en quarantaine, sans mettre un pied sur notre sol, pas comme maintenant avec ebola.
      Les criminels étaient punis sévèrement pour leur passer l’envie de recommencer. Ou mis très longtemps en cage pour ne plus pouvoir nuire, ou pendus ou décapités.
      Les musulmans pillards, esclavagistes et assassins n’étaient pas invités par millions pour pouvoir nuire en toute impunité.
      Il était évident qu’un couple de fiottes n’était pas un couple normal. Son impossibilité a avoir des gosses n’était pas une « infertilité sociale » qui peut être soignée par la gestation pour autrui.
      Les ancêtres n’avait pas plusieurs heures par jour de bourrage médiatique et de manipulations délirantes par des lobbys arrosés d’argent public. Donc ils appelaient les choses simplement comme elles étaient. Les pédés du cul étaient des malades.
      Ce qu’ils sont toujours, quoiqu’en disent les lobbys et les soi-disant lois anti-« homophobie ».
      La maladie est un mauvais fonctionnement d’un ou plusieurs organes, qui peut même entrainer la mort, ou l’extinction. La stérilité des LGBT est la conséquence de leur maladie qui les rend forcément infertiles, puisqu’il faut du sperme et un ventre féminin pour la reproduction.
      Une société saine doit avoir des modèles sains, de vrais mâles, des femmes féminines, des mères, pas tous ces tordus de francs maçons pédophiles, pas des malades socialistes marieurs de fiottes.
      Une société avec des modèles déviants, contre nature, non viable est destinée à l’extinction comme les fanatiques coupeurs de têtes mayas, et bientôt les musulmans, coupeurs de tête aussi. Et pédophile comme leur « prophète » modèle qui a plus de 50 ans a « épousé » une gosse de 3 ans qu’il a rempli de son sperme dégueulasse des années avant qu’elle ne soit en âge d’avoir une vie sexuelle.

      • Alexandre dit :

        Nos ancêtres disaient donc les choses comme elles étaient, sans ménager la susceptibilité des tordus, des criminels, des parasites, des traitres, de la « diversité multiculturelle » « chance pour la France » et sur-représentée dans les prisons.

        Certains articles de la déclaration des droits de l’homme ne sont maintenant plus que des traces écrites complètement déconnectées des situations absurdes ou immorales imposées par un état franc-maçon islamo socialiste.

        On se souvient des milliers d’arrestations arbitraires des opposants au mariage des pédales, à l’impunité totale des fonctionnaires qui ont matraqué, gazé, écrasé des citoyens français pacifiques.
        On voit l’enfer de censure de bien-pensance obligatoire envers les arabes, les roms, les africains,
        l’acharnement judiciaire sur ceux qui parlent simplement de leurs crimes,

        La justice et la sécurité n’existent plus.

        on voit que l’égalité n’est plus jamais respecté par ce gouvernement de cons incompétents qui maintenant donne même des prix différents aux allocations de naissances des gosses.

        L’impôt doit être dans l’intérêt général. Subventionner par milliards les médias de désinformation c’est dans l’intérêt général ?
        Construire des usines au maroc, délocaliser nos emplois en algérie, investir en tunisie quand on a des millions de chômeurs ici, c’est dans l’intérêt général ?

        Les soins et médicaments gratuits pour tous ces putains d’envahisseurs qui n’ont jamais cotisé un seul centime en France, quand les français deviennent des sans-dents qui n’ont plus les moyens de se soigner, c’est dans l’intérêt général ?

        Plus des trois quarts des impôts sont illégaux selon la définition des anciens.

        Quelques extraits :

        Le but de la société est le bonheur commun. Le gouvernement est institué pour garantir à l’homme la jouissance de ses droits naturels et imprescriptibles.

        Article 2 (énumération des droits)

        Ces droits sont l’égalité, la liberté, la sûreté, la propriété.

        Article 3 (égalité)

        Tous les hommes sont égaux par nature et devant la loi.

        Article 4 (la loi)

        La loi est l’expression libre et solennelle de la volonté générale ; elle est la même pour tous, soit qu’elle protège, soit qu’elle punisse ; elle ne peut ordonner que ce qui est juste et utile à la société ; elle ne peut défendre que ce qui lui est nuisible.

        Article 7 (droit d’expression)

        Le droit de manifester sa pensée et ses opinions, soit par la voie de la presse, soit de toute autre manière, le droit de s’assembler paisiblement, le libre exercice des cultes, ne peuvent être interdits. La nécessité d’énoncer ces droits suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme.

        Article 9 (loi)

        La loi doit protéger la liberté publique et individuelle contre l’oppression de ceux qui gouvernent.

        Article 10 (détention)

        Nul ne doit être accusé, arrêté ni détenu, que dans les cas déterminés par la loi et selon les formes qu’elle a prescrites. Tout citoyen, appelé ou saisi par l’autorité de la loi, doit obéir à l’instant ; il se rend coupable par la résistance.

        Article 11 (voies de fait et résistance légitime)

        Tout acte exercé contre un homme hors des cas et sans les formes que la loi détermine, est arbitraire et tyrannique ; celui contre lequel on voudrait l’exécuter par la violence a le droit de le repousser par la force.

        Article 12 (l’arbitraire)

        Ceux qui solliciteraient, expédieraient, exécuteraient ou feraient exécuter des actes arbitraires, sont coupables et doivent être punis.

        Article 16 (droit de propriété)

        Le droit de propriété est celui qui appartient à tout citoyen de jouir et de disposer à son gré de ses biens, de ses revenus, du fruit de son travail et de son industrie.

        Article 17 (pas d’emplois réservés)

        Nul genre de travail, de culture, de commerce, ne peut être interdit à l’industrie des citoyens.

        Article 20 (de l’impôt)

        Nulle contribution ne peut être établie que pour l’utilité générale. Tous les citoyens ont le droit de concourir à l’établissement des contributions, d’en surveiller l’emploi, et de s’en faire rendre compte.

        Article 23 (souveraineté nationale)

        La garantie sociale consiste dans l’action de tous pour assurer à chacun la jouissance et la conservation de ses droits ; cette garantie repose sur la souveraineté nationale.

        Article 25 (souveraineté du peuple)

        La souveraineté réside dans le peuple ; elle est une et indivisible, imprescriptible et inaliénable.

        Article 26

        Aucune portion du peuple ne peut exercer la puissance du peuple entier ; mais chaque section du souverain assemblée doit jouir du droit d’exprimer sa volonté avec une entière liberté.

        Article 27

        Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.

        Article 28 (chaque génération ne décide que pour elle)

        Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.

        Article 31

        Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.

        Article 35

        Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

        • charvot dit :

          Je suis totalement d’accord avec toi sur 98% de ton argumentaire. Seulement deux choses me tracasse, nos ancêtres avaient aussi des deviants mais ils n’avaient pas la médiatisation d’aujourd’hui donc, on étaient peu ou pas au courant de ce genre de chose.
          Ensuite à propos du modèle sociétale de nos ancêtres je l’approuve complètement mais je me dis aussi qu’il avait aussi ses défauts ( une plus grande précarité au niveau des maladies, mon grand oncle en est mort jeune faute de soins adéquates, des moyens de transport faiblard donc un moins bon brassage génétique au niveau de notre peuple).
          Personnellement je pense qu’il faudrait aussi retravailler l’ancien avec les « bonus » que peux nous apporter le nouveau ( je ne parle pas du code du travail, etc…) l’avenir n’en serait que meilleur.
          Merci d’avoir répondus à ma question.
          Je te souhaite un prompt rétablissement.

  4. Massard dit :

    Selon le système établi, on donne un mandat pour 5 années à un type, sur des promesses. Et ça défie le bon sens. Dans la vie de tous les jours, qui confierait un chèque en blanc à un baratineur ? Ce qui défie aussi le bon sens, c’est de ne pas comprendre qu’un président élu n’est pas un monarque. Il est, de fait, le salarié en CDD de tous les français et s’il ne fait pas l’affaire on devrait pouvoir le dégager avant l’issue du contrat. On pourrait me rétorquer que cette manière de procéder mettrait en péril la stabilité de notre pays et pourtant, sans l’appliquer, la stabilité du pays est déjà mise à mal dans de nombreux domaines. Mettre la pression, autrement que par des sondages d’opinions, bidonnés la plupart du temps, obligerait le dirigeant temporaire du pays à se sortir les doigts des profondeurs de son postérieur pour mettre son temps à profit dans l’intérêt exclusif de la nation, au lieu d’aller courir la morue dessalée.
    L’erreur c’est aussi de sélectionner des dirigeants parmi des chapons qui ont choisi de pantoufler dans la vie. Parce que quelqu’un qui souhaite travailler dans l’administration n’a pas d’autre ambition que de se planquer pour attendre de l’avancement automatique. Il n’est pas éduqué pour avoir l’esprit d’entreprise, se bouger, se remettre en question, se fixer des buts. Et, je fais toujours un parallèle entre diriger une entreprise et diriger un pays.
    J’ai travaillé de longues années dans le privé, en contact avec l’administration et parfois ça me mettait hors de moi de tomber sur des fonctionnaires bornés qui tentaient d’affirmer leur pouvoir, pour mieux masquer leur médiocrité. J’en étais venu à me dire que la motivation première du fonctionnaire est de compliquer la vie des citoyens.
    En théorie, la politique devrait améliorer notre quotidien pour nous permettre de vivre mieux, équitablement. Venir nous faire les poches, pour rattraper des erreurs de gestion et autres magouilles imputables à différents gouvernements, devrait être impensable. Les fautifs ne sont jamais sanctionnés.
    Peut-être n’avez-vous pas encore entendu parler de cette menace qui pèserait sur nos comptes bancaires et assimilés pour 2016. Certains économistes laissent entendre, sans trop faire d’écho, qu’une ponction d’office pourrait être effectuée par l’état.
    Est-ce que, pour autant, ça précipiterait les gens dans la rue pour manifester ? Vu que nous ne serions prévenu qu’à postériori, certains ne pourraient que subir en maugréant. Dégoûtés mais résignés.
    Aussi, ceux qui sont réellement motivés se devraient d’opter pour la désobéissance civile. Lorsque des règles sont mauvaises, il convient de ne plus les suivre, d’une manière intelligente (il ne sert à rien de se faire « gauler » pour des peccadilles). Faire des entorses, franchir la ligne. Les dirigeants, politicards de tous bords ne donnent pas l’exemple, alors pourquoi devrions-nous suivre la ligne qu’on nous a dessiné et imposé et continuer à vivre avec un boulet au pied ?

    • Raynote dit :

      « Peut-être n’avez-vous pas encore entendu parler de cette menace qui pèserait sur nos comptes bancaires et assimilés pour 2016. »

      Si, je suis au courant: un accord discrètement passé entre pays de l’union européenne qui, à partir de 2016, permettrait aux banques en difficulté de ponctionner directement les comptes bancaires de leurs clients pour se renflouer. Ce serait du « bail-in » par opposition au « bail-out » (renflouement par les états); donc, un renflouement de l’intérieur par les clients considérés non plus comme des déposants mais comme des créditeurs de la banque.
      C’est pourquoi, durant toute l’année 2015, je vais peu à peu vider mes comptes, compte-chèque et comptes-épargne (qui, je pense, risquent de subir le même sort), de façon à ne plus avoir que quelques centaines d’euros maximum en banque lorsque l’année 2016 arrivera.
      Même si le pire n’arrive pas, je pense que c’est une sage précaution, et sachant la très faible inflation actuelle ainsi que la très faible rémunération des livrets d’épargne (taux à 1%, de qui se moque-t-on!!), il n’y a vraiment aucune raison de ne pas le faire.

  5. grak dit :

    en 1789 la france subit un coup d’état de la caste de la petite bourgeoisie.

    en 1792 les ordures de cette caste profitent de leur tout pouvoir pour provoquer une situation terrorisant le pouilleux.
    terrorisant/terrorisme

    en 1799 les pouilleux qui ont était bien préparer, veulent un messie qui leur est donner sous les apparences du nain napoleon.
    instauration de la dictature quinquennal l’illusion donner aux pouilleux qu’il a mieux mieux que l’ancien régime, car maintenant il décide de son devenir et avenir oui seulement tous les 5 ans.
    5 de libre donner au despote ET qui peut se vanter flatter d’être légitime c’est le pouilleux qui la décider.

    en vérité je vous le dis nul démocratie mais une idiocratie.

    roulez en fausse plaque 😉

  6. refaudit dit :

    Massard il y à une loi qui permet de destituer le président.

    « Désormais, les parlementaires peuvent renverser le chef de l’État, en réunissant la Haute Cour, dont c’est l’unique compétence. Il ne manquait plus que la validation par le Conseil constitutionnel pour entériner cette loi qui est dans les cartons de la République depuis 2007. C’est désormais chose faite. Adoptée par l’Assemblée en 2012 puis par le Sénat, le 21 octobre, la loi organique prévoit qu’en cas de «manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat» du président de la République, les députés ou sénateurs peuvent se rassembler et lancer une proposition de résolution pour réunir la Haute cour. »

    Mais ça c’est sur le papier, il n’acceptera jamais, le pouvoir n’écoute pas le peuple, même si il sent que ça va partir en vrille… Il compte sur la police et l’armée pour pouvoir contenir tout ça (sauf que la police et l’armée commence à en avoir marre eux aussi, et que je les vois pas tirer sur la foule en cas d’émeutes)

    Concernant l’écroulement des banques en 2016, ça peut être surtout en 2017 date à laquel il faudra rembourser avec de l’argent qui n’existe plus et avec de la monnaie qui ne vaut plus rien !
    En espagne, ils ont déja commencés à niquer les épargnants, en allemagne, la plus grosse banque vient d’être sauvé en faisant tourné la planche à billet ! La grece vient de retirer les fonds des collectivités… Au Royaume-Uni le chômage a baissé à 5,7%… mais en fait les gens sont de plus en plus pauvres. « Plus le nombre de pauvres augmentera, plus on vous dira quand même que tout va bien et que c’est la reprise. Et le nombre de pauvres augmentera encore et toujours… »

    Lit ça c’est instructif (Fr, ES, UK, DE, US tous dans le même bateau, il n’y à plus de fric nul part) http://www.economiematin.fr/news-crise-famine-royaume-uni-danger-reprise-economique-sannat

    Si jamais un jour la banque fait faillite, les particuliers qui y ont déposé leur argent ont raison de craindre le pire : quand on fait faillite, les créanciers se partagent entre eux l’argent de la vente des biens de l’entreprise qui a fermé. Pour une banque, c’est un peu différent, les sommes en jeu dépassant habituellement de beaucoup ce qu’une banque liquidée pourrait rembourser.

    Il faut comprendre que les banques, pour rémunérer l’argent qu’on y dépose, doivent investir cet argent, et sont donc soumises au risque, comme toute entreprise. Si les investissements se passent mal, les banques perdent l’argent. Pour améliorer le rendement des capitaux qui y sont déposés, les banques ont depuis longtemps diversifiés leurs investissements, ne se limitant plus qu’aux prêts, mais aussi aux placements boursiers par exemple.

    Quand on sait qu’on enprunte à 0,5% comment croyez vous que les banques gagnent de l’argent? En spéculant et en prenant de plus en plus de risques financiers !!! Quand les investisseurs vont retirer leurs billes, ça va dégringoler en cascade !

    INFO: « Une banque pourrait avoir des problèmes, comme toutes les entreprises. Ces problèmes sont bien sûr amplifiés si de gros emprunts qu’elles avaient concédés venaient à ne pas être remboursés. C’est par exemple le cas des banques françaises qui ont trop prêté d’argent aux banques grecques : la peur, parfois irraisonnée, de ne pas être remboursé provoque un plongeon du cours en bourse des actions des grandes banques françaises exposées la dette grecque. »

    On y est presque !!! La France garantie 100 000€ en cas de crash, oui mais comment c’est possible???

    Les 3,5 millions de dépôts de plus de 100 000 € représentaient 6 % des comptes mais leur fraction non garantie représentait 25 % du total des dépôts, soit environ 500 Md€ en 2007.

    Ainsi, une solution à la Chypriote (d’une violence inouïe !) permettrait ainsi de trouver 500 Md€. Il y a là de quoi régler les problèmes de notre secteur bancaire, mais ce qui est effrayant, c’est que je rappelle que la dette publique est de 1800 Md€ ! On voit ainsi que son remboursement est donc non seulement impossible, mais tout simplement inconcevable… (EDIT cet article date du 22 Janvier 2014 et la c’est 2032 Md€ de dette publique que nous avons 😉

    Enfin, le fonds de garantie des dépôts n’a à ce jour que 2 Md€ en caisse pour 1 500 Md€ de dépôts garantis… «  »Après, on dira que je suis pessimiste quand j’explique que cela va finir dans la douleur financière – mais seulement pour 10 à 20 % de la population si on fait les bons choix quand la Crise ultime sera survenue… » https://www.les-crises.fr/garantie-depots-europe/

    « La Finlande appelle à ne plus sauver de banques avec l’argent public
    PAR LEJOURNALDUSIECLE le 26 MARS 2013
    La Finlande a appelé mardi à épargner les contribuables de la zone euro dans les plans de sauvetage des banques européennes à l’avenir, estimant que la facture devrait être imputée aux actionnaires et créanciers. »

    Et oui c’est bien notre fric qui sert à sauver les banques, et comme on en à plus…

    C’est l4europe entiere qui est en faillite, des tas d’articles en parlent (mais pas les médias) Serbie, Finlande, Espagne, Chypre, Grece, Belgique, Allemagne et j’en passe !!!

    Pour sauver des banques, ou mieux, le système bancaire mondial, la théorie voudrait qu’il faille des mois ou des années, vu le nombre de protagonistes impliqués. Si demain, une nouvelle crise -probable, malheureusement – survient, et que les banques – sûrement – se retrouvent à nouveau en première ligne, les chefs d’Etat des grands pays industrialisés qui représentent 80 % de l’économie mondiale – en gros, le G20 – n’auront que quelques heures pour intervenir.

    EN CAS DE CRASH: « Le texte européen prévoit d’autoriser jusqu’à 8 % de « confiscation ». Mais si cela ne suffit pas, et que la banque coule malgré tout ? Plutôt que de devoir honorer la garantie les dépôts bancaires, plafonnée à 100 000 euros, il sera bien plus rationnel pour l’Etat et les autorités bancaires d’autoriser une confiscation par palîers.. comme à Chypre.

    A Chypre, les dépots supérieurs à 100 000 euros ont été taxés à …. 37,5 %, et dans certains cas (origines des fonds douteuses et placement sur des produits d’épargne vendus par la banque dont le capital n’était pas garanti) jusqu’à 60 %. »

    Et éffectivement c’est bien en 2016 que les économistes prévoient ce clash financier…
    En 2016, voire avant, votre compte en banque pourra servir à sauver une banque dont les turpitudes dans l’économie virtuelle auront précipité sa chute. A vous de voir si vous vous sentez solidaire. https://fr.finance.yahoo.com/actualites/quand-votre-banque-en-faillite-viendra-se-servir-sur-votre-compte-133010321.html

    • Alexandre dit :

      … ce qui explique pourquoi le gouvernement vient de limiter les paiement en liquide à une somme ridicule de 1000 euros, pour que presque tout l’argent reste confiscable sur des dizaines de millions de comptes, en un clic.

      • Massard dit :

        Limiter les flux d’argent liquide, pour le citoyen lambda, a été une volonté de plusieurs gouvernements successifs, tous partis confondus. Mais, derrière tout ça, sachez bien que les banques y trouveront toujours leur intérêt financier.

        Légalement, elles sont dans l’obligation de vous signaler à TRACFIN (cellule de renseignement financier), en cas de soupçons de blanchiment d’argent, de revenus occultes, de mouvements d’espèces trop importants, etc.

        Dans la réalité, les banques ont des statistiques sur l’argent noir. Je me base sur mon expérience personnelle pour l’affirmer et je m’explique : j’ai été à mon compte et j’ai eu successivement plusieurs petites entreprises. Un peu avant le passage à l’euro, mon conseiller bancaire m’a fixé un rendez-vous, pour me proposer un placement validé par la banque qui l’employait. Il a alors sorti un barème et m’a indiqué le % de black que j’étais sensé faire, dans mon secteur d’activité. Ce qui était une façon impolie et intéressée d’affirmer, sans preuves, que j’avais des revenus occultes et que la banque me proposait de convertir anonymement en euros ce pactole potentiel de francs.

        Le plan que la banque me proposait était de placer des francs de façon anonyme et, après le passage à l’euro, la banque me rendait le pognon converti dans la nouvelle monnaie, tout aussi anonymement et sans traces… En payant juste un petit pourcentage de 2%, sur le montant total placé. Je ne doute pas que ce plan a été proposé à tous les chefs d’entreprise qui étaient clients de cette banque très connue. Et, bien entendu, pour tout contrat souscrit, la banque rémunérait en conséquence les chargés de compte.

        Il y a quelques années en arrière, il était possible d’ouvrir un compte d’entreprise dans un état américain (le Delaware) en ayant recours à des prête-noms, à la condition de n’y exercer aucune activité, et ça permettait de pouvoir disposer d’une carte bancaire de retrait totalement anonyme. Bien entendu tous ces services étaient payants. Cette possibilité était surtout destinée aux patrons de boites qui facturaient des services.

        Les banques du monde entier s’adaptent continuellement et proposent des solutions à ceux qui disposent de matelas de billets, d’origine connue ou non. Des juristes sont payés pour trouver des failles et les banques les exploitent. Ces solutions ne sont pas destinées à la clientèle des sans-dents, continuellement à découvert.

        Il y a une perversité dans le fait de limiter les paiements en espèces à un montant de 1000 euros (6559,57 francs), ce qui, à l’heure actuelle, ne représente pas grand chose. Chaque personne trouvée en possession d’une somme supérieure risque d’être automatiquement soupçonnée de toutes sortes de trafic. Et, en l’absence de preuves, c’est à dire si cette somme ne provient pas directement d’un retrait effectué sur son compte bancaire, le fric pourrait être confisqué, avec tracas judiciaires et administratifs à la clé. Si vous avez vendu des babioles sur le bon coin, pour un montant cumulé bien supérieur, vous serez considéré comme trafiquant ! Les services de police mettront à profit la suspicion, pour inspecter le contenu de votre disque dur et tous les recoins de votre logement…

        L’œil qui voit tout (symbole de la franc-maçonnerie), cherche à tout contrôler…

    • lancelot dit :

      Une remarque concernant :  » (…)en cas de manquement à ses devoirs manifestement incompatible avec l’exercice de son mandat du président de la République, les députés ou sénateurs peuvent se rassembler et lancer une proposition de résolution pour réunir la Haute cour. »

      En fait cette loi organique, qui abolit le crime de haute trahison à été concoctée afin de servir de moyen de destitution si un genre Menhir menaçant les « Institutions » – c’est à dire la Mafia- venait à être élu.

  7. refaudit dit :

    Et Oui Alexandre, et ça sous le couvert de… Encore et toujours, le terrorisme !!! (Et oui pour soit disant éviter le financement, alors que la vente de la came ou des armes c’est toujours en cash, lol on paie rarement ce type de produit en cheque ou en CB !!!)

    Donc c’est bien pour limiter, mais ça à déja été fait en Espagne dernièrement !

    La « résolution bancaire », c’est du vol, ni plus, ni moins !!!

    « Jusqu’ici, ce sont les Etats, avec l’argent des contribuables, qui renflouaient les banques (un « bail out »). Ce renversement pose un certain nombre de questions, notamment sur la transparence de la gestion des banques pour les épargnants. Les informations disponibles pour les clients sont souvent très compliquées à décrypter pour juger de la santé financière de leur établissement bancaire. En outre, cela assure les banques que tout sera fait pour qu’elles ne fassent pas faillite, ce qui pourrait les inciter à être moins prudentes sur les marchés. »

    Cela fait presque 6 ans que les Américains impriment autant de fausse monnaie que nécessaire avec les différents QE (quantitative easing) alors que la BCE de Mario Draghi vient tout juste de s’y résoudre avec son plan massif de 1 000 milliards d’euros… Et à mon avis, c’est pas les seul (l’Allemagne vient de le faire pour sauver sa plus grosse banque 😉

    Un taux négatif c’est quoi ?

    Un taux négatif c’est une aberration économique puisque c’est quand celui qui prête est prêt à payer l’emprunteur pour lui prendre ses sous… En d’autres termes, il faut être sacrément con pour payer quelqu’un à qui tu prêtes ton propre pognon…

    Article paru le 17 Mars 2015 (le jour de ma fete)
    « Le secteur bancaire de la principauté d’Andorre est en pleine tempête avec pour première victime à l’international une filiale madrilène de la Banca Privada d’Andorra (BPA) suite à des accusations américaines de blanchiment d’argent et de liens avec la mafia.

    Un des plus hauts responsables de la banque à Andorre, Joan Pau Miquel Prats, a été mis en examen lundi pour blanchiment d’argent et liens avec la mafia chinoise et incarcéré.

    En Espagne, la filiale de la BPA Banco Madrid a déposé le bilan suite à une « très forte détérioration financière (…) conséquence des importants retraits de fonds de clients », a annoncé lundi la Banque d’Espagne qui en a pris le contrôle le 10 mars.

    Cette filiale à 100 % de la BPA depuis 2011 est spécialisée dans la gestion de fortunes, avec quelque 15 000 clients privés et institutionnels en Espagne. Gestionnaire d’un total de 6 milliards d’actifs, elle s’est vu suspendre ses activités. »
    « Des personnes en colère dans de longues files d’attente ont tenté de retirer leur argent et de fermer leurs comptes, a constaté une correspondante de l’AFP.
    Mais la banque a limité les retraits à 2 500 euros par personne, par compte et par semaine, a confirmé M. Cinca… »

    Et évidement, ils ont pas dit qu’ils étaient en train de couler !!!
    Non ils ont fait croire qu’ils avaient un probleme d’approvisionnement de liquide, mais temporaire ! Et hop, ils ont mis la clé sous la porte !!!

    BON SINON: « Les règles du « bail-in » entreront quant à elles en vigueur au 1er janvier 2016. La Commission avait d’abord prévu une application à partir de 2018, mais la Banque centrale européenne avait fait part de ses inquiétudes pour la période intermédiaire, craignant que le Mécanisme de résolution unique de la zone euro n’ait à régler le sort de certaines banques sans disposer de cet outil. »

    Bien il y en à qui pensent que ça peut arriver en cours 2015 (si les Grecs ne paient pas, nous avons 5 grosses banques Françaises qui supportent la quasi totalité de la dette Greque, ça va faire mal) Mais ça c’est la face visible de l’iceberg !!!

    La créance que nous avons avec l’Italie, c’est pire que la grece !!! Et on sait qu’ils viennent de réinjecter 1000 md€ en vrai fausse monaie !!! Voir graphic: http://www.captaineconomics.fr/images/mars2013/Exposition_PICIGS.png

    Plus les banques d’un pays ont de créances envers des pays étrangers en difficulté, plus ces banques sont fragiles en cas de crise graves dans ces pays (phénomène de contagion). Par exemple au sein de la zone euro, on peut considérer que plus les banques d’un pays ont de créances envers le Portugal, l’Irlande, Chypre, l’Itale, la Grèce, l’Espagne, le Portugal ou l’Italie (oui oui, 6 pays sur les 17 de la zone sont désormais considérés comme « en difficulté », les PICIGS), plus les banques de ce pays sont vulnérables et nous en faisont parti !!!

    « L’Allemagne a imposé un superviseur bancaire unique, qui va mener des tests auprès des principales banques européennes pour vérifier leur solidité. L’opération doit commencer en mai. Elle suscite beaucoup d’inquiétudes. »

    Et oui car nous avons au moins deux banques qui sont déja endéttés et en sous capital

    Le CA et la société générale !!!
    http://www.captaineconomics.fr/-solidite-banque-francaise-risque-faillite

    Donc toujours pareil (et encore, on ne met pas en balance, le cout de l’immigration de plus en plus élevé, du sauvetage des immigrés, du plan vigipirate, des actes terroristes et le cout des enquetes, les entreprises qui ferment les unes apres les autres…) donc toujours pareil, je me demande ce qui va exploser en premier !

    Le Pays avec une guerre civile, émeutes en tout genre, du à l’immigration, ou à cause de l’éffondrement bancaire, ce qui va mener aussi à des émeutes et peut être finir en guerre civile…

    Je surveille ces deux sujets avec attention, même si une guerre tout court est aussi une possibilité (vu que ce sera avec les Russes et les Chinois, le probleme se posera pas, on est pas taillé pour)

    Mais quand les plus grands économistes de la planete parle de « bulles » financières, ils savent de quoi ils parlent !!! Quand une bulle devient trop grosse… ELLE EXPLOSE !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *